Site de Véronique Belen
Header

Les amitiés spirituelles

18 mai 2012 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Depuis des années que je fréquente les forums chrétiens et depuis la création de mon site, je peux me réjouir d’avoir « rencontré » virtuellement des amis que la vie n’aurait jamais  mis sur mon chemin.  Je m’en étonne et je m’en émerveille à chaque nouveau lien qui se crée.

Je ne peux évoquer tous les amis que les forums m’ont offerts tellement il y en a. Mais je pense à celles et ceux qui m’ont apporté un soutien considérable sur un forum surtout fréquenté par des évangéliques lors de mon divorce et de toutes les difficultés qui s’en sont suivies.

Je pense à ceux que j’ai connus lors de mes premiers pas sur le net, sur le forum « Dialogue avec l’Eglise d’Amiens » qui n’existe plus. Celle qui s’est improvisée bien plus tard correctrice de mon témoignage se reconnaîtra. Merci à toi !

Je pense aux amis de Croire.com, dont certains postent régulièrement ici. Quelle joie de partager sur notre foi !

Je pense aux tous premiers internautes qui ont lu mon témoignage, par exemple sur « Marthe et Marie », quand je ne savais pas encore ce que j’allais en faire.

Et je pense à tous les nouveaux amis entrés dans ma vie par ce site : une femme qui s’est reconnue dans mes difficultés conjugales, un prêtre octogénaire que j’ai adopté comme oncle et qui m’a adoptée comme nièce, un ancien missionnaire du Burkina Faso qui m’a partagé sa très longue expérience de prêtre dans ce pays cher à mon coeur, un historien spécialisé dans l’histoire sainte dont un livre était pour moi une référence absolue et que je n’aurais jamais pensé connaître un jour – et quelle richesse dans nos échanges – , un moine webmestre d’une abbaye amie, et tout récemment un témoin de sa conversion au Christ maintenant connu dans l’Eglise et qui s’engage dans un partage en toute humilité…

Et quel est le lien entre toutes ces personnes et moi ?

Un seul au départ : le Christ.

Et toute le reste en découle…

Merci, mon Seigneur et mon Dieu !

 

Image : Le Christ et ses disciples sur le chemin d’Emmaüs  Pieter Coecke Van Aels

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

6 commentaires

  • André BONDU says:

    A Jeuge : Voyons, mon Père, Moi, j’ ai 85 ans !
    Et j’ en suis ravi…
    Ceci dit, vous avez raison.
    Il suffit de ne pas être naïf.

    • Véronique says:

      Je ne voulais pas les vexer, mes deux amis octogénaires, la formule était peut- être abrupte ! Moi j’apprécie votre âge et votre sagesse ! 🙂

    • JEUGE says:

      A André BONDU:

      Je ne suis ni ravi ni peiné d’avoir mon âge… « Ravi », sans doute, puisque Dieu m’a donné de parvenir à 84 ans, dans un état encore « potable » (vivant en Maison de Retraite, au milieu de personnes « ultra-dépendantes », j’ai tout lieu de me réjouir de mon état actuel)… Mais quand même un peu « peiné », car les limites sont là, et bien là, pour la marche, le vue, la mémoire, le coeur, l’endurance !

  • JEUGE says:

    Merci pour « le prêtre octogénaire » : ce n’est pas une insulte, puisque c’est la stricte vérité… Pourtant, le voir imprimé noir sur blanc… ça fait quelque chose!
    A part cela, si le « net » peut vous amener des amis… cela n’empêche pas de rester sur ses gardes : l’an passé, je me suis fait berner (et je ne suis pas le seul!), par une mystificatrice portugaise qui m’avait joint je ne sais comment mais qui avait su attirer ma pitié en prétendant qu’elle était atteinte d’une tumeur au cerveau, et elle a joué la comédie (de façon professionnelle, je le reconnais!) pendant des mois, au cours desquels j’ai pu suivre, jour après jour l’évolution de sa maladie, avec des détails qui ne s’inventent pas (!), et, lorsqu’elle est entrée (soi-disant) à l’hôpital pour y être opérée, c’est une prétendue nièce qui a pris le relais (mais la « nièce », c’était elle!) pour me faire suivre, par le menu, l’évolution de la malade)… Et finalement, tout cela s’est écroulé lorsqu’une des personnes dupées a cherché à la voir… et a découvert la supercherie! (Tout cela s’est passé par Internet, car la personne était de BRAGA (Portugal) et que je ne pouvais donc vérifier… Ce n’était pas une question d’argent, car elle ne m’a jamais rien demandé d’autre que de prier pour elle, et même de lui envoyer des prières qu’elle pourrait dire au cours de ses grandes souffrances! Depuis, j’ai perdu tout contact avec elle, je ne sais ce qu’elle est devenue…
    Donc: attention!

    • Véronique says:

      Je crois que je suis généralement prudente… notre ami missionnaire pourrait en témoigner ! Mais merci du conseil ! Et vous voyez bien que j’ai eu raison d’avoir toujours confiance en vous !

  • Catholique anonyme says:

    bon vent a ce site plein de bienveillance et d’esperance!
    Que le Seigneur soit avec vous.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *