Site de Véronique Belen
Header

Fête du Sacré Coeur de Jésus

15 juin 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Que dire aujourd’hui ?

Je me sens si heureuse de te connaître !

Je suis née pour t’aimer, pour t’écouter, pour te méditer, pour te chercher partout, pour te reconnaître partout où tu es, pour te chérir dans toutes les âmes dont tu es la respiration, pour te louer avec tous ceux dont le chant de reconnaissance monte du coeur…

Abîme de grâce et de douceur que ton coeur, puits de miséricorde, tendresse inépuisable, chemin de lumière vers le Père…

Tu es la plénitude de ma vie. Celui qui jamais ne m’abandonnera, celui qui jamais ne me contristera, celui qui jamais ne me décevra, celui qui jamais ne me manquera !

Si je pouvais te faire connaître, te faire aimer !  Si je pouvais révéler ton vrai visage et le trésor précieux qu’est ton Coeur ! Si je pouvais faire aimer ta Parole ! Si je pouvais montrer qu’on peut vivre de l’amour de tes commandements !

A toi pour l’Eternité…

 

Source image : http://abbaye-veniere.fr/3b-sacre-coeur.php

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

1 commentaire

  • André BONDU says:

    L’ AMOUR de la Sainte Trinité, qui est un immense brasier d’ Amour entre le Père, le Fils et l’ Esprit, ne cherche qu’ à étendre cet incendie d’ Amour à la création toute entière; à chacun de nous, créé par Amour, à l’image même de Dieu. Et que veut Dieu, sinon que nous devenions nous-même Amour, en nous laissant consumer par ce brasier qui ne s’ éteindra jamais, et qui, sans nous détruire, nous fait renaître en nous anéantissant en Lui. Il transforme chacun de nous en une brindille de ce feu divin qui n’ aura de repose que lorsque l’ Univers tout entier, la Création toute entière, sera embrasé dans cet lmmense incendie d’ Amour. Coeur Sacré de Jésus, embrase-nous de ton Amour.
    Sainte Marguerite Alacoque écrivait :

    « Il me semble que le grand désir que Notre Seigneur a que son Sacré Coeur soit honoré par quelque hommage particulier, est afin de renouveler dans les âmes les effets de la Rédemption. Car son Sacré Coeur est une source inépuisable qui ne cherche qu’à se répandre dans les coeurs humbles, vides, et qui ne tiennent à rien, pour être toujours prêts à se sacrifier à son bon plaisir. Ce divin Coeur est une source intarissable, où il y a trois canaux qui coulent sans cesse: premièrement, de miséricorde pour les pécheurs, sur lesquels découle l’esprit de contrition et de pénitence. Le second est de charité, qui s’étend pour le secours de tous les misérables qui sont en quelque nécessité, et particulièrement pour ceux qui tendent à la perfection; ils y trouveront de quoi vaincre les obstacles. Du troisième découlent l’amour et la lumière pour les parfaits amis qu’il veut unir à lui, pour leur communiquer sa science et ses maximes, afin qu’ils se consacrent entièrement à lui procurer de la gloire, chacun en sa manière. Ce divin Coeur est un abîme de bien, où les pauvres doivent abîmer leurs nécessités; un abîme de joie, où il faut abîmer toutes nos tristesses; un abîme d’humiliation pour notre orgueil, un abîme de miséricorde pour les misérables, et un abîme d’amour, où il nous faut abîmer toutes nos misères. ».

    Coeur Sacré de Jésus, j’ ai confiance en toi.

    André.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *