Site de Véronique Belen
Header

Homélie pour la fête du Christ Roi 2015 à l’abbaye de Tamié

22 novembre 2015 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Daniel 7, 13-14
Psaume 92
Apocalypse 1, 5-8
Jean 18, 33b-37

Résumé de l’homélie en trois points : 1) une idée: « ma royauté n’est pas de ce monde ». Jésus ne récuse pas le titre de « roi » il lie ce titre au règne de la vérité. 2) Une image : non pas celle de Jésus ressuscité mais celle de la Passion : Jésus couronné d’épines. 3) Un sentiment : à nous de choisir entre la dérision ou l’adoration.

« MON ROYAUME »

Les mots « roi, royaume, règne » peuvent mal sonner à nos oreilles républicaines, il n’empêche que l’expression « royaume des cieux ou de Dieu » est au centre de l’évangile. 122 fois dans le N.T. dont 99 fois dans les synoptiques (depuis les mages qui cherchent le roi qui vient de naître à l’inscription sur la croix INRI en trois langues, dans les paraboles, dans l’Apocalypse…). Chaque fois que nous récitons le notre Père, nous demandons : « Que ton règne vienne ».

« N’EST PAS DE CE MONDE » parce qu’il n’est pas un territoire géographique ou une chose ni un lieu. Il s’agit d’un événement, d’une irruption de la vie de Dieu dans la vie de celui qui entend, reçoit et vit la Parole de Jésus. Une irruption qui n’est pas seulement une nouvelle, une information à connaître mais une expérience de relation qui provoque un changement de compréhension de nous-mêmes et des autres. C’est l’expérience des convertis. La nôtre ? « Le règne du Christ n’est pas un au-delà imaginaire, placé dans un avenir qui ne se réalise jamais. Son règne est présent là où il est aimé et où son amour nous atteint ». (Benoît XVI encyclique Sauvés en espérance §31).

ROYAUME ET VERITE. L’évangile d’aujourd’hui nous donne un exemple concret de cette Vérité en acte. Pilate est un magistrat consciencieux. Il est un haut fonctionnaire qui a droit de vie et de mort sur ce Jésus, prisonnier livré par ses compatriotes. « Alors, tu es roi des juifs ? » un peu comme un psychiatre demanderait à un de ses clients : « Alors, vous êtes Louis XIV ? ». Jésus : «Dis-tu cela de toi-même ou d’autres te l’ont dit de moi ?» Autrement dit : ta question est-elle vraie ou simple colportage ? ou encore : ta question est-elle une conviction qui t’implique ou est-ce une curiosité devant une situation insolite ? Jésus s’intéresse à toute personne rencontrée, y compris à Pilate, son juge. Il voudrait faire passer la relation juge-inculpé à celle d’une relation d’homme à homme, au-delà des rôles sociaux. « Quitte ton masque, Pilate, regarde-moi et dis-moi ce que tu penses de moi ? » Les évangiles nous disent que Pilate était persuadé de l’innocence de Jésus mais, par intérêt pour sa carrière, il l’a condamné, tant pis pour la Vérité !

En janvier 2014 le pape François s’entretenait avec des supérieurs majeurs des Ordres religieux. L’un d’eux l’interroge : « Saint Père, qu’attendez-vous de la vie consacrée ? Où mettre les priorités? » Réponse : « La priorité c’est la prophétie du Royaume qui n’est pas négociable. Réveillez le monde ! Soyez les témoins d’une autre manière d’agir, de vivre. Il est possible de vivre autrement dans ce monde ». Dans le Royaume de Dieu, il n’y a pas de sujets , il n’y a que des disciples de Jésus. «Personne, en dehors de Jésus, n’a la capacité de nous humaniser jusqu’à nous donner le bonheur de vivre de la vie même de Dieu. «Sans Dieu, l’homme ne sait où aller et ne parvient même pas à savoir qui il est » Benoît XVI L’Amour dans la vérité §78

Frère Antoine

Source : http://www.abbaye-tamie.com/la_communaute/la_liturgie/homelies_tamie/homelies-2015/le-christ-roi-de-l-univers/vue

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *