Site de Véronique Belen
Header

« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche » 1er dimanche de Carême

18 février 2018 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit pousse Jésus au désert
et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.
Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Marc 1,12-15

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

« Convertissez-vous et croyez à l’Évangile », ce sont les paroles qui nous ont été données ce matin, avec les Cendres sur notre front.
« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. »
Ce qui est étrange, c’est que l’Eglise me demande de croire en l’Evangile, mais qu’elle m’ignore quand j’y crois si fort que je proclame aussi cette autre phrase. Certains me lisent, apprécient quelques billets, mais quand je me lance sur le terrain des temps accomplis et du règne de Dieu tout proche, plus personne ne me suit. On me dit poliment : « Je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu écris », ou « Je ne te suis pas, là. » On répond « Je » par la négative. Ces « Je » ne veulent pas me suivre et me croire, et considèrent ma parole comme une idée parmi d’autres, une opinion discutable, une posture erronée due à je ne sais quel dysfonctionnement spirituel de ma part.

M’a-t-on vue, ici, fléchir dans ce que j’annonce ? Non. Je poursuis ce chemin, espérant toujours que parmi les lecteurs résistants à l’évidence se glissera peut-être un jour une âme réceptive à la vérité de l’Evangile. Jusqu’au bout des Ecritures, sans s’arrêter à la Nativité et à la Résurrection. C’est bien gentil de fêter pieusement Noël et Pâques, mais tout de même, n’y aura-t-il personne pour remarquer que le Christ Jésus est déjà ressuscité il y a 2000 ans, et qu’il est temps de l’attendre sous une autre forme, que son Ascension est déjà bien loin derrière nous, et que c’est bel et bien son retour en Gloire « pour juger les vivants et les morts » qu’il faut désormais espérer? Personne n’en a envie, parce que cela dérange nos perceptions contemporaines du monde, notre petit confort, notre idée de notre descendance, nos placements bancaires et immobiliers… Mais Dieu nous a-t-il jamais demandé notre avis avant que d’accomplir les grandes étapes de la révélation ?
Il s’est laissé infléchir par les suppliques d’Abraham sur Sodome et Gomorrhe, oui, il a demandé le « Oui » de Marie avant d’envoyer son Fils incarné dans la chair, oui, mais il ne faudrait pas pour autant prendre Dieu pour notre valet obéissant à toutes nos requêtes, et croire qu’il retardera indéfiniment l’heure de la fin des temps parce que tous ne se sont pas encore convertis.

Parfois, je me demande pour qui on me prend quand j’écris de telles choses. Je ne suis pas l’illuminée du coin. Je redis ici encore qu’une affection psychique bien soignée rend une personne infiniment plus lucide et équilibrée que n’importe quelle autre  « normale » lambda. J’ai exploré en profondeur toutes mes ressources psychiques et spirituelles, je les ai mises en ordre et je me suis faite tout écoute pour le Seigneur qui a ouvert depuis de longues années l’oreille de mon cœur. Pourquoi serais-je, moi plutôt que vous, privée de l’Esprit Saint ? J’ai reçu tous les sacrements de l’Eglise et j’ai été éprouvée au feu du creuset au moins autant que notre frère Jésus Christ. Tu me trouves orgueilleuse ? N’est-ce pas plutôt toi qui l’es un peu, pour mettre encore et encore en doute mon témoignage en fonction de ton jugement ?

J’ai reçu ce matin sur mon front les Cendres, et j’ai pris mes dispositions pour entrer en Carême. Parce que je crois profondément en l’Evangile, et que, envie de mes contemporains ou pas, je le réaffirme : Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche .

Mais c’est ailleurs qu’ici. Le tout étant de s’y préparer.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

4 commentaires

  • Claire says:

    Je veux bien croire votre forte intuition, Véronique. Nous verrons, et dès maintenant, nous pouvons préparer la fin des temps: s’évertuer à nous détacher de ce qui est futile, nous appliquer à aimer de plus en plus, prier pour que grandisse notre désir de Dieu…amicalement

    • Véronique Belen says:

      Merci Claire, c’est consolant de se sentir écoutée et prise en compte.
      Je crois que dans la Bible, le mot « intuition » n’apparaît jamais. Quand Dieu se manifeste à une âme, c’est en termes de promesse…
      Amitiés en Lui

  • Claire says:

    Oui Véronique, je ne crois pas , tout comme vous, que l’ humanité vivra sur terre encore dans 1000 ans.. Aprés, le Christ reviendra, dans une, deux…dix générations, je ne sais pas..mais pour chacun de nous, cette préparation de son retoir ne me semble pas différente de celle de  » la rencontre » de notre naissance à un autre monde dans notre mort… Certains vivent comme si ils ne savaient pas qu’ ils allaient mourir..D’ autre en ont, dès l’ enfance, une conscience aigüe! Grosse bise à vous, amitié…

    • Véronique Belen says:

      Chère Claire, je pense qu’il y a tout de même une différence entre préparer sa propre mort et préparer le second avènement du Christ : si on ne pense qu’à sa propre mort, alors on peut faire des économies et des investissements qui iront à nos héritiers, se « laver les mains » des différences criantes entre riches et pauvres, continuer à construire des tours à Dubaï ou ailleurs pour des sommes faramineuses… car on pense que le monde perdurera après soi. Si au contraire on se prépare sérieusement au second avènement du Christ, alors on prend très au sérieux un évangile tel que Matthieu 25 (donné hier à la liturgie, ou tous les trois ans pour la fête du Christ Roi), on réfléchit à ce que l’on fait – ou pas – pour son prochain, on médite sur la pertinence de ses propres « greniers »… Bien sûr, attendre le retour du Christ, c’est complètement marginal dans le monde d’aujourd’hui. Mais si rien que l’Eglise le faisait avec sérieux, elle cesserait de ne parler que de bioéthique et mettrait ses biens au service du prochain et pas dans la conservation des vieilles pierres ou la construction de nouveaux édifices… Elle mettrait en garde contre le gaspillage d’argent pour la recherche spatiale par exemple tandis que tant d’humains meurent encore de faim et de maladies soignables…
      D’aucuns pourront me demander pourquoi je suis si sûre de l’avènement du Christ en Gloire pour la génération présente, alors qu’il n’a pas eu lieu depuis 2000 ans.. Eh bien, je vais encore paraître péremptoire ou détraquée, mais j’ai la même certitude chevillée au cœur et au corps que Marie quand elle était sûre d’attendre le Messie… Bien sûr, même Joseph, tout saint qu’il était, ne l’a pas crue et a voulu la répudier. Alors je ne m’étonne pas que personne ne me croie, et que le monde continue à tourner et à dysfonctionner comme si mon témoignage, mon « lançage d’alerte » n’avait aucune valeur… tout comme celui des proches de Jésus il y a 2000 ans… pile.
      En toute amitié et confiance,



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *