Site de Véronique Belen
Header

J’aime les humbles

28 novembre 2015 | Publié par Véronique Belen dans Blog

P1060241

Il y a dans notre société une propension à se présenter en mettant en avant tout ce qu’on a étudié, fait, dit, écrit. Il y a en chacun de nous le risque d’apprécier autrui en fonction de sa notoriété, de son statut social et professionnel, de son niveau de vie. Rechercher d’abord le contact avec ces gens-là. Se satisfaire, voire se glorifier quand on l’a obtenu. Personne n’est à l’abri de cette tentation.

Il y a cependant une qualité cachée qui, pour ma part, m’attire plus que toutes les autres : c’est l’humilité. Et un trait de caractère, par opposition, qui me fait fuir plus que tous les autres : c’est l’orgueil.

Devenir humble. Pour certains, c’est une disposition naturelle, et heureux sont-ils ! Les humbles sont de douce compagnie. Ils ont cette qualité d’accueil qui nous fait sentir qu’on pourrait leur apporter quelque chose, tandis que l’orgueilleux veut toujours nous instruire de sa science et de son expérience.

Pour d’autres, c’est le travail sur soi de toute une vie, et quel exemple pour leur entourage ! A l’image de Jean-Baptiste qui disait « Il faut qu’il croisse, et que moi je diminue », le chrétien qui veut mettre le Christ au centre de sa vie se dépouille peu à peu de son autosuffisance pour tout recevoir de lui, « doux et humble de cœur » par essence même.

L’humilité est la première de toutes les vertus. Celle qui peut entraîner toutes les autres. La seule à même de nous faire entrevoir la vérité de l’Evangile.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

4 commentaires

  • Je ne sais pas si l’on peut opposer humilité et orgueil. L’orgueil peut se nicher partout, y compris dans l’humilité. L’orgueil n’est pas décelable de l’extérieur, c’est juste un moteur caché. Ce moteur est capable de transformer toutes les vertus en vices, en les détournant, en les faisant reposer sur soi et non sur Lui. À l’humilité, j’opposerais plutôt la vanité.
    Cependant, si l’humilité est la première des vertus, alors elle s’oppose effectivement à l’orgueil, premier des vices 🙂
    Bon adventus !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *