Site de Véronique Belen
Header

J’ai bien hâte…

10 juin 2015 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Les choses se précisent, se dessinent, se donnent à apprécier. Enfin, enfin, le Vatican va rendre une décision sur les événements de Medjugorje. Je sais que très nombreux sont ceux qui attendent un « feu vert » de Rome pour officialiser les pèlerinages, se donner une légitimité, se justifier dans leur engouement pour les messages innombrables de leur « Gospa ».

Je ne suis pas de ceux-là et je ne l’ai jamais été. Et plus les allusions du Pape François aux dérives de cette crédulité se précisent, plus je retrouve la confiance en l’Eglise qui s’est, je trouve, un peu laissé déborder par ce phénomène ces dernières années. Combien de religieux n’ont pas caché leur attrait pour le site et ce qu’il véhicule ? Il m’est arrivé, même en confession ici, en France, d’entendre de la part du confesseur une apologie de Medjugorje !
Or, depuis trente ans, les images données des « voyants » me laissent perplexe. Le fait qu’il y ait de si nombreuses images et vidéos d’eux, justement. Ils sont entourés d’un culte que personnellement, je trouve fort malsain. Telle « voyante » monte sur la colline pour recevoir son « apparition » mensuelle et elle est ovationnée comme une star. Tel autre se répand en conférences dans le monde entier, attirant les foules pour des « apparitions » en direct, où qu’il soit. Ne parlons même pas de l’immense industrie générée par le phénomène, et des retombées économiques colossales pour ce petit coin de Bosnie-Herzégovine devenu mondialement connu et couru.

Je veux bien croire qu’il y ait là-bas de la foi, et qu’on puisse éventuellement s’y convertir. C’est l’argument choc des partisans de l’apparition. Les fameux « bons fruits ».

Mais que l’on considère aussi tous les mauvais fruits collatéraux. L’addiction aux « messages » de la Gospa. L’intolérance qui pointe parfois vis-à-vis de ceux qui ne croient pas en ces apparitions. Nous serions de tièdes chrétiens, refusant de voir le surnaturel divin là où il est. Nous ferions frein au « plan » de la Vierge Marie qui tenterait de fédérer une vaste communauté chargée d’établir le paradis sur Terre, ses « apôtres » – les voyants et leurs adeptes – en tête. Nous serions, dans notre refus d’y croire, des suppôts de Satan.

J’ai vraiment lu tout cela. J’ai essuyé du mépris quand j’ai émis mes réserves.

Depuis toutes ces années, les adeptes de Medjugorje prient pour une reconnaissance officielle par Rome. Tout en arguant qu’elle ne peut pas encore venir, puisque les apparitions « ne sont pas finies ».

Alors oui, j’ai hâte maintenant que le Vatican se prononce vraiment, clairement. Pour que la situation soit franche. Pour que l’Eglise à laquelle j’appartiens ne soit plus divisée sournoisement sur cette question. Et aussi pour Marie que j’aime. Pour que son silence intérieur lui soit rendu. Pour qu’on cesse de la confondre avec cette entité insipide qui n’a que trop séduit les foules, depuis trois décennies, avec bien des complicités.

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-pape-met-en-garde-les-fideles-attaches-aux-messages-venant-de-Medjugorje-2015-06-10-1321909

 

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *