Site de Véronique Belen
Header

« Je tends les mains vers tes volontés, je les aime » Psaume 118 ( 119), 48

16 octobre 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques
Que vienne à moi, Seigneur, ton amour,
   et ton salut, selon ta promesse.
N’ôte pas de ma bouche la parole de vérité,
   car j’espère tes décisions.

J’observerai sans relâche ta loi,
   toujours et à jamais.
Je marcherai librement,
   car je cherche tes préceptes.

Je trouve mon plaisir en tes volontés,
   oui, vraiment, je les aime.
Je tends les mains vers tes volontés, je les aime,
   je médite sur tes ordres.

Psaume 118 ( 119), 41-43, 44-45, 47-48

La liturgie d’aujourd’hui m’a offert un petit clin d’oeil du Seigneur comme je les aime.

Je suis allée à la messe de 18 h et j’y ai lu cet extrait de psaume à l’ambon.
Puis, rentrant chez moi en voiture, j’allume distraitement le lecteur de CD.
J’ai là un CD de psaumes chantés à l’abbaye de Tamié qui reprend où mon dernier trajet en voiture l’avait fait s’arrêter.
Je tends l’oreille, surprise : ce sont les versets que je viens de lire !
Incrédule, je regarde la pochette en arrivant chez moi  : mais oui, c’est bien le psaume 118 ! Et pourtant Dieu sait (c’est le cas de le dire !) si ce psaume  est long et comme il est aléatoire, au milieu des 150 autres, qu’il arrive dans la liturgie du jour !
Un petit événement comme celui-là suffit à gonfler mon coeur de joie et à me mettre de bonne humeur pour toute la soirée…

Image : Détail du plafond de la Chapelle Sixtine    Michel-Ange

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

2 commentaires

  • Negueva says:

    Merci pour ce partage Véronique c est tellement important de savoir connaître et apprécier les petits clins d œil que la vie offre !!!
    Il y a quelque temps j écoutais un Rabin qui disait que la présence d Ashem était partout il fallait juste être à son ecoute…et,cela.me.fait,poser la,question suivante y a t il des hasards ou les événements du hasard sont ils orchestrés par,Hashem ?

    • Véronique says:

      Je tends vers la deuxième hypothèse. En effet, ma vie est pleine de ces petits signes qui fortifient ma foi. Ce qui vient de Dieu est en général un sourire de la vie.
      Et il y a l’inverse aussi : les adversités qui visent à nous faire sortir de notre paix intérieure. Je vis souvent des persécutions qui auraient pu être parfaitement évitables, mais comme me l’a déjà fait remarquer ma fille, les rares fois où je sors, j’attire autour de moi les spectateurs bruyants, pénibles, hystériques… Je pense aussi à la scène que m’a faite un jour le propriétaire d’un gros 4×4 rutilant sur un parking de supermarché, parce que j’avais frôlé son pare-choc en faisant marche arrière et qu’il me tenait pour responsable d’une bosse dans la carrosserie…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *