Site de Véronique Belen
Header

« C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ». » Actes 11, 26

23 avril 2013 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Le violent mouvement soulevé contre Étienne avait provoqué la dispersion des frères. Ils allèrent jusqu’en Phénicie, à Chypre et à Antioche. Ils annonçaient la Parole exclusivement aux Juifs. Et pourtant, il y avait parmi eux des hommes, originaires de Chypre et de Cyrénaïque, qui, en arrivant à Antioche, s’adressaient aussi aux Grecs pour leur annoncer cette Bonne Nouvelle : Jésus est le Seigneur. La puissance du Seigneur était avec eux : un grand nombre de gens devinrent croyants et se convertirent au Seigneur.
L’Église de Jérusalem entendit parler de tout cela, et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche. À son arrivée, voyant les effets de la grâce de Dieu, il fut dans la joie. Il les exhortait tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur ; c’était un homme de valeur, rempli d’Esprit Saint et de foi. Une foule considérable adhéra au Seigneur. Barnabé repartit pour aller à Tarse chercher Saul. Il le trouva et le ramena à Antioche. Pendant toute une année, ils furent ensemble les hôtes de l’Église, ils instruisirent une foule considérable ; et c’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ».

Actes des Apôtres 11, 19-26

Ces récits de conversions multiples aux temps des premiers apôtres laissent songeur. Voilà des Juifs convertis qui prêchent l’Evangile à des païens, et ils croient à la Bonne Nouvelle de Jésus Christ Fils de Dieu et ressuscité d’entre les morts.
Et nous, ici, en terre de christianisation ancienne, nous vivons au milieu de baptisés qui renient tout de la foi de leur baptême, qui ne s’en souviennent que pour maugréer contre Dieu quand tout ne se passe pas selon leurs désirs, qui sont prêts à s’investir pour de multiples causes et défendre de multiples croyances au nom des droits à la liberté de conscience, mais qui n’ont aucun scrupule à moquer le Christ, ses fidèles, les sacrements de l’Eglise…

Hasard ou croix que je dois porter, nombre de mes amis sont anticléricaux et se moquent volontiers de la foi chrétienne. Dernièrement, je voyais circuler sur les réseaux sociaux, entre personnes qui sont toutes baptisées et ont reçu enfants l’Eucharistie, une photo d’une hostie avec ce slogan : « Encore une arnaque alimentaire : O% de Corps du Christ ».

Ceux-là ont-ils mesuré que la foi à l’Evangile et la fidélité aux sacrements sont toute ma vie, et que qui insulte mon Seigneur et mon Dieu m’insulte moi-même, toute amie de leur réseau que je suis ?
Et je ne parle même pas des panneaux insultants pour les prêtres qui circulent dans les manifestations de ces derniers jours…

Alors si nous ne sommes plus qu’un petit reste à brûler pour ta Parole de vie Seigneur Jésus, donne-nous de supporter l’opprobre et les moqueries, pour ne jamais renier ton Nom, dans ce vieux continent devenu plus païen que chrétien…

Source image : http://www.histoire-tremblay.org/155+les-vitraux-dedies-a-saint-paul.html

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

6 commentaires

  • Charles Douniaux says:

    Comment s’étonner de toutes ces moqueries ?

    Les miracles ? c’est de la supercherie
    Demandez à David Coperfield
    Un Jésus qui monte au ciel après avoir connu la mort
    Sa mère aussi
    Dites-cela à un cheval de bois et il ruera
    Sur quelle planète vivent-ils ?
    Sont-ils dans le formol ou à moins 279 °

    Du mépris pour les curés, un nid de pédophiles
    Les autres ont des maîtresses ou vont au bordel
    Le tout étouffé par la hiérarchie

    • Véronique Belen says:

      Monsieur, j’ai pour habitude de ne pas modérer ou supprimer les commentaires sur ce site au gré de mes humeurs, mais le vôtre est particulièrement insultant.

      Sachez que par fidélité à ma foi, je supporte l’insulte. Et je laisse donc ici votre commentaire.

      Pour ce qui est de vos amalgames, dans la crise profonde mais nécessaire que traverse l’Eglise de mon baptême, je réitère ce que j’ai dit dans le billet commenté juste sous vos lignes : je suis horrifiée par les crimes qui ont été perpétrés par des clercs pédophiles et couverts par leurs responsables, et d’autant plus que je suis femme et maman.

      De là à mettre tous les prêtres « dans le même panier », non, je m’y refuse et je vous l’interdis. Je connais d’excellents prêtres, témoins fidèles de l’Evangile et de leur engagement à la suite du Christ et au célibat, et je prends volontiers sur moi, avec eux, votre mépris indifférencié. Nombreux sont ceux qui souffrent dans une très grande dignité l’opprobre dont ils sont l’objet. Et nombreux aussi ceux qui se battent aux côtés des victimes des pédophiles, et pour que la justice soit rendue.

      Bonsoir Monsieur.

  • tousinntumba@gmail.com says:

    vraiment il faut etre un bon chretien est exemplaire

  • André BONDU says:

    Oui, Véronique, je suis atterré de voir le paganisme de notre France et de tout le monde occidental, où des gens, qui, souvent, ont été baptisés, non seulement, ne croient plus en Dieu, mais se complaisent à ridiculiser Jésus, sa croix,Marie,le clergé, la liturgie, les sacrements, les chrétiens. Quelle éducation chrétienne leur a-t-on inculquée ! Je crois beaucoup dans le pape François, pour réveiller la torpeur des Catholiques et mettre en oeuvre une « Nouvelle Evangélisation », qui ne soit pas seulement en paroles, mais en actes, et qui engage toute la vie…

    J’ ai toujours, ostensiblement, sur ma table, une Bible, un livre sur le pape François, des exemplaires du journal La Croix, souvent un chapelet, pour bien annoncer la couleur auprès de tous ceux qui passent chez moi.. Personne ne peut ignorer ma Foi chrétienne ! dont je suis si fier !
    Où va nous conduire ce nouveau paganisme militant ?

    Seigneur, fais-moi marcher dans tes pas,sans la moindre déviance.

  • Negueva says:

    C est en effet très triste ce manque de respect pour la religion et la pratique religieuse.
    Je me pose beaucoup de questions sur notre société ou les valeurs du bien et du spirituel sont comme montrées du doigt et bannis de bien des quotidiens.
    Notre force et je parle en tant que juive pratiquante c est de résister avec douceur en essayant de guider et d éclairer ces » païens  » en les amenant à prendre conscience qu une société sans religion va à la dérive et qu eux mêmes vont à la dérive .

    • Courtent.monique says:

      Bonjour Negueva

      Je suis heureuse d’avoir enfin contact avec une Juive pratiquante, et je serais désireuse d’en savoir plus sur la façon de pratiquer votre culte.
      Etant moi même chrétienne d’un certain âge, je dirais que ce n’est pas d’une religion que les gens ont besoin, mais de Dieu.

      Pour cela il est nécessaire qu’il voit des gens vivre une vie opposée à la leur avec des principes autres, je dirais des principes divins.

      Je ne sais pas comment vous allez pouvoir me répondre, aussi si l’administrateur de ce site me le permets, je vous laisse ici mon adresse afin que nous puissions partager ensemble ce que chacune connait de Son Seigneur.
      Bien à vous.
      Monique



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *