Site de Véronique Belen
Header

« Il est un démenti pour nos idées, sa seule présence nous pèse » Sagesse 2, 14

31 mars 2017 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Les impies ne sont pas dans la vérité lorsqu’ils raisonnent ainsi en eux-mêmes :
« Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie, il s’oppose à nos entreprises, il nous reproche de désobéir à la loi de Dieu, et nous accuse d’infidélités à notre éducation.
Il prétend posséder la connaissance de Dieu, et se nomme lui-même enfant du Seigneur.
Il est un démenti pour nos idées, sa seule présence nous pèse ;
car il mène une vie en dehors du commun, sa conduite est étrange.
Il nous tient pour des gens douteux, se détourne de nos chemins comme de la boue. Il proclame heureux le sort final des justes et se vante d’avoir Dieu pour père.
Voyons si ses paroles sont vraies, regardons comment il en sortira.
Si le juste est fils de Dieu, Dieu l’assistera, et l’arrachera aux mains de ses adversaires.
Soumettons-le à des outrages et à des tourments ; nous saurons ce que vaut sa douceur, nous éprouverons sa patience.
Condamnons-le à une mort infâme, puisque, dit-il, quelqu’un interviendra pour lui. »
C’est ainsi que raisonnent ces gens-là, mais ils s’égarent ; leur méchanceté les a rendus aveugles.
Ils ne connaissent pas les secrets de Dieu, ils n’espèrent pas que la sainteté puisse être récompensée, ils n’estiment pas qu’une âme irréprochable puisse être glorifiée.

Sagesse 2,1a.12-22

J’aime tout le Livre de la Sagesse, et cet extrait en particulier.
Mais de nos jours, je ne suis pas sûre que ce soient les « impies » qui raisonnent le plus ainsi en eux-mêmes. J’ai beaucoup d’amis non-croyants, certains même athées et anti-cléricaux farouches, et bien qu’ils me sachent profondément croyante et même donnée à Dieu, ils me respectent et ne me tendent aucun piège. Ils ne me soumettent jamais à outrages et tourments, et je passe d’agréables moments en leur compagnie. Je les aime et ils m’aiment telle que je suis, voilà tout.

Les personnes qui me haïssent le plus et me le font bien sentir sont les « super pieux ». Des traditionalistes sur les forums catholiques, des amateurs de fausses révélations mystiques et de fausses apparitions. Ceux-là sont redoutables, et oui, je peux dire que ma présence au milieu d’eux leur pèse, car je suis un démenti pour leurs idées. Souvent ligués à plusieurs contre ma personne isolée, ils se défoulent en chœur, font de l’humour douteux sur mes accointances avec le diable, prétendent que mon âme est en perdition et me dénient l’Esprit Saint au prétexte que je ne suis pas avec eux un ange de douceur et d’onctuosité. On me ressort l’hymne à la charité de saint Paul pour m’apprendre la vie… sans rien savoir de celle que je mène au quotidien.

Je crois surtout que ce qui les rend si hargneux, c’est de ne rien comprendre aux secrets de Dieu…

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *