Site de Véronique Belen
Header

Ma famille cosmopolite

26 décembre 2017 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Ma famille a pris cette année une dimension cosmopolite qui m’enchante, et notre Noël en fut d’autant plus riche et intense.
Mes enfants ont toujours eu des traits marqués par leur double origine française et ukrainienne. Les pommettes hautes, les yeux clairs, le nom qui n’est pas d’ici. Il était sans doute naturel que leurs cœurs s’ouvrent et se mettent à battre pour des amours d’ailleurs, ou tout du moins au sang mêlé. La belle jeune femme au bras de mon fils a des origines franco-marocaines. La beauté du corps et de l’âme est souvent due à un subtil mélange des terres et des cultures, et elle en est l’exemple parfait. Je l’aime comme ma propre fille.
Mes filles me présentent ces derniers jours leurs partenaires que les mouvements migratoires du XXe siècle et les nouvelles technologies leur ont offert de rencontrer, pour leur plus grand bonheur. La blondeur étincelante de ma grande chérie rayonne dans les bras d’un homme qui a passé son enfance en Espagne et nous offre, comme cadeau de première prise de connaissance, des produits de son pays d’origine que j’affectionne particulièrement pour avoir failli, à la vingtaine, m’y expatrier.
Quant à mon feu follet de petite dernière, voici que ses yeux pétillent de nous présenter enfin celui qu’elle chérit depuis deux ans via skype et les réseaux sociaux, et qui est venu de la lointaine Australie pour serrer enfin dans ses bras sa belle, affrontant courageusement l’hiver européen. Il fournit des efforts admirables pour soutenir des conversations des plus intéressantes en français, et nous fait découvrir à la fois son merveilleux pays d’adoption et son attachement profond à ses racines perses. Ses yeux noirs dans lesquels elle se noie brillent d’intelligence, et je le
découvre délicat, attentionné, d’une gentillesse exquise.

J’ai toujours été très fière et heureuse de mes trois enfants, qui sont la bénédiction de ma vie. Voici que leurs trois partenaires m’enchantent à leur tour, et que j’ai sujet de me réjouir infiniment des perspectives nouvelles qui s’ouvrent, par leurs amours, dans leurs vies déjà si riches…

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

2 commentaires



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *