Site de Véronique Belen
Header

« Ce seront des jours où Dieu fera justice pour accomplir toute l’Ecriture. » Luc 21, 22

29 novembre 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, sachez alors que sa dévastation est toute proche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans la montagne ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville, car ce seront des jours où Dieu fera justice pour accomplir toute l’Écriture. Malheureuses les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura une grande misère dans le pays, une grande colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité chez toutes les nations païennes ; Jérusalem sera piétinée par les païens, jusqu’à ce que le temps des païens soit achevé. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire.
Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »
©AELF
Luc 21, 20-28

Quand les faux prophètes contemporains se servent des pages d’Evangile que nous méditons ces derniers jours pour s’authentifier, ils ne retiennent volontiers que les passages effrayants pour semer la panique autour d’eux et envoyer leurs adeptes dans des abris censés les préserver de la fureur des éléments.

Pour moi, je préfère retenir deux passages :

car ce seront des jours où Dieu fera justice pour accomplir toute l’Écriture
et
Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire.

Et comme c’est exactement ce que je désire, je ne ressens aucune crainte.
Nous vivons dans un monde d’injustice profonde. Les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres. La folie des achats de Noël va saisir tout l’occident – et souvent sans aucun lien avec une quelconque foi – pendant que la famine se poursuivra dans l’hémisphère sud dans l’indifférence générale de ceux qui ont de quoi remplir leurs caddies.
L’oppression des femmes va aller en s’aggravant à mesure que les intégrismes progresseront. Là où elles n’avaient déjà pratiquement aucun droit, elles les perdront tous.
Et en occident, elles continueront à avoir de plus en plus de charges sur les épaules, se retrouvant souvent seules pour élever leurs enfants.

Comment, alors, ne pas désirer de tout son coeur la justice de Dieu, qui n’a rien à voir avec ce que les hommes ont fait du monde ?
Toute l’Ecriture nous dit que Dieu est du côté de la veuve et de l’orphelin. Exemples concrets dans l’Ancien Testament, chez tous les Prophètes et dans l’histoire d’Elie et de la veuve de Sarepta par exemple, comme dans l’attitude de Jésus qui révolutionna son temps par son approche des femmes et des enfants.

Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire.

Quoi que nous ayons à endurer jusqu’à ton retour en Gloire, viens, Seigneur Jésus !

 

Image : Apparition du Christ dans les nuées (Beatus de Silos)

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

1 commentaire

  • André BONDU says:

    C’ est ce que le curé de ma paroisse a voulu nous faire comprendre,dans le bulletin paroissial de cette semaine ( l’ Immaculée Conception – Paris 12°,).

    « Que des mauvaises nouvelles !

    Jésus annonce son retour sous le signe de grand chambardement, de malheur ,
    de fin du monde, avec des fracas et des ébranlements.

    Que veut- il nous faire comprendre ?

    Veut- il nous faire peur ?
    Ce qui doit nous animer en ce temps de l’ Avent, c’ est de nous réveiller,
    de rester éveillés, de reconnaître les signes de Dieu.

    C’ est tout l’ inverse de la peur !
    Ce qu ‘il faut comprendre,
    ce n’ est pas que la venue de Jésus déclenche des catastrophes et des malheurs,
    mais qu’ à travers les catastrophes, les malheurs et les drames,
    Jésus vient !
    Apprenons à le reconnaître.
    Faut-il encore que nous l’ attendions,
    le désirions.

    Quand ces événements commenceront, « redressez-vous, levez la tête ».
    Gardez la Foi et l’ Espérance.

    Il est venu dans une crèche,
    Il vient au cœur de nos réalités.
    Jésus vient,
    D’ ailleurs il est déjà là !

    Dans cette neuvaine de prière à la Vierge Immaculée Conception,
    Demandons à Marie la grâce d’une préparation à Noël
    qui rende plus ferme notre Foi,
    plus joyeuse notre Espérance,
    plus constante notre Charité.

    Au milieu de nos mauvaises nouvelles,
    C’ est la bonne nouvelle que je vous adresse.
    Jésus vient,
    D’ ailleurs, il est déjà là.. ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *