Site de Véronique Belen
Header

« Restez éveillés et priez en tout temps » Luc 21, 36

26 novembre 2016 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

P1040933

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière.
Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Luc 21,34-36

Textes liturgiques©AELF

J’aimerais bien prier davantage… Mais voilà, la vie est ce qu’elle est, avec nos forces et nos faiblesses, nos contraintes et nos instants de liberté volés à la folle course des jours.
Je l’ai écrit récemment dans le section blog, contrairement à une idée très répandue, en tant qu’institutrice, je suis submergée de travail, mes semaines tirent vers les 50 h, voire plus, pour un bon tiers en travail personnel à la maison, week-ends compris. La journée étant en outre très fatigante, j’ai besoin d’environ 9 heures de sommeil.
Voilà, je m’amuse parfois à compter ce qu’il me reste de « vie » sur une journée. Pas grand-chose.
La prière est ardue quand on est très fatigué.
Néanmoins, elle m’est depuis des années devenue un besoin tout à fait vital. J’ai recherché longtemps l’état de « prière continuelle », et je crois que j’en suis aujourd’hui  à ce point où tout ce que je vis, je puis l’offrir au Seigneur, dans l’action de grâce comme dans la supplication. Je n’ai pas besoin, pour être heureuse et équilibrée, de multiplier les loisirs en associations ou salles de sport. Tout ce qu’il me faut au sortir de mes journées de bouillonnement intellectuel et de présence de chaque instant à mes élèves et à leurs productions écrites, c’est de pouvoir m’isoler dans un total silence et de retrouver au fond de mon cœur et de mon âme la présence du Dieu Trinité, lui confier dans la satisfaction comme dans l’épreuve ma journée, mes interrogations, mes manques, mes intercessions pour ceux que je croise et dont je reçois souvent comme un glaive les difficultés personnelles. Intercéder encore et encore pour tel enfant à la dérive, telle maman gravement malade, telle famille en difficulté matérielle… Sans oublier ma propre famille, ses joies et ses peines.
Cela m’est parfois laborieux voire douloureux, d’autres jours, quand je ne travaille pas dix heures d’affilée, ma prière est plus fluide et la présence du Seigneur se fait plus évidente. Goûter ces moments-là comme de précieux ressourcements…
Et puis le rendez-vous hebdomadaire de la messe, que rien ne me ferait manquer. Non, mon labeur ou mes loisirs ne me dévoreront pas le dimanche matin ! C’est un temps précieux entre tous, faire église, ne plus être seule à prier dans mon coin, chanter, célébrer, communier.
Notre société est tellement sécularisée qu’elle passe sous silence les bienfaits de ces moments-là. On préfère dépenser de l’argent à prendre des cours de « méditation » qu’à se montrer fidèle à son baptême. L’Eglise est en France l’objet d’un dénigrement permanent. Tout scandale fait la une de journaux, et le Christ, seulement pour déplorer son « retour » dans un ton sarcastique.

Eh bien, amis chrétiens, accrochons-nous à la prière ! Ne nous laissons pas dévorer par la course au confort et aux loisirs ! Car c’est l’enjeu de toute notre vie terrestre que de paraître, à notre dernier jour ou au dernier jour de cette première création, debout devant le Fils de l’homme !

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

4 commentaires

  • DOSSO k. Juliette épouse Assi says:

    Moi aussi j ai fait l expérience de la présence de DIEU dans la prière.

  • Edith says:

    J’ai découvert votre blog hier. Plus exactement, votre texte sur « Personne n’en sait rien. » Je n’aurais pas su le dire aussi bien que vous, vous avez tellement bien exprimé ce que je ressens.

    Merci pour tout ce que vous écrivez. Que c’est bon de trouver une personne qui partage notre foi.

    Oui, prions !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *