Site de Véronique Belen
Header

Cheese…

17 juin 2015 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Photographe

Pour que la recette prenne, il faut un grand monsieur hirsute et plein d’humour, une cour de récré mi-soleil, mi-ombre, des élèves dont certains ont mis leur plus jolie tenue, et l’ambiance un peu spéciale des jours de photos de classe. « Les grands derrière, les p’tits devant » chanterait Bénabar. Et c’est ce qu’on fait.
Photo sérieuse avec l’estrade. Photos plus ludiques en petits groupes, dans le carré d’herbe, avec des ballons, des livres, des cartables…
Les collègues sont de bonne humeur, et monsieur le photographe hirsute se fait servir un café. Il décrète que c’est sympa dans cette école. Et puis tiens, c’est l’heure de la récré, et tous les enfants sont dans la cour, des petits de maternelle jusqu’aux CM2.
« Et si je prenais une photo de toute l’école ? »
Tout le monde est d’accord.
« D’abord les fratries ! »
Allez, on rassemble les petites fratries dans le gazon, au soleil.
Puis tous les enfants, ça en fait quand même dans les soixante-dix.
« Il me faut un escabeau ! »
On lui trouve l’escabeau de ménage. Le temps d’installer tout ça, on fait chanter ce petit monde pour que ça passe plus vite. Et revoilà notre « Chien vert venu de Jupiter » appris pour carnaval ! Mon meilleur chanteur se souvient des paroles mieux que moi…
Monsieur le photographe monte sur l’escabeau. Mince, le voilà dans le feuillage de l’arbre ! Notre petite stagiaire est chargée de tirer les branches de l’arbre et de ne pas les lâcher.
« Cheese… »
On est tous sur la photo, tous les enfants et les adultes qui les encadrent au jour le jour. Et puis spontanément :
« Bon, maintenant on en veut une avec le photographe ! » Enthousiasme des enfants. Il rit. Et de poser avec nous tandis qu’une autre escalade l’escabeau avec le précieux appareil en main.

Matinée joyeuse où chacun y est allé de ses facéties. Il s’est senti bien au milieu de nous. Et gageons que dans longtemps, quand les élèves contempleront ces photos de classe originales, ils se souviendront de l’heureuse ambiance qui a marqué ce moment.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *