Site de Véronique Belen
Header

Croire aux anges

29 septembre 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Comme nous fêtons aujourd’hui les anges Michel, Gabriel et Raphaël, je voudrais évoquer la place des anges dans ma foi.

En fait, j’avoue que je pense peu aux anges. J’ai une foi solidement ancrée dans l’humanité et la divinité de Jésus, dans la transcendance du Père et la puissance de l’Esprit Saint qui tourne nos coeurs vers eux et les incline au bien. Quand je prie, je prie le Père ou le Fils, ou aussi les saints. Mais je m’adresse très peu aux anges. D’ailleurs, j’ai été fort surprise récemment quand une amie libraire m’a dit que les anges étaient très à la mode en ce moment  et qu’il y avait toute une littérature à leur sujet. Encore faudrait-il savoir de quels anges on parle ! Car pour avoir eu certains de ces livres ou jeux de cartes dans les mains en librairie, je me suis rendu compte qu’on y racontait  n’importe quoi.

Quand j’étais petite, ma grand-mère paternelle nous recommandait de prier notre ange gardien. Peut-être est-ce parce que j’avais une vie assez difficile que je ne suis pas vraiment entrée dans cette dévotion. Mais c’était bien rassurant de me dire qu’un être céleste veillait sur moi. Je confondais peut-être un peu mon ange gardien avec la figure de sainte Véronique qui m’a toujours été très chère.

Il y a cependant des passages bibliques relatifs aux anges qui me touchent particulièrement. L’Annonciation bien sûr, cette merveilleuse rencontre entre  l’ange Gabriel et Marie.

J’aime aussi tout particulièrement le Livre de Tobie, où l’ange Raphaël prend des apparences humaines pour mener le jeune Tobie vers sa cousine Sarah qui deviendra sa femme. Ce faisant, il délivre Sarah d’une malédiction qui faisait mourir tous ses fiancés au soir de leurs noces, et il offre à  Tobie le père  la guérison de sa cécité. C’est une très belle histoire, dans laquelle Raphaël ne se révèle comme ange que tout à la fin, avant de disparaître aussi discrètement qu’il était venu.

Peut-être est-ce ce qui caractérise les anges : la discrétion.

Au moins une fois dans ma vie, je me suis dit qu’ils avaient été là pour me protéger. J’étais au volant un jour et il y eut une forte tempête. Je me trouvais dans une rue étroite, et une violente bourrasque fit tomber les tuiles d’un toit au moment même où je passais. Je vis les tuiles pleuvoir sur la route et j’eus tout juste le temps de freiner, prise de panique. Je m’attendais à ce que mon pare-brise vole en éclats. Et quand je suis sortie de ma voiture, la bourrasque calmée, j’ai vu des tuiles par terre tout autour… et ma voiture n’avait pas le moindre impact !

Alors ce jour-là, oui, j’ai cru aux anges gardiens.

Aux lecteurs qui s’interrogent sur l’existence et l’aide des anges, j’indique encore ce billet, postérieur à celui-ci :

https://www.histoiredunefoi.fr/blog/6190-conte-de-noel

Image : Tobie et saint Raphaël  Giovanni Battista Salvi dit Il Sassoferrato

 

 

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

1 commentaire

  • André BONDU says:

    J’ aime bien les anges, j’ y crois :
    Gabriel, Raphaël, et, aussi, Michel, qui est chargé de vaincre le Dragon ( on le trouve tout au long de
    l’ Apocalypse ! ). Michel sera toujours sur la qui-vive, jusqu’ à la victoire finale :

     » Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison, et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles ».
    ( J’ ai un cousin, qui était plus ou moins agnostique. Il a trois ans de moins que moi. Il s’ appelle Michel. Il adore son Saint Patron, et il a écrit tout un mémoire de près de 100 pages sur lui ! ; A part quelques petits passages, plus ou moins ambigus, c’ est passionnant, notamment tout ce qui concerne les lieux de dévotion à saint Michel dans le monde ! ).

    Et mon ange gardien…

    Et, pourtant,; comme toi, je ne les prie pas.

    Ce sont des envoyés de Dieu, des « messagers ».
    Ils sont chargés par leur  » Patron » de faire un travail, et ils le font.
    Je n’ ai rien à leur demander, ils font ce que Dieu leur demande de faire,
    et ils le font même très bien.
    Que leur demanderais ?
    Ils savent ce qu ‘ils ont à faire, puisqu’ ils obéissent à Dieu !
    Sinon, remercier Dieu à travers eux….
    Remercier Dieu, à qui je m’ abandonne et en qui je mets toute ma confiance,
    de mettre mon ange gardien près de moi pour veiller sur moi…

    Quant au culte des anges actuellement ?
    Plus le monde perd la Foi, plus il croit au fantastique, au féérique, au magique, au merveilleux !
    Et quoi de plus merveilleux que d’ inventer, chacun à sa façon, « son » monde des anges !

    C’ est plus  » tendance » de croire à la réincarnation qu’ à la résurrection !

    Et regarde combien les gens sont passionnés par les Expériences de Mort imminente ( E M I ) qu’ on raconte
    aujourd’hui – Même les journaux télévisés sont à l’ affût de tous les récits de ces « expériences » !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *