Site de Véronique Belen
Header

« Cela vous scandalise ? » Jean 6, 61

23 août 2015 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Aujourd’hui, je n’ai pas fait « la grève de l’homélie », mais je n’en ai publié aucune. Ce n’est pas faute d’en avoir écouté et lu ! J’ai même parcouru cinq pages entières d’un moteur de recherche et lu beaucoup de prédications catholiques ou protestantes. Mais force est de constater que les lectures d’aujourd’hui, surtout les deux dernières ( 1 Ephésiens 5, 21-32 et Jean 6, 60-69) embarrassent les prédicateurs !
Que ce soit pour justifier Paul d’avoir dit « Pour la femme, le mari est la tête » ou pour justifier les disciples que nous sommes d’être facilement scandalisés par les paroles de Jésus, j’ai trouvé ce que j’ai lu aujourd’hui un peu faible et assez « tiré par les cheveux ».
Alors je vais oser ma petite parole scandaleuse à mon tour.
Paul était un homme. Paul n’était pas le Messie. Paul a eu de très grandes inspirations du Seigneur Jésus, dans des visions, ou par la puissance de l’Esprit saint. Mais pourquoi voudrions-nous toujours qu’il ait été infaillible ? Qui donc, hormis le Christ sur cette terre, peut-il se prévaloir d’être infaillible ?
Pour tout dire, je me suis réjouie que la messe ne soit pas dans ma propre paroisse ce matin, car c’est peut-être moi, sinon, qui aurais dû lire cet extrait de l’Epître aux Ephésiens. Et franchement, j’aurais eu beaucoup de mal à la conclure par « Parole du Seigneur. » Car non, j’en suis sûre, cela n’est pas une parole intemporelle du Seigneur. Et tous les discours sur la grandeur du mariage chrétien ne me feront pas changer d’avis.

Il y a néanmoins peut-être un peu de finesse psychologique chez Paul dans cet extrait. A savoir, un mariage a plus de chances de tenir quand la femme est « soumise au mari ». L’orgueil mâle joue dans ce domaine un grand rôle. Une femme douce et soumise, c’est le rêve d’un très grand nombre d’hommes. Ne pas être contredit, surtout quand on a tort. Ne pas devoir reconnaître qu’on a tort, puisqu’on est « la tête » de la femme, qui en a donc forcément moins que soi. Cher Paul ! Certains jours, les chrétiens hommes t’aiment plus que d’autres…

Je lisais un jour un livre de sœur Emmanuelle – épais, donc je n’irai pas rechercher la citation exacte. Elle disait en substance, et subtilement, en s’incluant en quelque sorte, que quand elle rencontrait des femmes à forte personnalité, elle se rendait compte souvent qu’elles étaient célibataires ou divorcées. Eh oui ! Il en coûte cher de ne pas se soumettre au quotidien quand on est une femme, et que l’on préfère la foi authentique à la mauvaise foi !

Pour finir, j’ajouterai que j’ai lu aussi aujourd’hui un commentaire d’une femme sur 1 Ephésiens 5, 21-32, et qu’il ne m’a pas paru plus convaincant que ceux des hommes. Une fois que l’on est formaté par une certaine théologie, difficile d’avoir une parole libre…

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

4 commentaires

  • Claire says:

    D’accord avec vous! Bonne préparation de rentrée, chère Véronique..

  • Véronique Belen says:

    J’aime aussi beaucoup les écrits de saint Paul, en particulier l’Epître aux Galates ou celles aux Thessaloniciens… C’est un très grand témoin du Christ, je ne remets pas cela en question. Mais tant de femmes ont souffert à travers les siècles, et encore aujourd’hui – je pense que par exemple chez les évangéliques on est plus attaché à la Lettre – que j’estime, avec d’autres qui l’expriment aussi, que ces passages-là de l’Epître aux Ephésiens ne devraient plus être lus à la messe dominicale. Il y en a tant d’autres dans la Bible qu’on ne lit jamais !

  • Claire says:

    Bonsoir Véronique, j’ ai pensé aussi que Paul n’ avait pas une vision juste des femmes dans ce passage..trop dissymétrique: l’ homme comparé au Christ qui est Saint, la femme comparée à l’ Eglise qui a besoin du Christ pour être sainte…Je pense qu’ il connaissait peu les femmes ( il est d’ailleurs resté célibataire) et n’ a pas perçu que ce sont plus souvent les épouses qui ammène l’homme au Christ que l’ inverse..Paul me semble plus inspiré quand il ne veux pas faire peser sur les nouveaux convertis non juifs toutes les règles alimentaires ou la circoncision, et lorsqu’il dit que hommes, femmes, esclaves, hommes libres sont d’égales dignité..alors pour tous les autres textes si percutants qui sembles si justes, je lui pardonne le passage de ce jour!

  • J’ai ressenti la même chose en entendant « Parole du Seigneur ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *