Site de Véronique Belen
Header

« Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il se penche vers toi ! » Nombres 6, 25

1 janvier 2013 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Le Seigneur dit à Moïse :
« Voici comment Aaron et ses descendants béniront les fils d’Israël :
‘Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !’ C’est ainsi que mon nom sera prononcé sur les fils d’Israël, et moi, je les bénirai. »

Nombres 6, 22-27

A cette traditionnelle bénédiction du Nouvel An, outre mes voeux de sérénité et de croissance dans la foi que je présente à tous les visiteurs réguliers ou occasionnels de ce site, je voudrais ajouter un voeu très personnel pour l’année 2013, à la lumière des événements tragiques en Inde de ces derniers jours : que l’Eglise prenne l’habitude de ne plus seulement parler de « fils » et de « frères », mais enfin et surtout des grandes oubliées de la théologie, les « filles » et les « soeurs ». Nous fêtons Marie Mère de Dieu aujourd’hui, c’est une bonne chose, mais n’y a-t-il dans la foi catholique de place que pour Marie, qui a été mise à part par le Seigneur par son Immaculée Conception, et risque donc d’être un modèle inatteignable et un brin culpabilisant pour toutes les filles de Dieu que nous autres sommes néanmoins ?

C’est une vraie question que je pose, pas une petite poussée de féminisme désuet ou déplacé. Sans les femmes, l’Eglise catholique ne serait plus depuis longtemps.

Alors mon voeu pour 2013, c’est qu’on leur concède enfin toute leur place dans l’économie du Salut, et pas seulement dans l’activisme d’une paroisse.

Bonne année 2013 à vous toutes et tous qui vous attardez parfois ici !

 

Image : VIème station du chemin de croix du  Mont Sainte Odile    Léon Elchinger

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

4 commentaires

  • Monique Durand Wood says:

    C’est en effet une vraie question, Véronique, et qui fait que beaucoup de femmes de ma génération, sans parler de la génération plus jeune, se sont éloignées de l’Eglise ou n’y entrent pas. Certaines cherchent d’autres formes de spiritualité, d’autres en viennent à rejeter tout « le religieux ». Je forme les mêmes voeux que vous, mais quand j’observe le panneau d’accueil de ma paroisse, qui ne comporte que des photos d’hommes comme s’ils étaient les seuls à pouvoir exercer des responsabilités, j’ai peur qu’il s’agisse de voeux… pieux ! Il y a pourtant de très belles et solides figures féminines dans les évangiles : Marie de Magdala, Marthe (qui fait une confession de foi analogue à celle de Simon-Pierre), sa soeur Marie de Béthanie, la Cananéenne, la Samaritaine… qui toutes contribuent à l’accomplissement de l’oeuvre de Jésus. Ce rejet de la part féminine de l’humanité fait aussi du tort à Marie la mère de Jésus, de mon point de vue, en la déshumanisant et niant ses souffrances de femme (« un glaive te transpercera le coeur »), jusqu’à la transformer quelquefois en idole païenne, telle cette « Artémis d’Ephèse » (reconstituée) dont parle le Livre des Actes des Apôtres. Je crois profondément que l’on aime d’autant mieux Marie la mère de Jésus que l’on ne sous-estime pas le féminin. Qu’elle soit honorée en ce jour, oui, pour tout ce qu’elle a vécu dans sa chair et dans son coeur de femme, et pour son compagnonnage avec les plus humbles. Mais aussi, que l’Eglise officielle, si exclusivement masculine, marche un jour sur deux jambes et non plus à cloche-pied ! Bons voeux pour votre site. Amitiés.

  • Marie est toujours proche de nous comme une vraie mère attentive et aimante !

    Q’Elle soit bénie pour toujours par tous les enfants du monde !

  • André BONDU says:

    Eh oui ! On parle toujours de Marie, l’ Inaccessible !

    Il y- en a pourtant eu des femmes dans la vie de Jésus,

    et pas des potiches !

    • Courtemanche says:

      Oui Marie est relativement proche ;: par rapport à nous ! Bonne et heureuse année 2013 !
      C’est une mère et une compagne = dans les bons comme les mauvais jours ! Geo



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *