Site de Véronique Belen
Header

Se réjouir d’avoir une fille

2 mai 2015 | Publié par Véronique Belen dans Blog

P1020051

Ça peut paraître niais et people, mais je me réjouis que Kate et William aient eu une fille. C’est une jolie nouvelle dans le gris de l’actualité. On titre déjà partout : « Le choix du roi ». Quelqu’un me l’avait dit aussi quand j’avais accouché de ma première fille après un garçon. Et oui, j’étais heureuse et fière, comme une reine ! Pas parce que ma fille venait sacrer mon garçon. Mais parce que j’avais désiré très intensément en avoir une, deux même, et qu’en tout j’ai été exaucée du plus grand désir de ma vie. Avec en plus la joie d’avoir un fils !

Petite revanche sur un départ difficile dans la vie. Cette petite princesse va faire couler beaucoup d’encre aujourd’hui, et longtemps. Pour ma part, je sais bien que mes proches n’ont pas vécu les choses ainsi à ma naissance. Une quatrième fille, ça tient de la malédiction… Heureuse malédiction ! Pour rien au monde, je ne voudrais être autre chose qu’une femme. Et la féminité pleinement assumée de mes deux filles me comble. Leur beauté, leur grâce, leur intelligence, leur manière d’être au monde me ravissent jour après jour.

Quand j’étais adolescente, je connaissais un peu une famille qui eut beaucoup d’enfants. A chaque naissance de fille, le père n’allait pas voir sa femme à la maternité. Il ne se déplaçait que pour un garçon. L’apprenant, j’en fus extrêmement choquée. Tout père sait pourtant quelle bénédiction est pour lui une fille, et quelle relation privilégiée il peut instaurer avec elle. Il en est ainsi avec mon papa. Je sais qu’il est très fier de nous toutes et profondément attaché à chacune, choyé aussi dans sa vieillesse comme il ne l’aurait peut-être pas été avec des fils.

Quant au Père, je n’ai aucun doute là-dessus non plus, il réserve une place toute privilégiée à ses filles en son cœur, quoi que les langages religieux aient pu véhiculer comme message contraire depuis la nuit des temps…

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

2 commentaires

  • Claire says:

    Nous aimerions que toutes les petites filles de la terre, en particulier en Inde, au Pakistan, en Chine, et dans bien des pays d’Afrique…soient accueillies comme cette petite princesse! Une maman de quatre filles…

    • Véronique says:

      Oh oui Claire, comme vous avez raison ! Je suis horrifiée quand je lis des articles sur les « avortements sélectifs » ou les meurtres de filles à leur naissance dans ces pays… Que de chemin à parcourir encore pour dépasser cette idée qu’un garçon soit plus digne d’être accueilli dans une famille qu’une fille ! Et comment sortir de ces questions de dot, d’où vient souvent tout le problème ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *