Site de Véronique Belen
Header

« La parole du Seigneur me fut adressée » Jérémie 13, 3

30 juillet 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Le Seigneur me parla ainsi : « Tu achèteras une ceinture de lin et tu la mettras sur tes reins. Évite de la tremper dans l’eau. »
Selon l’ordre du Seigneur, j’ai acheté la ceinture et je l’ai mise sur mes reins.
De nouveau la parole du Seigneur me fut adressée :
« Avec la ceinture que tu as achetée et que tu portes sur les reins, lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et cache-la dans la fente d’un rocher. »
Je suis donc allé la cacher près de l’Euphrate, comme le Seigneur me l’avait ordonné.
Longtemps après, le Seigneur m’a dit : « Lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et reprends la ceinture que je t’ai ordonné de cacher là-bas. »
Je suis allé jusqu’à l’Euphrate, j’ai cherché, et j’ai retiré la ceinture de l’endroit où je l’avais cachée. Et voilà qu’elle était pourrie, hors d’usage !
Alors la parole du Seigneur me fut adressée :
« Voilà comment je ferai pourrir l’orgueil de Juda et l’immense orgueil de Jérusalem.
Ce peuple mauvais, qui refuse d’écouter mes paroles, qui persévère dans son obstination, et qui suit des dieux étrangers pour les servir et les adorer, il deviendra pareil à cette ceinture qui est hors d’usage.
En effet, de même qu’un homme s’attache une ceinture aux reins, de même je m’étais attaché toute la maison d’Israël et toute la maison de Juda, pour qu’elles soient mon peuple, mon renom, ma louange et ma parure. Mais elles n’ont pas voulu écouter ! »
Parole du Seigneur.

Jérémie 13, 1 – 11

Depuis longtemps, j’ai de la tendresse pour Jérémie. Jérémie choisi par le Seigneur pour parler en son nom, qui s’effraie, qui veut se dérober :  « Ah ! Seigneur Dieu, je ne saurais parler, je suis trop jeune. » (Jr 1, 6)

Mais les chemins du Seigneur ne sont pas les chemins des hommes, et Dieu s’obstine dans le choix de Jérémie. Et Jérémie, comme nous le voyons dans ce passage, va se faire tout obéissant, même quand il ne comprend pas où Dieu veut en venir, même quand il est l’objet d’une persécution permanente. Jérémie ne sait pas encore qu’il préfigure Jésus dont la Parole sera elle aussi rejetée par ceux qui ont tant affûté leurs oreilles à la Loi et aux Prophètes qu’ils seront incapables de reconnaître le Verbe de Dieu lui-même quand il viendra leur révéler les mystères du Salut.

Gardons-nous de croire que parce que nous avons placé la Parole du Christ au coeur de nos vies, nous sommes capables de reconnaître toute parole prophétique aujourd’hui. Le prophète n’est pas populaire. Le prophète ne soulève pas des masses enthousiastes autour de lui. Le prophète ne nous caresse pas dans le sens du poil. Et d’ailleurs, en général, le prophète, nous ne le voyons même pas, ou si nous le connaissons, nous cherchons plutôt à le faire taire ou à le ridiculiser, quitte à l’accuser de blasphème et de mensonge quand il se fait le défenseur acharné de la vérité

Le bibliste Philippe Lefebvre développe cela bien mieux que moi ici :

http://www.lacourdieu.com/index.php?option=com_content&view=article&id=204&Itemid=57

Image : La Bible,  Jérémie  Marc Chagall

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *