Site de Véronique Belen
Header

Histoire d’une foi

Ce récit n’a pas son origine dans une volonté d’écrire ou une ambition littéraire. Il est né en février 2011 d’une confrontation sur un forum internet dédié à la souffrance psychique avec une personne qui, ayant su par quelques allusions discrètes de ma part que j’avais la foi, m’a traitée un jour de « bigote à la foi aveugle ».

Devant tant de décalage entre ce que je vis et ce qu’il insinuait, j’ai entrepris il y a un an de raconter sur ce forum ma quête pour retrouver la foi, et, prise peu à peu par la nécessité et la joie d’écrire, j’ai rédigé en quelques semaines ce témoignage.

Tout y est authentique.

L’étape suivante étant de le partager, j’ai communiqué le manuscrit à quelques proches, et par l’intermédiaire d’un prêtre de ma connaissance, il a été préfacé par le frère Daniel Hubert, moine bénédictin et psychanalyste, que je remercie encore.

J’ai ensuite démarché quelques éditeurs, sans succès.

Alors est née l’idée de ce site. Car je nourris l’espérance d’être une main tendue vers celles et ceux qui cherchent Dieu à tâtons, qui ne parviennent plus à trouver la foi, à discerner Dieu dans les souffrances de la vie et du monde, qui sont confrontés à tellement d’images négatives et de querelles incompréhensibles de la part des extrémistes des différentes religions qu’ils préfèrent ne pas croire en un Dieu qui ne génèrerait que l’oppression, le passéisme et l’intolérance.

Ce témoignage est mon propre chemin dans la foi, difficile, ardu, mais combien salutaire aujourd’hui ! Sans cette foi ardente qui m’habite, je n’aurais pas pu surmonter les épreuves extrêmes auxquelles j’ai été confrontée, parvenir à cet état d’équilibre psychique et spirituel qui fait ma sérénité aujourd’hui. J’espère, par la simplicité de ma franchise, pouvoir toucher des cœurs qui doutent, qui cherchent, qui souffrent, mais aussi qui espèrent et qui trouvent.

Lecteurs connus ou inconnus, bienvenue dans mon histoire, bienvenue à vos propres témoignages en réponse au mien, en commentaire ici-même ou en envoi privé.

Février 2012

Véronique Belen

»  Télécharger « Histoire d’une foi » au format PDF

Pour enregistrer le PDF sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le lien ci-dessus et cliquez sur « Enregistrer la cible sous ».

64 commentaires

  • Le plus sur chemin de la foi c’est de prendre une parole du sermon sur la montagne en st Mathieu ou autres passages de l’évangile;les mettre en pratique et voir en soit la joie que cela réalise, c’est la présence réel de Dieu trinité qui vient nous visiter comme il l’a promis »celui qui m’aime garde ma parole et la met en pratique ,a celui la je viens avec mon Père et Esprit saint et en eux je fais ma demeure;
    Amitiés
    Paul de Limoges

  • DAMERVAL says:

    Marxiste-Léniniste de 1968 à 2004, bouffeur de curé, athée convaincu jusqu’à ce que…, toujours limite avec la délinquance et en 2004, sans raison aucune, sans crier gare je suis devenu croyant, croyant convaincu. A 52 ans j’ai commencé un pèlerinage vers Dieu en fréquentant une sœur puis des chrétiens et en 2006 je commençais un catéchuménat avec de fréquentes rencontres avec mon évêque (pas question de laisser entrer le diable dans l’église vivante et non celle des pierres), en 2007 je fais ma communion et en 2008 ma confirmation en la Cathédrale d’Amiens, des ami(e)s marxistes sont venu(e)s à ma confirmation car ils et elles ne pouvaient croire que leur plus fidèle frère d’armes soit passé à l’ennemi comme ils et elles disaient. Aujourd’hui je continue ma route vers le Père et suis fier d’appartenir à cette grande famille sur laquelle DIEU veille.
    Merci pour votre témoignage Véronique et vous pouvez me considérer comme un nouveau jalon pour emmener vers la vérité toutes celles et ceux qui nous insultent ou nous crachent dessus car nous devons être digne de l’amour que nous porte le Christ.
    Je suis un ami de Bernard Meurant.

    • mustapha says:

      A damerval
      Selon ce que vous avez raconté, vous avez été athée, et puis pour tout résumer, vos êtes devenu croyant..Pour moi c’est une belle expérience,d’être un marxiste, c’est à dire un communiste, puis à un moment de la vie vous découvrez que cela n’était peut-être pas votre chemin à vous.En partant de votre expérience, je pense que L’Idée de Dieu était toujours en vous, vous l »aviez toujours, vous la dissimuliez tous les temps que vous avez vécus.
      Juste un mot sur le croyant et le communiste! Selon moi, tous deux ont des idéaux en faveur des démunis, la seule différence c’est la foi . Celle-ci est primordiale pour le croyant. Répandre la justice sociale et oeuvrer pour l’égalité des humains sur terre l’ est pour le communiste. Il faut reconnaître que ce dernier a échoué par contre le croyant est en train de gagner du terrain. Le religieux a reculé pendant des siècles, aujourd’hui, il est de retour, la question est : pourquoi?

  • Marc says:

    Très beau site Belen 🙂

  • Marie-Julienne says:

    Très bonne idée que ce site Véronique !

  • Véronique says:

    Merci à vous 3 ! Je crois que je ne vais plus parvenir à remercier chacun individuellement !

  • François-Marie says:

    Ayant eu le privilège de découvrir ce manuscrit il y a quelques mois, je ne peux que me réjouir de sa publication sur ce site très bien présenté. Nous ne sommes pas toujours d’accord – si le Christ reste une référence importante pour moi, j’ai depuis longtemps évacué de ma vie toutes les « bondieuseries » – je suis convaincu que ton témoignage est un élément important non seulement pour ton cheminement, mais aussi pour celui de nombreuses personnes en recherche. Que ce site se développe et trouve sa voie…

  • Debbie says:

    C’est un bonheur, et une inspiration de te lire ici, Véronique.
    Je te souhaite de bien continuer dans cette voie, car ta voix ici est précieuse. Merci.

  • Cathy says:

    Bravo à vous deux pour ce site, belle réalisation avec l’aide précieuse, techniquement et symboliquement, de ton fils !
    Bravo aussi pour le choix d’un site plutôt qu’une publication figée, car ici, tu peux continuer à écrire et faire évoluer ce que tu veux exprimer.
    Et bravo, surtout, pour ton courage d’avoir trouvé ta voie, ainsi que la voix pour le dire.
    Ton témoignage, lu il y a quelque temps, m’a profondément touchée, me permettant de te comprendre et te connaître mieux. Même si nos chemins sont différents, tu sais que je ne suis jamais loin…
    Je t’embrasse.

  • Tu vois que ton témoignage apporte beaucoup et sensibilise car nous sommes tous pareils…
    Nous avons besoin de tous ces témoignages car il arrive un jour que nous perdions cette grâce
    alors il convient de se souvenir pour continuer…
    Que D.ieu te bénisse!
    Bernard

  • Théo says:

    Vous souhaitant que des fruits poussent par vos lignes qui viennent et mènent a Jésus Christ !

    lorsque l’on saigne de nuit on ignore le sens , mais lorsque l’on saigne de Jour a Sa Lumière tout devient Joie « même lors de mes nuits de ténèbres Tu étais là ! »
    Jésus nous parle de notre Papa et nous répondons bien trop souvent Dieu,
    puisse vos larmes de conversion arroser ce monde et permettre a beaucoup laisser germer La Vraie Vie ,
    comme pour un repas il faut une tranche de vie, arroser de biens des larmes, saupoudrée d’événements plus ou moins pimentés et recouvert d’une épaisse couche de prière et manger cela avec l’Ami !

    Jésus a fait cela pour nous et chacun le fait sans s’en rendre toujours bien compte ! « Nul ne vie pour lui-même ! »
    alors Merci du parcourt et récit de tes jours de ténèbres et tes nuits de Lumières !
    UN JOUR JE LE VERRAIS ET MON CŒUR SERA LA JOIE !

  • Salut et paix
    Bernard Meurant m’a fait connaître votre site. C’est un excellente idée de témoigner ainsi, votre récit est clair.
    Il y a des natures qui sont prédisposées au délire mystique, d’une très grande sensibilité. La pression de Dieu peut dérouter effectivement une personne qui vit de façon trop émotionnelle. Je recommande toujours de mener une vie matérielle équilibrée afin de compenser les émotions mystiques que Dieu peut donner. Mais Il ne lâche jamais la personne qu’Il est venu déranger. Votre histoire le montre très bien. « On peut être saint et atteint de troubles psychiques » écrit Monique Durand Wood dans la revue « La vie spirituelle » de Juillet 2010 (éditions du Cerf) dans son article sur le délire religieux. Il faut toujours éviter de lire beaucoup d’écrits de mystiques, car chacun est particulier et on peut, en les lisant, être tenté inconsciemment de reproduire ce qui est raconté: Il est adapté à cette personne là et pas à soi! Je souhaite que vous ayez des lecteurs. Vous pouvez mettre mon site sur votre site. L’inverse n’est pas possible, car mon site est réservé à la révélation que j’ai apportée à l’Eglise catholique qui l’a intégrée au nouveau catéchisme.
    Ma prière vous accompagne
    Vous avez mon e-mail et si vous avez besoin de ma joindre, c’est facile. Dieu m’a faite mystique, sans émotions et sans capacité poétique qui semblent pour beaucoup être indispensables!

  • Fig says:

    Félicitation pour ce site, que notre Seigneur continue à vous bénir par sa grâce et sa parole puissante qui est un pain d’huile pêtrie dans l’amour.
    _ _
    ((`’-« « «  »-‘`))
    ) – – (
    / (o _ o) \
    \ ( 0 ) /
    _’-.._’=’_..-‘_
    /`;#’#’#.-.#’#’#;`\
    \_)) ‘#’ ((_/
    #. .#
    ‘#. .#’
    / ‘#. .#’ \
    _\ \’#. .#’/ /_
    (((___)’#'(___)))

  • Jean-Pierre Destrebecq says:

    Merci, Véronique. Que le Seigneur te garde en son Amour !

  • André BONDU says:

    Chère Véronique,
    Je viens de terminer la seconde lecture de votre « Histoire d’une Foi »..
    En tout premier lieu, je vous dirai, car c’est très important, que vous écrivez remarquablement bien, que vous êtes facile et agréable à lire, et que vous avez réussi le tour de force de retracer l’histoire de toute votre vie dans les moindres détails, avec plein d’anecdotes et de souvenirs, ce qui permet de la suivre dans toute sa vérité; avec une incroyable facilité, et d’ en découvrir tout le sens….
     » A travers les creux et les bosses de son itinéraire,un chemin se dessine. Celui-ci est, à première vue ordinaire, et pourtant, chaque événement rapporté porte en lui des puissances insoupçonnées, jusqu’à ces moments d’infinie douleur où tout a basculé. Les failles intimes s’ouvrent et déchirent l’histoire de Véronique ». ‘ Daniel Hubert).
    Moi, ce qui m’impressionne énormément, c’est que le Seigneur vous ait permis de découvrir, de comprendre et de reconstituer le long et tortueux chemin, par lequel il vous avait conduit depuis votre enfance, à sa façon, comme il l’avait entendu, sans jamais vous abandonner, au milieu des creux et des bosses, sans que vous ne perdiez jamais la Foi ( car elle était toujours là au fond de vous). Oui, les chemins de Dieu sont impénétrables, et il vous a fait la grâce de vous les faire découvrir.
    Avec vous, j’ en remercie le Seigneur Dieu, et je lui en rends grâce.
    Il vous a beaucoup demander, en vous faisant parcourir le chemin de Croix de son Fils, mais, il vous donne maintenant encore plus qu’il ne vous a demandé, en vous faisant découvrir un chemin de Lumière.
    A vous de faire découvrir à vos frères et à vos soeurs son immense Amour miséricordieux, et de faire savoir à tous qu’il n’ abandonne jamais ses enfants.
    Vivez dans la confiance totale, dans l’ Espérance, quoi que vous réserve l’avenir. Dieu est et sera toujours présent
    Je pense à vous, je prie pour vous. Priez aussi un peu pour moi.
    Merci.
    André BONDU

    • Véronique says:

      Merci André pour ce commentaire vraiment touchant. Soyez béni vous aussi en ce Carême. J’ai profondément compris que le Seigneur ne m’avait jamais abandonnée, même dans la nuit la plus totale.

  • Je souhaite que ce site porte du fruit!
    avec mon amitié

  • Nic says:

    Longue vie à ce blog! Pour l’instant je n’ai pas le temps mais je reviendrais plus tard.
    Amitiés.
    Nicole

  • isabelle says:

    Je viens de lire votre témoignage.
    Merci de l’avoir publié.
    Nous avons certaines choses en commun, notamment le choc, à l’adolescence avec la laïcité pure et dure, puis avec la philosophie, remettant violemment la foi en question.
    Certaines de vos références citées dans le récit me sont familières: Hildegarde de Bingen, que j’aime beaucoup.
    Et aussi l’abbaye des Voirons, auprès de laquelle j’ai vécu durant quelques années!

    A propos de votre « maladie », une réflexion me vient, pardonnez-moi de vous la livrer ainsi:
    ce que vous décrivez comme étant des halucinations, dans une autre société, une autre époque que la nôtre, n’auraient-elle pas pu être considérées comme des manifestations mystiques et non comme une maladie?

  • Cécile says:

    Bonjour Véronique ! J’y ai mis le temps, mais j’arrive enfin.

    Ton fils et toi avez eu une excellente idée. Je dois dire que je serais bien incapable d’en faire autant. Du côté informatique c’est évident. Et, pour l’essentiel, c’est à dire le contenu…eh bien, je ne trouverais rien à dire ! Ce n’est pas si simple de se livrer…
    En tous cas, bravo et bonne continuation, je te le souhaite de tout coeur !

  • joachim Bouflet says:

    Un seul mot, Véronique : Merci… ou Deo gratias, c’est la même chose.

  • Colette says:

    Belen,

    J’ai lu votre « témoignage » hier que je ne peux pas prendre au sérieux… Si c’était du vécu, vous auriez un autre ton, je n’y ai ressenti qu’un texte surfait dans le but de vous mettre en valeur…Et votre désir de le faire éditer me conforte dans cette impression… et me choque.
    Aujourd’hui, je vous retrouve sur le blog de Thierry Bizot auquel vous essayez d’expliquer qu’il nourrit ce blog pour se faire mousser, alors que vous l’invitez à venir vous lire et pourquoi en faire un film aussi…
    Excusez-moi, mais je le trouve plus discret que vous et la variété de ses sujets plus convaincante que votre histoire .

    • Véronique says:

      Je vous réponds point par point : tous ceux qui me connaissent savent très bien que toute mon histoire est authentique. Libre à vous de me prendre pour une mythomane.
      Je ne me suis pas fait éditer, justement : cela vous choque-t-il donc que j’offre mon témoignage gratuitement ?

      Je n’ai pas mis en cause Thierry Bizot, mais les personnes qui le louent à longueur de commentaires… ce qu’il ne veut pas lui-même, j’en suis persuadée, car il est dans une vraie recherche d’humilité.
      Où avez-vu trouvé cette idée saugrenue que je voudrais qu’il fasse un film de mon histoire ? Jamais de la vie ! D’ailleurs fouillez tout mon site et vous n’y trouverez même pas ma photo.

      Mais peut-être pensez-vous que toute personne ayant souffert un jour de troubles psychiques est incapable d’avoir un regard lucide sur sa vie. Désolée de vous décevoir, c’est mon cas et le cas de beaucoup de mes amis rencontrés dans le partage de nos souffrances. C’est d’ailleurs un de nos combats pour rendre leur dignité aux malades mentaux : ils ne sont pas pour autant dépourvus de lucidité et de discernement dans toutes les circonstances de leur vie, et loin de là.

    • Je cheminai en douceur sur le blog de Belen, lorsque soudain je vis le message de Colette.

      Aucune critique négative à votre égard, Colette !
      Il est fréquent que des personnes en bonne santé refusent d’admettre les épreuves des autres, surtout quand la dite épreuve touche le système nerveux.

      Belen est maintenant sortie d’une période de vie affreusement douloureuse.
      Par contre moi, qui n’ai jamais été touchée par une grâce perceptible par mes sens corporels, je continue de souffrir physiquement (fibromyalgie).

      Le scepticisme des autres (médecins compris) face à un trouble comportemental ou cognitif, ou simplement d’une pathologie « bouteille à encre », est une grave blessure complémentaire à la souffrance endurée.

      D’où ma question : pourquoi avoir douté du témoignage de Belen ?
      Vous pouviez garder votre interrogation pour vous …
      Votre message intrusif n’est pas gênant pour les lecteurs. Il nous interroge plutôt sur votre désir de vous faire remarquer à votre détriment.

      Pas grave ! Si vous avez la foi et la pratique de l’Evangile, vous avez eu le temps (depuis mai dernier) de méditer sur votre impétuosité insolite !

      La paix règne sur ce site et son forum, et tous ceux et celles qui les fréquentent !

      • Bonjour Miss Dominique
        J’ai pensé à vous et bizarre, je me suis souvenu avoir lu dans ce site de Véronique Belen quelque chose d’anormale ( votre maladie de « fibromyalgie » que je ne connaissais pas. Cela fait longtemps que j’ai lu votre commentaire.
        Moi aussi je suis victime d’une maladie rare que des médecins même ne connaissent même pas et dont les causes bien que connues, elles ne font pas l’unanimité quant au diagnostic et moins encore le traitement. Cette maladie dont je souffre depuis déjà deux mois une semaine s’appelle ( l’algie vasculaire de la face gauche), source de douleurs atroces, insupportables, des douleurs extrêmement intenses qui durent entre 12 heures et 14 heures en 24 heures. La maladie n’a pas de médicament qui lui est spécifique, le neurologue vous donne un  » Fibrocard  » qui est prescrit pour d’autres affections. La maladie est toujours en recherche. Je souffre et je ne sais plus quoi faire…

        • Véronique Belen says:

          Courage Mustapha, je ne puis rien vous offrir d ‘autre face à votre souffrance que l’assurance de ma prière. J’espère qu’il se trouvera un traitement pour vraiment vous soulager. Soyez sûr de mon amitié,

          Véronique

  • cécilia says:

    Bonjour Colette, je crois que vous faites erreur. Si le texte de Belen est si beau c’est justement par son authenticité, l’absence totale de calcul et de factice. Pour la connaître dans la vraie vie, je sais qu’elle dit vrai et d’ailleurs ce qu’elle dit n’est pas toujours facile à dire. J’ai plutôt été habituée des témoignages de gens qui embellissent leur foi, la rendent évidente, facile comme si le point d’arrivée et le point de départ étaient identiques. Belen ne cherche en rien à paraître ce qu’elle n’est pas. Elle témoigne c’est tout. Il serait normal, naturel qu’elle se fasse éditer je pense mais je pense aussi qu’elle ne le recherche pas à tout prix. Quant à en faire un film !!!! là ça me fait rire.

  • Lana says:

    Véronique a voulu se faire éditer avant d’avoir l’idée de faire ce site, pour partager son histoire. En quoi est-ce mal? Des dizaines de témoignages sont édités chaque mois, faut-il accuser tous ces gens de vouloir se mettre en valeur? J’y vois plutôt une volonté de faire quelque chose avec sa souffrance, de la partager pour donner une image contraire aux préjugés, et pourquoi pas aider les gens qui sont dans la même situation.
    Je ne vois pas ce qu’il y a d’invraisemblable dans son témoignage. Je connais très bien Véronique et je sais que tout est vrai, et surtout que c’est quelqu’un qui est à mille lieues de vouloir se mettre en valeur sans arrêt.

  • Debbie says:

    S’il y a quelque chose qui me choque dans quelques commentaires dessus, c’est l’idée de se mesurer contre un équerre de l’humilité, pour voir celui qui serait le plus humble.
    Que Véronique ait envie de témoigner de son histoire pour d’autres, cela la regarde, et je ne vois pas pourquoi on la jugerait, ou la jaugerait sur ce point.
    Pour ce qui concerne la maladie psychique, je trouve malheureux qu’à notre époque, on voit la maladie.. partout.
    De plus en plus de malades, de plus en plus de maladies, à des endroits où nos ancêtres voyaient les aléas de la vie.
    Cela me conforte dans mon idée qu’un diagnostic de maladie psychique a pour effet principal… de disqualifier la parole de la personne aux yeux de la société. De fabriquer un exclu, avant tout.
    Terriblement triste.

  • Bonjour, bravo pour votre site que je fréquente régulièrement depuis que je l’ai découvert.
    Fraternellement.
    Patrick

  • Bonjour Véronique,
    je viens de lire ton témoignage – si bien écrit ! – aujourd’hui, anniversaire important pour toi. Est-ce le hasard ?
    Il m’a beaucoup touchée car il me permet de mieux te connaître (souviens-toi des circonstances où nous nous sommes connues :-)) et aussi parce qu’il trouve de mystérieuses résonances en moi. Bien que peu pratiquante, j’ai été élevée et aimée dans la foi par mes deux grands-mères, chacune née dans la terre d’une Sainte Thérèse : la Normandie pour l’une, la Castille pour l’autre. Chaque chemin de foi est unique et ça ne m’étonnerait pas que les nôtres se recroisent un jour !
    Je t’embrasse fort ainsi que tes enfants en te souhaitant un bel été.
    isabel

  • Christine Prat says:

    re bonjour toi

    Magnifique ta vie meme si ca n’a pas toujours été facile ! je vais relire en detail.
    Si tu peux me donner les coordonnees de Etienne – merci – j’ai reçu beaucoup de Jésus
    et je veux en parler à quelqu’un de spirituel.
    Quand on entend des voix ou plutot la Voix de Jésus, on n’est pas folle simplement tu avais accumulé trop de choses et ça a fait comme « une explosion dans ta tete ».
    Quand on reçoit, faut rester calme et prier dans le silence et savoir analyser.
    je suis heureuse de mieux te connaitre.
    on se tient en contact. les clins d’oeil de Dieu existent au quotidien mais on est aveugles.
    le clin d’oeil de Dieu pour moi aujourd’hui c’est toi.
    bisous Christine Prat du Havre.

  • André BONDU says:

    Ce que tu as écrit,Bernard, le 19 février, reste toujours vrai !
    Je ne puis que te citer, en relisant aujourd’hui tous les commentaires de l’ Histoire d’ une Foi de Véronique : :

     » Tu vois que ton témoignage apporte beaucoup et sensibilise car nous sommes tous pareils…
    Nous avons besoin de tous ces témoignages car il arrive un jour que nous perdions cette grâce
    alors il convient de se souvenir pour continuer…
    Que D.ieu te bénisse!
    Bernard  »

    Partons ensemble pour l’aventure de notre nouveau forum.
    Notre « Nouvelle Evangélisation ! »

    André

  • Mamili says:

    C’est un grand merci que j’aimerais vous adresser aujourd’hui Véronique, après avoir lu votre témoignage dont j’ai eu connaissance via le blog de Thierry Bizot.
    Ce que vous dites me touche profondément en particulier ce que vous racontez de votre enfance ; j’aime beaucoup ce qui se rapporte à la Vierge Marie. Quelle fraîcheur dans vos propos !
    Ce que vous relatez de votre maladie me parle et m’aide car je côtoie des personnes en souffrances psychiques que j’essaie d’aider de mon mieux et surtout pour lesquelles je prie.
    Votre histoire enfin me remplit d’action de grâce envers notre Seigneur, j’y vois sa fidélité, son respect de chacun et je m’émerveille de voir que, jamais il ne vous a abandonnée, qu’il vous accompagne et vous envoie inlassablement son Esprit Saint.
    Tenez bon face aux critiques qui pourraient vous être adressées.
    Si vous le voulez bien, je prierai pour vous en particulier la Vierge Marie, qu’elle étende son manteau sur vous pour vous protéger de tout mal et qu’elle ouvre toujours plus votre cœur à l’Esprit.
    Soyez bénie Véronique. Bien fraternellement.
    Mamili.

  • Père Gabriel says:

    Me voici donc enfin sur le site, et j’espère que cette fois sera la bonne!
    Je suis donc prêtre – du Diocèse d’Orléans – mais pas tout jeune! (84 ans… et en maison de retraite). Ami de Véronique et de A.Bondu, sollicité par eux pour participer à ce forum, j’ai accepté, bien que je ne sache pas trop quoi dire, surtout sur la « Nouvelle Evangélisation », dont je n’arrive pas à saisir au juste le propos : l’Evangélisation, voilà 20 siècles qu’elle se pratique; elle n’est donc pas vraiment nouvelle! Sera-t-elle nouvelle si on remet tous les compteurs à zéro pour tout recommencer? Cela ne me semble pas être le propos du pape ni de l’Eglise, ni de tous ceux qui s’en font les fervents propagateurs… Alors, je n’explique pas ce qu’est la « nouvelle Evangélisation » mais je demande au contraire que l’on m’aide à comprendre ce qu’elle signifie. Je renvoie la question aux envoyeurs, en espérant recevoir d’eux quelque lumière! Merci d’avance!

    • Courtemanche says:

      Pareil ! Je me dis pourquoi une Nouvelle Évangélisation?
      = la Bonne Nouvelle est toujours Nouvelle ; les moyens peuvent être différents mais les préoccupations sont les mêmes depuis 20 sicles au moins ! N’est-ce pas un peu prétentieux ?!
      Partageons déjà une réelle fraternité et un respect des uns et des autres dans l’Amour partagé , en sachant qu’on peut s’exprimer différemment : mais l’Amour reste le même = sinon je n’ai rien compris !
      Amicalement et Bonne Année 2013 pour Chacun(e) , Santé ! Geo

  • carole says:

    Bonsoir,
    aujourd’hui j’ai réalisé à Dives-Sur-Mer dans le Calvados le reportage photographique d’un mariage.
    Lors de mon arrivée dans l’église et dans l’attente que tout le monde ai pris place, j’ai parcouru le livre ou été inscrits divers témoignages.
    À la dernière page, écrit en assez grand, une personne y écrivait avoir perdu la foi à cause d’un cancer et qu’elle attendait la mort , seule….
    Cela m’a bouleversé, alors j’ai écris moi même une petite phrase sous la sienne, en lui précisant qu’elle avait écris cela dans cette église…… (Pour lui faire comprendre que sa foi ne pouvait l’avoir totalement abandonné si elle s’était trouvé dans cette église pour écrire cela) Je lui ai conseillé de prier et j’ai ajouté que moi même j’avais dis une petite prière pour elle dans cette Eglise, ce jour là (31/08/2013).
    J’espère que cette personne retournera dans cette jolie église consulter le livre et qu’elle verra mon message.
    Carole

  • Celine says:

    Tu as été traitée de co??? bigote à la foi aveugle et tant de bêtise est idiote, mais c’est facile de s’attaquer à la foi. Moi je suis le contraire, toute ma vie j’ai dis ‘je préfère ne pas croire’ tout en sachant très bien qu’il y a toujours eu quelque chose/quelqu’un, je ne saurai l’exprimer, qui m’a toujours protégé. Aimé aussi je crois.

    Et il y a deux semaines, j’ai fais une tentative de suicide. J’ai été enfermée à Sainte Anne quelques jours, contre mon consentement, pour cela. Lorsque j’ai appris que j’allais être enfermée, j’ai tout simplement pleuré dans les bras de l’infirmière venue m’accompagner vers mon ambulance. Elle m’a dit « mets ta vie entre les mains de Dieu, il sera là ». Je l’ai depuis enfin accepté. Je ne sais pas vraiment ce qu’il est… je veux dire, je ne le comprends pas vraiment, mais il n’y a peut être rien à comprendre, je sais juste qu’il est là. Directement ou par l’énergie de personnes aimées et parties. Il est mon berger. Notre berger. Dans mon désespoir, je l’ai (re)trouvé.

    Enfin tout ce que je veux dire c’est croyant ou pas, personne n’a le droit d’insulter la foi. Je la trouvais hypocrite il y a peu car certains s’y rassure trop. Mais je le gardais pour moi, car elle peut être remise en cause par les sceptiques, c’est simplement humain, mais jamais critiquée. Que Dieu soit là ou pas, quand je me disais encore « agnostique » j’ai eu la chance de rencontrer des gens qui déplacent des montagnes par leur foi, des gens qui font tellement de bien aux autres. Alors croire ou pas, je que je vois c’est que certaines personnes de par leur amour pour Dieu déploient tout leur amour pour les autres. Et dans le fond, je pense que c’est ceci qui compte à ses yeux : aimer, aimer l’autre.

  • Tilmant says:

    Il est 4h 15 du matin et je vis les veilles de la nuit. En parcourant le web, je suis tombée sur votre site et la gerbe de témoignages qui tombent à point. En effet, je traverse une tribulation et j’ai fais une grosse crise de tétanie dernièrement, ce qui fait que je suis actuellement sous un traitement assez fort. Lorsque je lisais les effets secondaires de ce traitement, je n’avais aucune soif de le prendre. Pourtant, mon état m’y disposait. Que faire ? Tout juste prier, pour demander la bénédiction pour ne pas perdre la foi. C’est ce qui se passe et j’en suis reconnaissante, car je peux vivre tranquillement tout en me soignant. Je vis également l’amour fraternel dans mon église qui me soutient de près et m’apporte énormément. L’amour de Dieu, manifesté est énorme, sachant que nous n’en voyons qu’une partie. Mais le Seigneur a permis cette épreuve, que tout soit pour la gloire de Son Bien aimé qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. L’Eternel se glorifie dans notre faiblesse, gloire lui soit rendue §

  • Tilmant says:

    « La foi vient de ce qu’on entend, et ce que l’on entend vient de la Parole de Dieu ». Romains 10 / 17.
    C’est en 1992, alors que tout allait mal pour moi, que j’entends cette Parole prophétique qui me touche :  » Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre, mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous cachent Sa face et l’empêchent de vous écouter » ESAÎE 59. Née dans une famille catholique pratiquante, après la pratique des coutumes ancestrales pendant une dizaine d’années, j’en sors révoltée, abusée et pars dans une débauche sans frein. Mes parents décèdent dans mon jeune âge et la famille qui me reste ne m’est d’aucun soutien. J’ai vécu un mariage et des concubinages desquels sont issus six enfants. C’est à l’âge de trente huit ans que la Parole a effet sur ma vie et m’attire vers la Vérité qui m’a sauvée. Là, je rencontre l’église et avec l’aide d’un pasteur, je commence à mettre ma vie en lumière. Je reçois des soulagements de ma conscience après les prières et commence a mettre ma confiance en Dieu, qui devient Mon Père Céleste. Depuis, j’ai persévéré et bien des révélations des péchés des pères ont été des apports pour ma foi et maintenant je vis pour Christ qui a donné Sa Vie pour moi et le sers dans l’église en attendant son retour. Amen

  • Tilmant says:

    Moi qui étais autrefois, une grande pécheresse devant Dieu, remplie de haine et de meurtre, une femme violente ; j’ai obtenu le pardon, du Dieu miséricordieux, car j’étais dans l’ignorance, dans l’incrédulité. OUI S

  • Jean gauci says:

    J’arrive… Je pose mes valises et je prends le temps de faire connaissance. Des noms me sont connus.. d’anciens croire’amis que je retrouve avec beaucoup d’amitié et de plaisir…

    A bientôt.

    Cordialement.

    jean gauci

  • mustapha says:

    Bonjour tout le monde
    je voudrais que tout le monde prie pour mes amis Pierre et Samira afin que Dieu leur offre plus de courage, plus de forces pour pouvoir supporter l’absence tragique de leur fils aîné, Jamil que Dieu aie son âme dans Toute Sa Miséricorde..Que Dieu vous bénisse tous, Amen.

  • Une mamie says:

    Chère Dame Véronique,

    Votre chemin est celui d’une excursion : faire le pas, pour aller… là où on change de route…
    Il est souvent conseillé pour se rendre compte de La Vie et de ce qu’elle sait faire avec patience et pédagogie, de revoir ainsi les enchaînements de ce qui nous a mené peu à peu, pas à pas, clin d’oeil après petite clochette de joie dans le quotidien. Là, ne dé-couvrons-nous pas, ne retirons-nous pas le voile de ce qui n’est pas clair au jour le jour quand on a « le nez dedans » ?

    Que Dieu continue à veiller sur vous, et qu’Il habite le coeur de vos enfants.
    Je prierai pour vous St Joseph, c’est le mois où il est mieux branché que d’habitude sur les demandes des familles. Lui qui a protégé, de son silence, et sous les motions de DIeu, le petit qui est notre Sauveur si proche.

    Savez-vous que Anne-Catherine Emmerich raconte ce qu’elle a vu, dans les gestes simples et les détails de la vie de Jésus ? Elle y nomme cette Marie, soeur de Marthe et de l’autre Marie, assise aux pieds de Jésus. Elle dit qu’il y avait 3 soeurs, deux prénommées Marie, comme souvent dans les familles sémites. Les visions de cette grande dame sont bien utiles aussi pour raconter aux enfants. Combien l’ai-je fait à Noël !

    Que votre route continue !
    A l’instar de nombres d’autres que le monde ne voit pas comment comprendre, et qu’il range mal.
    Je vous souhaite de mieux connaître l’Eglise de toujours, ses grands saints, leurs mots ; et de retrouver aussi les germes qui s’élèvent un peu partout, après les fonds de la vague des années de votre naissance.
    J’en ai vu les dégâts dans trop de familles, les débâcles d’enfants « livrés » à la vie profane sans avoir reçu de connaissances de Dieu.

    Une mamie, plus âgée que vous.
    Aussi fan d’Hildegarde !

    qui a débarqué das votre site via « Au bord du chemin »

  • Zoubida says:

    Franchement devant ce monde de fou j’aimerais bien faire partie de votre bande de joyeux illuminés, mais rien qu’à lire l’ancien testament je bloque…quel est ce dieu qui distribue plaies, châtiments et autres petites délicatesses sur ceux qui sont pas sympa avec son petit peuple. Effectivement il est bien a l’image des terriens qu’ils l’ont inventé. Où sont les valeurs de partage d’amour, pardon miséricorde….non décidément plus je lis et plus je réfléchis et moins je vois la possibilité de divin dans cet univers..mais j’envie votre capacité à vous inventer un petit monde merveilleux et invisible 😉

    • Véronique says:

      Bonjour Zoubida,

      Si j’avais cru trouver Dieu dans un petit monde merveilleux et invisible, je pense que je ne croirais plus en lui depuis longtemps… C’est justement parce que je me suis laissé rejoindre par lui dans les recoins les plus violents et les plus douloureux de mon existence que ma foi a pu résister à toutes les épreuves, et qu’aujourd’hui elle me comble de joie retrouvée. Le Seigneur sait nous accueillir quels que soient les méandres de notre cheminement. Sentir son amour vivant, c’est merveilleux et joyeux, oui, c’est peut-être invisible, mais en tout cas cela peut se partager en Eglise, et l’on ne manque pas de trouver, quand on se met dans les pas de Dieu, l’amour, le pardon, la miséricorde auxquels vous aspirez avec raison… Je peux comprendre que vous bloquiez sur certains passages de l’Ancien Testament, auquel il est difficile de se confronter seul. Et si vous lisiez l’Evangile de Luc, par exemple ? Ce n’est pas facile non plus de dépasser les préjugés et de guérir des contre-témoignages qui peuvent blesser, il faut le temps et l’envie de chercher la beauté de la foi au-delà des barricades que l’on a dressées autour de son propre coeur. Il suffit parfois de faire un petit pas vers Dieu pour qu’il en fasse un immense vers nous !

  • Claire says:

    Bonjour Zoubida, nos ancêtres dans la foi biblique ont fait la découverte de Dieu peu à peu, dans une longue histoire spirituelle. L’ancien Testament évolue, au fil des livres, avec un Dieu qui se dévoile aux hommes Père (ou Mère dans Osée, voire amoureux dans le Quantique des Quantiques). Il nous est difficile de nous débarrasser de l’image d’une divinité écrasante et vengeresse. Pour l’ancien Testament, Marie-Noëlle Thabult dans ces commentaires que l’on trouve facilement sur Internet peut être un bon guide. Mais même pour les exégètes, l’ancien testament a des passages obscurs, difficiles à comprendre. Pourquoi ne pas lire un Évangile, à son rythme, en essayant d’avoir le cœur à l’écoute, en demandant à Dieu de vous parler, si Il existe? Pardon si ce conseil ne vous semblait pas adapté, bon chemin, avec toute ma sympathie, Claire

  • PERRET says:

    Bonjours a tous
    Il me semble que votre foi est un peut la foi du charbonnier, sans chercher a rien comprendre.
    Personnellement je me dit qu’un dieu qui se présente lui même, dans la bible, comme étant un dieu jaloux et un dieu vengeur, ne peut-être pour moi qu’un connard, et je me dit en moi-même que ce n’est pas demain que je m’agenoullerais devant un tel individu, quel qu’il soit.
    Ou était-il entre 41 et 45 quand des millions de gens crevaient comme des bêtes dans les camp de concentration nazi ?
    D’ailleur lisez le livre de Job et dés son début vous verrez que dieu et satan font leur petite cuisine entre amis et s’entendent comme larons en foire, vous verez également que vôtre dieu se délecte des malheurs des hommes.
    Alors s’il y a quelque chose après la vie, dites-vous bien qu’avec un créateur aussi sadique qu’égosentrique, comme présenté dans la bible, cela risque bien d’être encore pire que ce que nous connaissons aujourd’hui.
    Car vôtre dieu est tout a fait dans ligne du parti nazi de Hitler et sa clique, car il est vrai que dieu créa l’homme a son image,et je pense que cela sous entend au propre et au figuré.
    Bonne journé a tous et méditez ces bonnes paroles !!!!!

    • Véronique says:

      Eh bien Perret, vous vous êtes défoulé !
      Je me demande si vous avez vraiment lu la Bible jusqu’au bout… Le Nouveau Testament, dont l’Evangile, en font partie, et je n’ai aucune honte à me prosterner devant le Fils de Dieu crucifié par la faute des hommes de son temps, et encore, pour porter le poids de tous nos péchés… Dans ce que vous appelez la foi du charbonnier, il y a parfois la grâce de ce Dieu d’humilité et de non-violence qui touche un cœur, une âme au plus intime… Quand vous ne doutez plus de la filiation divine de cet homme-là, tout le reste de l’Ecriture prend sens et s’éclaire sous un jour nouveau.
      Si vous lisiez quelque chose d’absolument beau comme l’Evangile de saint Luc ?
      Voyez-vous, un jugement péremptoire comme le vôtre peut à peine m’atteindre, car lorsqu’on est pris d’amour pour le Dieu de Jésus-Christ, on le voit dans tous ceux qui sont crucifiés par la vie et dans tous ceux qui partagent sa joie profonde – qui n’est pas la joie mondaine – et non dans les bourreaux tout humains qui, eux, pactisent avec l’Adversaire…

  • Saint Clair says:

    bonjour Madame,
    je viens de découvrir votre site que de chemin avez vous parcouru pour trouver la foi!
    je suis athée,pas de recherche spirituelle chez moi non juste la vie telle que l’on me la donné.
    je m’émerveille quelque fois devant de toutes petites choses,le rire de mon fils,des personnes croisées par hasard et qui me sourissent……………
    j’aimerai cependant comprendre votre recherche de spiritualité si ce n’est pas trop demandé.
    merci pour la réponse.
    Melle S.C.

    • Véronique Belen says:

      Bonjour Saint Clair et bienvenue sur ce site !
      Nombre de mes meilleurs amis sont athées…
      Ma quête spirituelle a un nom : Jésus. Je l’ai toujours aimé et je l’ai recherché toute ma vie. Et pour reprendre un verset du Cantique des cantiques :
      « J’ai trouvé celui que mon âme désire : je l’ai saisi et ne le lâcherai pas. » (Cantique 3, 4)
      C’est aussi simple que cela, et cet amour-là rend plus lumineux encore les sourires que je croise dans ma vie quotidienne…
      Bonne route à vous ! 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *