Site de Véronique Belen
Header

« Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. » Jean 11, 27

29 juillet 2014 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Jésus et sainte Marthe

Beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère. Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison.
Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »
Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. »
Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »
Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »
Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

Jean 11, 19-27
©AELF

Pour la fête de sainte Marthe, l’Eglise nous donne à méditer ce très beau passage de l’Evangile de saint Jean.
Je voudrais à cette occasion rendre hommage à toutes celles et ceux qui ont perpétué l’acte de foi de Marthe jusqu’à aujourd’hui, pour que nous aussi, chrétiens du XXIe siècle, nous puissions proclamer : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »
Parmi ceux qui nous ont enseigné, donné envie de croire que « quiconque vit et croit dans le Christ Jésus ne mourra jamais », il y a pour la majorité d’entre nous nos parents, souvent nos grands-mères qui portaient vive en leur coeur la foi de Marthe malgré une vie de labeur, celles et ceux qui nous ont catéchisés un jour, et bien sûr, tous les prêtres qui ont nourri notre vie spirituelle des sacrements, de leurs homélies et de leur exemple.
Je ne pourrai jamais assez leur témoigner ma reconnaissance pour leur vie offerte, leur disponibilité, leur écoute et leurs mots pleins de réconfort en confession, l’eucharistie qu’ils ont mission à nous partager chaque jour, l’impulsion qu’ils nous donnent à témoigner de notre foi qu’ils entretiennent au feu de la leur. D’un certain nombre d’entre eux, j’ai fait des amis, et ces amitiés-là sont précieuses et riches entre toutes, car tissées dans le coeur même du Christ.

Alors aujourd’hui, pour cette fête de la foi qu’est celle de sainte Marthe, je voudrais leur dédier la prière d’une autre Marthe qui a été donnée à notre pays, Marthe Robin, qui fut de bon conseil pour tant d’âmes.

Mon Père,
entretenez et fortifiez en chacun de vos prêtres
le désir ardent de la vie intérieure, de la vie surnaturelle intime, l’amour et la soif dévorante des âmes auxquelles ils ont à vous communiquer et à vous donner sans cesse et toujours. Père, faites-leur à tous un coeur débordant de confiance filiale et débordant d’amour. Faites-leur comprendre, ô mon Dieu, que toute leur vie ici-bas doit être la continuation et la reproduction parfaite de celle du Christ en vous, pour parler et agir efficacement.

Marthe Robin
Source : http://www.martherobin.com/site/message/essentiels/marthe-mot-a-mot/autres-prieres.htm

Image : Le Christ et sainte Marthe   Légende dorée, Jacques de Voragine, illustration de Richard de Montbaston

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

2 commentaires

  • Claire says:

    Je suis pleine de reconnaissance aussi pour les prêtres. Je prie chaque semaine (le jeudi) pour ceux que je connais ou qui sont des amis, ceux qui ont marqué mon chemin de foi, le pape, les évêques, tous ceux qui m’ont donné des sacrements et m’en donneront un jour..Celui qui m’a baptisée nouveau-né dont je ne sais pas le nom (peut être est il encore en vie ; si il est déjà près de Dieu, la miséricorde et l’intelligence céleste réorienteront ces prières), et tous les autres aussi..C’est une prière sans prétention, de 5 ou 10 minutes, mais je me dis que si je suis fidèle à cette prière toute ma vie avec l’aide de Dieu, si je la fais monter dans le ciel avec amour, peut être un d’entre eux recevra une grâce dont il a besoin à cause de cela..Dans le royaume de Dieu, il me semble que nous serons émerveillés de découvrir tous ceux qui ont prié pour nous aussi, parfois sans même nous connaître..

    • Véronique says:

      C’est une très belle prière, Claire ! Pour ma part, j’ai coutume de nommer intérieurement des prêtres pendant la prière eucharistique, au moment adéquat. Mais c’est toujours trop court ! Je devrais aussi faire comme vous…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *