Site de Véronique Belen
Header

Anecdote

16 août 2012 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Hier soir, quand je me suis couchée, j’ai entendu un bourdonnement dans ma chambre mais je n’ai pas vu l’insecte. Je me suis dit que si j’éteignais la lumière, il se poserait et cesserait de voler.

J’étais à peine plongée dans ma prière que le bourdonnement a repris, et de plus en plus près de moi, jusqu’à frôler mon visage. C’était fort désagréable. J’ai attendu que l’insecte se pose sur la tête de mon lit et j’ai rallumé la lumière, m’attendant à découvrir une horrible bête dont je n’aurais pas eu pitié. Et là, je découvre… une coccinelle ! Visite inattendue qui ne m’a jamais été faite dans ma chambre.

En allemand, coccinelle se dit « Marienkäfer ». Nous étions le 15 août. J’ai bien aimé la coïncidence, et j’ai éteint la lumière, elle n’a pas tardé à se poser quelque part et elle m’a laissée prier…

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

1 commentaire

  • André BONDU says:

    Quand j’ étais enfant, dans ma Vendée angevine natale, on appelait la coccinelle : bête à Bon Dieu. C’ est très joli !
    J’ ai cherché sur Google l’ origine de ce nom.
    Il y a évidemment des quantités d’ explications, beaucou de légendes qui font, toutes références, à la bonté de Dieu, à son Amour, dont cette petite bête serait une image, petite, belle et bien humble…
    Moi, j’ aime beaucoup la coccinelle, et j’ aime beaucoup en voir..

    Son surnom allemand est beau, lui aussi, puisqu’ il se réfère à Marie :

    La petite bête à bon Dieu et à Marie…

    Pourquoi ne pas voir un petit coucou de la Vierge, dans ta chambre, le soir du 15 août, au moment où tu allais te mettre en prière…
    Dieu et la Vierge sont partout où on veut bien les voir.

    En attendant, il fait chaud !
    Cette nuit, je me suis réveillé à 4 h. 1/2, je suis allé boire dans la cuisine : fenètre toute ouverte, au nord-ouest, il y avait 31° !
    Heureusement, je supporte très correctement…
    et n’ en souffre pas trop

    A la messe du Jour du Seigneur, sur France 2, à la Cathédrale de Saint-Claude, célébrée par Mgr JORDY,.
    l’ homélie commentait évidemment les paroles du Christ :  » Moi, je suis le pain de vie descendu du Ciel. ».
    Et la bonne madame Ginette Porcher, est venue, comme chaque dimanche, à midi 10, m’ apporter ce Pain de Vie. C’ est ma nourriture pour une semaine !

    Bon dimanche.
    Je t’ embrasse;

    André



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *