Site de Véronique Belen
Header

La porte vitrée

6 novembre 2014 | Publié par Véronique Belen dans Blog

P1040101

Un article pour donner à mes lecteurs l’occasion de rire de moi.
Encore que…
J’affronte le brouillard et le mauvais temps et je prends quand même la voiture pour aller à l’eucharistie du soir à l’autre bout de ma vallée.
L’adoration s’achève et comme j’arrive juste pour la messe, je veux faire une entrée discrète. J’avance à pas feutrés vers la chapelle latérale, le prêtre est en train de sortir le Saint Sacrement de l’ostensoir.
Et là, chose qui n’était jamais arrivée, la porte vitrée est fermée… et je me la prends en pleine face.
Consternation du curé, de la petite assemblée, et moi un peu sonnée quand même.
Rien de grave. L’eucharistie se déroule paisiblement et met du baume sur mon nez et ma gêne.
Et tout en me retenant de rire de moi, je songe aux mots que je viens d’écrire à mon précieux ami, un moine âgé très sage :
« Merci à vous de ne m’avoir jamais fermé votre porte. »
Car finalement, cette porte vitrée fermée prend aussi ce soir une valeur symbolique. Je contemple depuis des années les beautés de la Parole, de la liturgie, je suis attirée par l’Eglise comme par ma première famille, mais bien souvent, une vitre se dresse là. On veut bien m’entendre, mais en me laissant tout de même à une certaine distance du cœur de la Révélation…

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

3 commentaires

  • Claire says:

    Oui même dans une famille aimante, il y’a des incompréhensions, des maladresses, des souffrances, des manques d’audace..moi même je suis parfois navrée quand je prend conscience avec le recul des erreurs de discernements que j’ai pu faire concernant mes proches..mais le Christ est vivant et veux que nous ayons la Vie, en plénitude, dès aujourd’hui….

  • Claire says:

    Pourquoi Véronique à distance du cœur de la révélation? Vous voulez dire à distance du cœur de l’Eglise? Vous êtes pourtant dans le cœur de l’Eglise, par votre profession de foi, par votre intimité avec le Christ, par la brise de l’Esprit Saint qui vous traverse, par votre humilité d’enfant du Père..par les liens que vous avez créé avec ce moine et beaucoup d’autres dont vous avez témoigné l’amitié sur ce blog..par la communauté paroissiale à laquelle vous appartenez..Chaque enfant d’une famille est unique et irremplaçable dans le cœur de sa mère..dans l’Eglise, ne pensez vous pas que cela soit de même?

    • Véronique says:

      Certes Claire, et merci pour vos paroles réconfortantes. Mais il arrive que dans une famille, certains soient pris au sérieux plus que d’autres…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *