Site de Véronique Belen
Header

« Il n’éteindra pas la mèche qui faiblit. » Matthieu 12, 20

21 juillet 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques
Les pharisiens se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr.
Jésus, l’ayant appris, quitta cet endroit ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous.
Mais Jésus leur défendit vivement de le faire connaître.
Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe :
« Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui j’ai mis toute ma joie. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement.
Il ne protestera pas, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques.
Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement.
Les nations païennes mettent leur espoir en son nom. »

Matthieu 12, 14 – 21

Humilité de Jésus. « Il les guérit tous », mais il ne veut pas que cela se sache et enjoint les miraculés au silence le concernant
Il sait qu’il est menacé de mort, il ne proteste pas, il s’en va discrètement.
Il sait, lui, qu’il est le Fils de Dieu, mais il ne le dit à personne.

Car la jalousie spirituelle est toujours là qui le guette, l’esprit de supériorité des dignitaires religieux est un mal qu’il ne peut combattre, il sait que son heure viendra, mais en attendant, il veut accomplir les Ecritures en se donnant comme l’espoir des nations païennes.
Il a eu le temps de faire connaître le jugement final : conformer nos actes à sa Parole.

Le faisons-nous ?

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *