Site de Véronique Belen
Header

Medjugorje : je sors de mon silence

21 novembre 2013 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Aujourd’hui, les catholiques fêtent la Présentation de Marie au temple. Geste qui aurait été posé par ses parents quand elle avait trois ans. Cette tradition puise son origine dans le protévangile de Jacques.
Personnellement, je suis toujours gênée quand une fête liturgique trouve son origine dans un évangile apocryphe et dans la seule tradition, d’autant plus quand elle se réfère à une pratique très peu probable dans la société juive de l’époque.
Mais soit. Cela me donne l’occasion d’évoquer mon rapport à la piété mariale.

Je suis née dans une famille de longue tradition catholique, de culture pauvre et rurale. On y avait une grande dévotion pour la Vierge Marie, très présente dans nos prières, nos pratiques religieuses, les objets pieux dans nos maisons. Tout cela était mon univers dès ma plus tendre enfance, mes parents avaient même trouvé juste de nous donner à chacune des quatre le prénom de Marie en plus de nos deux autres prénoms. Et mue par cette belle tradition, j’en ai fait de même pour mes filles.
Ma mère priait essentiellement la Vierge Marie. Quant à moi, est-ce une grâce particulière, j’ai été fascinée dès mon plus jeune âge par la Personne de Jésus et c’est par le Christ que s’est toujours orientée vers Dieu ma prière, de ses balbutiements dans mon enfance à l’oraison qui tient une grande place dans ma vie spirituelle aujourd’hui. Mais Marie n’est pas absente de ma prière, j’aime aussi m’adresser à elle, avec tendresse et confiance, recherchant son conseil dans ce que la vie m’apporte en joies et en peines, sollicitant sa douce intercession.
Pour autant, je sais que je me démarque de bien des catholiques, et quand je lis les débats houleux qui ont cours sur certains forums affectionnant les querelles de mots, je suis forcée de constater que les croyances relatives à Marie, son rôle dans le Salut, l’importance accordée à ses apparitions reconnues par l’Eglise ou pire, non reconnues à ce jour,  toutes ces questions touchant à la mère du Sauveur divisent profondément les chrétiens – les catholiques entre eux déjà, alors que dire des divergences de conception avec les frères séparés.

Depuis des années, je souffre intérieurement du tort que font les fanatiques de Medjugorje à la cohésion de l’Eglise. J’en ai lu un certain nombre sur ces forums, longuement, avec attention, bien que leur virulence me heurte profondément, et pour la première fois ici je vais exprimer ouvertement ce que j’en pense. Je me suis particulièrement réjouie des récentes mises au point de la Congrégation pour la doctrine de la foi (mise en garde contre une tournée du « voyant » Ivan aux Etats-Unis) :

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Mgr-Mueller-rappelle-la-position-de-l-Eglise-sur-les-evenements-de-Medjugorje-2013-11-07-1057438

et des propos du pape François dans une homélie dont on trouvera la teneur ici :

http://www.aleteia.org/fr/religion/actualites/pape-francois-la-sainte-vierge-nest-pas-un-chef-de-bureau-de-poste-14214004

Depuis des années, j’ai exprimé ma défiance absolue quant aux « apparitions » de Medjugorje. Je ne peux croire qu’elles nous viennent de Marie, si discrète et efficace dans ce qu’elle dit quand elle apparaît réellement comme à Lourdes. On m’a souvent reproché de vouloir devancer la position définitive de l’Eglise à ce sujet. Eh bien, je vais m’avancer en disant que je suis persuadée qu’elle prononcera un jugement de non-reconnaissance, car le Christ, tête de l’Eglise, ne pourra laisser faire plus longtemps une telle mystification. Là où un « ange de lumière » sème la division dans l’Eglise, il faudra qu’il soit démasqué et désavoué. Quand un membre est gangréné, il vaut mieux l’amputer que de laisser tout le corps être atteint par la gangrène. L’amputation est cruelle et ses conséquences sont douloureuses pour longtemps, mais la gangrène aurait fait pire en tuant le corps tout entier.

Peut-être Marie n’a-t-elle pas été présentée au temple de Jérusalem à trois ans. Mais en tout cas, elle n’aurait certainement jamais suscité un temple de lucre et de désobéissance ecclésiale avérée tel que celui qui s’est dressé à Medjugorje.

Mon optimisme dans cette douloureuse affaire, c’est que l’Eglise catholique, coupant court à une idolâtrie galopante, gagne un surcroît de crédibilité auprès de nos frères protestants et juifs qui doivent regarder d’un oeil consterné cette avidité de « messages mariaux », au détriment de la vérité des Ecritures.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

9 commentaires

  • Michel says:

    « Les foules n’ont jamais eu soif de vérités. Qui sait les illusionner est aisément leur maître. »
    Gustave Le Bon, Psychologie des foules (1895) lien livre en PDF gratuit.

    https://electrodes.files.wordpress.com/2008/12/psychologie_des_foules__gustave_lebon_le_bon_gallica_ed_1895.pdf
    Pour comprendre Medjugorjé ce livre est très percutant. Croire ce qui agréable à croire ce n’est pas la foi c’est plus près de l’hédonisme, la recherche du merveilleux, le subjectivisme tous ce qui nous éloigne du réel de la réalité et de la vérité de la foi. Les fruits même dans les sectes existent par la miséricorde Divine ! Mais ce sont souvent des fruits clinquants. Voir enseignement lien ci- dessous.

    http://www.lenversdudecor.org/Les-bons-fruits-critere-ultime-de-discernement.html

    Medjugorjé n’est pas autre chose qu’une secte fondée par un metteur en scène de talent manipulateur de conscience qui a créé une secte cosmologique en Italie  » Vers la nouvelle création  » Il a été réduit à l’état laïque par Benoît XVI en 2008 . Ces jeunes pseudo voyants ont vite apprécié l’argent facile que leur procuraient ces comédies d’apparitions !
    Pour discerner après l’avis de l’évêque responsable du lieu d’un phénomène éventuellement surnaturels:
    il faut observer attentivement si la seule vertu que le démon ne peut pas refaire est présente ? ou fait elle cruellement défaut dans ce lieu ?
    A medjugorjé y’a pas photo Tout est présent dans les vertus sauf ce que le démon ne peut pas refaire ….



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *