Site de Véronique Belen
Header

« L’Esprit veut ce que Dieu veut » Romains 8, 27

30 octobre 2013 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Esprit Saint

Frères,
l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L’Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables. Et Dieu, qui voit le fond des cœurs, connaît les intentions de l’Esprit : il sait qu’en intervenant pour les fidèles, l’Esprit veut ce que Dieu veut.

Nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. Ceux qu’il connaissait par avance, il les a aussi destinés à être l’image de son Fils, pour faire de ce Fils l’aîné d’une multitude de frères. Ceux qu’il destinait à cette ressemblance, il les a aussi appelés ; ceux qu’il a appelés, il en a fait des justes ; et ceux qu’il a justifiés, il leur a donné sa gloire.

Epître de saint Paul aux Romains 8, 26-30
©AELF

A lire ce magnifique passage de saint Paul, je me demande si nous mesurons toujours bien la chance inestimable d’avoir un Dieu Trinité. Car non seulement nous pouvons brûler d’amour pour le Père et le Fils et nous nourrir de leur Parole, mais nous pouvons encore former un tout avec eux deux par la grâce de l’Esprit Saint quand nous le demandons avec ferveur.

« Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;
il procède du Père et du Fils.
Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;
il a parlé par les prophètes. » (Credo, symbole de Nicée)

Et cet Esprit nous est donné dans la foi et les sacrements ! C’est Dieu lui-même en nous, réfugié en notre âme, nous apprenant à prier, nous donnant l’intelligence des Ecritures, nous gardant dans l’amour filial pour le Père et l’amour plein de reconnaissance pour notre frère le Christ Jésus.
Comme saint Paul le disait au début du chapitre 8, on peut être sous l’emprise de la chair et non de l’Esprit de Dieu. La chair n’étant pas seulement, comme on le croit souvent par abus de langage, la sexualité désordonnée, mais aussi l’amour de l’argent, des possessions matérielles, des pouvoirs, de la gloire qui vient du monde, toutes choses qui nous éloignent de l’humilité et de la pauvreté du coeur si chères à Dieu.
Si nous voulons vivre sous la conduite de l’Esprit Saint, nous n’aurons pas une vie facile pour autant. Bien au contraire, Dieu éprouve ceux qui l’aiment. Il les passe bien souvent au creuset de la souffrance, pour les faire progresser dans l’humilité et la fidélité à l’Evangile. Et si nous sortons victorieux de ce combat spirituel, alors Dieu « fait tout contribuer à notre bien », et nous appelle à être flammes d’espérance pour nos frères et soeurs en humanité.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

2 commentaires

  • MOUCHEL says:

    L’esprit veut ce que Dieu veut. Dieu lui même est Esprit. Pour ma part, Dieu veut que nous vivons par son image qui est la capacité de penser que nous avons tous reçu sans exception, quelque soit notre état. Et par sa volonté pour laquelle le Sauveur Jésus-Christ est venu nous faire la démonstration. Cette démonstration nous montre qu’il faut tout faire, pour voir notre prochain et nos proches. ressentent cette PAIX qui accompagné Jésus durant sa vie sur la terre et c’est grâce aux pensées qu’il avait en lui. Pour devenir un partisan de PAIX.

  • Claire says:

    Merci Véronique pour cette mise en lumière de la beauté du Dieu Trinité qui nous fait participer à Sa Vie… Merci aussi pour la prière D’Elisabeth de la Trinité hier, dans le même Esprit de cette circulation d’Amour qui vient à la foi nous traverser par nos humanités singulières et habiter au plus profond de nous comme une source calme et transparente qu’il faut savoir rejoindre en faisant silence pour nous y plonger et recevoir la Vie…Claire



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *