Site de Véronique Belen
Header

« Ta rosée, Seigneur, est une rosée de lumières » Isaïe 26, 19

17 juillet 2014 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

eau lumière

Le chemin du juste va tout droit, et toi qui es droit, Seigneur, tu aplanis le sentier du juste.
Sur le chemin que tracent tes sentences, nous espérons en toi, Seigneur. Nous rappeler ton nom, voilà tout notre désir.
Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. Lorsque tes jugements s’exercent sur la terre, les habitants du monde découvrent la justice.

Seigneur, tu nous assureras la paix, car même ce que nous entreprenons, c’est toi qui l’accomplis pour nous.
Seigneur, dans la détresse on a recours à toi ; quand tu sévis, on se répand en prières.
Nous avons été devant toi, Seigneur, comme une femme enceinte sur le point d’enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs.
Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais nous n’avons enfanté que du vent : nous n’apportons pas le salut à la terre, nous ne donnons pas naissance aux habitants du monde.

Tes morts revivront, leurs cadavres ressusciteront. Réveillez-vous, criez de joie, vous qui demeurez dans la poussière, car ta rosée, Seigneur, est une rosée de lumières, et la terre ramènera au jour les trépassés.

Isaïe 26, 7-9.12.16-19
©AELF

Magnifique passage d’Isaïe, qui est un véritable traité de vie spirituelle avant même l’enseignement du Christ Jésus.
Qu’il est bon de s’abandonner à la volonté de notre Dieu, de croire en sa justice qui finit par triompher, de comprendre notre insignifiance tant que nous ne nous en remettons pas à la voie sûre qu’il nous trace ! Comme la vie prend son sens quand elle n’est que chemin vers l’éternité qui nous a été donnée en espérance !
Bien sûr, nous n’avons pas à attendre l’éternité passivement. A nous d’être les témoins des enfantements féconds que Dieu prodigue dans notre vie, à nous de partager autour de nous la foi, l’espérance et la charité !

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

1 commentaire

  • gherardi says:

    L’éternité, c’est aujourd’hui, puisque nous sommes dans le temps , qui nous a été donné,
    Parfois je me demande comment on peut vivre sans « Dieu », sans l’idée de « Dieu », …..
    Quel mystère que la vie, parfois je me demande pourquoi on n’a pas trouvé d’autres habitants dans les planètes proches de la terre, est-ce qu’on serait les premiers habitants de ce système solaire…. sans doute, et quid des autres systèmes « planétaires »…. ????
    J’avoue que parfois je ne comprends pas tout cela….

    Seul le Seigneur connait toutes choses, et là tout redevient calme et serein…….



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *