Site de Véronique Belen
Header

Le cantique de Zacharie

19 octobre 2015 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

P1000805

Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis,
nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé
prophète du Très-Haut :
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
et l’ombre de la mort,
pour conduire nos pas
au chemin de la paix.

Luc 1, 68-79
Textes liturgiques©AELF

La liturgie nous donne aujourd’hui à méditer le cantique de Zacharie. Je le publie ici en entier, comme on le psalmodie aux laudes.
Le cantique de Zacharie, c’est la journée qui commence sous la bénédiction. C’est le quotidien des religieux et de ceux qui ont l’occasion d’assister à des laudes, ou qui disent la prière des heures.
Pour ma part, je n’en ai pas souvent l’occasion. Je travaille de bonne heure, et j’avoue que je ne prends pas le temps de dire la prière des heures, n’étant pas officiellement consacrée.
Mais quand je suis en retraite dans une abbaye, je savoure ce cantique de Zacharie comme un cadeau précieux. Il est le signe d’une journée offerte à la prière, de l’eucharistie matinale qui suivra. A l’abbaye de Tamié, il est chanté magnifiquement. Comme Zacharie sortit de son mutisme, il nous sort de la torpeur de la nuit – encore que les moines, eux, prient les Vigiles déjà trois heures auparavant. Souvent, les laudes sont accompagnées par le jour qui se lève. C’est le temps de confier sa journée au Seigneur.
Le cantique de Zacharie tombe très bien dans la liturgie d’aujourd’hui : j’ai encore la joie au cœur pour une naissance dans ma famille proche vendredi dernier.
Que ce petit enfant grandisse dans la paix et la santé, et qu’il lui soit donné de croiser sur le chemin de sa vie « l’astre d’en haut » !

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *