Site de Véronique Belen
Header

Vaincre l’hypocrisie : Matthieu 6, 1-13 (TOB)

22 février 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

L’aumône

« Gardez-vous de pratiquer votre religion devant les hommes pour attirer leurs regards ; sinon, pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Quand donc tu fais l’aumône, ne le fais pas claironner devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, en vue de la gloire qui vient des hommes. En vérité, je vous le déclare : ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

La prière

« Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites qui aiment faire leurs prières debout dans les synagogues et les carrefours, afin d’être vus des hommes. En vérité, je vous le déclare : ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le secret. Et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. Quand vous priez, ne rabâchez pas comme les païens ; ils s’imaginent que c’est à force de paroles qu’ils se feront exaucer. Ne leur ressemblez donc pas, car votre Père sait ce dont vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. Vous donc, priez ainsi :

Notre Père qui es aux cieux,
Fais connaître à tous qui tu es,
Fais venir ton Règne,
Fais se réaliser ta volonté sur la terre à l’image du ciel.
Donne-nous aujourd’hui le pain dont nous avons besoin,
Pardonne-nous nos torts envers toi, comme nous-mêmes nous avons pardonné à ceux qui avaient des torts envers nous,
Et ne nous conduis pas dans la tentation,
Mais délivre-nous du Tentateur.  »

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

1 commentaire

  • Véronique says:

    Je remonte ce sujet puisque nous méditons aujourd’hui le même Evangile, du moins les versets 6, 1-6 et 16-18.

    Le passage sur l’aumône suscite en moi quelques réflexions. Je songe par exemple aux levées de fonds pour des causes humanitaires, prenons l’exemple du Téléthon. Chaque année, on voit des personnes se mobiliser pour cette cause, et c’est sans doute très bien. Par contre, ce qui me gêne à chaque fois, c’est l’exhibition de chèques géants devant les caméras, les applaudissements demandés pour telle entreprise, pour telle association qui a donné tant et tant. On les sanctifie, et pourtant le Christ a été clair : « Quand donc tu fais l’aumône, ne le fais pas claironner devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, en vue de la gloire qui vient des hommes. »
    Concernant les dons des entreprises, je pense que c’est parfois davantage un beau coup de publicité qu’une préoccupation foncièrement humanitaire. Il en va de même pour tous les dons ostentatoires que font certaines personnalités. Mieux vaut toujours passer pour un saint généreux que pour un nanti indifférent dans un monde où il y a tant d’injustice sociale et de pauvreté.

    Le passage sur la prière me laisse aussi pensive sur les opérations commando-chapelet dans la rue, qu’une certaine frange des catholiques organise pour s’opposer à telle ou telle manifestation culturelle jugée impie. Quel en est le but profond ? Est-il d’opposer la prière à ce qu’on juge blasphématoire, ou de s’affirmer publiquement comme bon catholique qui prie ?

    Personnellement, je ne rencontre jamais si bien le Père que quand je le prie dans le secret de ma chambre, porte fermée… Là, je sais qu’Il m’écoute et je peux m’ouvrir à Lui.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *