Site de Véronique Belen
Header

Très sollicitée !

22 juillet 2017 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Ça m’amuse.
Ce matin, on sonne à ma porte. Deux messieurs très bien habillés, très polis, des revues sur les bras… Oui, vous avez compris, vous avez l’habitude aussi. L’un me dit : « Vous vous souvenez de moi ? » (moi intérieurement : « Euh… ») « Si si, je suis déjà passé vous voir, et vous m’avez dit que vous lisiez la Bible tous les jours ! »
Ah oui, je suis bien capable d’avoir dit ça. Ma parole, ils prennent des notes ou quoi ?
La discussion se poursuit aimablement, bien que j’aie peu de temps, je suis sur le point d’aller faire les courses. Un de ces instants improbables où on vous incite, sur le pas de la porte, à parler de votre perception de la Bible, de la vie, de la mort, d’Adam et Eve et du Royaume à venir. Je reste souriante mais je leur réaffirme que je suis chrétienne / catholique, que je ne cherche pas à les convertir et que j’en attends autant d’eux. En tout cas je semble bien vue, car aujourd’hui j’ai droit à un cadeau : en plus du traditionnel « Réveillez-vous ! » et de la « Tour de Garde », un petit livre « Que nous enseigne la Bible ? » A ma fille qui me demande ce que c’est vraiment, les Témoins de Jéhovah, j’en lis quelques extraits et elle se fait sa petite idée… Les dessins mièvres confirment son ressenti.
Revenue des courses, je trouve dans ma boîte aux lettres un « Prions en Eglise » gratuit.
Ma parole !
Le Seigneur ne me laisse pas tomber, c’est sûr. On se bat autour de moi pour capter ma foi, mais elle est déjà donnée à Celui que mon cœur aime et que je retrouverai demain à l’Eucharistie, dans la fidélité à mon baptême !

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

3 commentaires

  • Le Cygne says:

    Bonsoir Véronique,

    J’ai connu de manière intime des témoins de Jéhovah il y a peu de temps encore. Ce sont des gens que j’ai apprécié qui ont beaucoup de qualités, et pour certains ils ont un vrai désir de Dieu. Seulement ils sont prisonniers d’une organisation captive et tyrannique sur bien des points.
    Vous dites…  » Ah oui, je suis bien capable d’avoir dit ça. Ma parole, ils prennent des notes ou quoi ? »… La réponse est oui, ils prennent des notes (maintenant, depuis trois ou quatre mois, ils n’ont plus vraiment le droit en raison d’une nouvelle loi sur les données personnelles). Ils les relisent aussi et c’est une manière pour eux de vous montrer leur intérêt pour vous, qui peut-être sincère par ailleurs. Il faut savoir qu’ils sont mêmes obligés de compter leurs heures de porte à porte et d’en rendre compte à leurs chefs religieux, car c’est un moyen de contrôle évident de leur zèle en faveur de leur religion. Donc quand ils vous parlent, le chronomètre tourne. De plus, ils comptabilisent le nombre de revues données en prédication et le mettent sur leur rapport de prédication mensuel, avec le nombre d’heures. Ainsi leur religion peut tenir un bilan chiffré de l’activité de leurs membres.
    Le manuel « Que nous enseigne la Bible » est leur livret qu’ils donnent pour proposer une Etude biblique de leur cru. Il s’agit donc de vous convertir, et tant que vous leur parlerez, cet espoir ne devrait normalement jamais les quitter, même s’ils vous disent le contraire. Ils ne vous ont donc pas écouté quand vous leur avez demandé de ne pas chercher à les convertir, car leur espoir en vous donnant ce livre est de vous amener à étudier avec eux.
    C’est un peu le problème avec les témoins de Jéhovah en prédication si vous acceptez de discuter avec eux… Ils sont tellement certains que leur religion est la Vérité et que tout le reste est faux et corrompu qu’ils n’écoutent plus tellement ce que l’autre a à dire. Il y a un dogmatisme qui les rend malheuresement aveugle dans ces situations. Ils subissent une pression implicite très forte pour convertir les gens à leur mode de pensée, puisqu’il y a chez leurs chefs religieux un désir d’expansion très fort.
    Ce sont souvent des personnes agréables, mais leur désir est très souvent utilisé et instrumentalisé par leur chef religieux.
    Par ailleurs, vous avez bien vu la teneur de leurs publications, ainsi que votre fille!
    Voilà pour ces quelques renseignements liées aux questions que vous soulevez dans votre texte.

    Bien à vous.

    • Véronique Belen says:

      Eh bien le Cygne, merci pour tous ces renseignements, pas très rassurants ! J’ai remarqué que les Témoins de Jéhovah ne passaient plus chez moi depuis quelque temps… Je suis une dure à cuire, ils l’ont peut-être remarqué !

      • Le Cygne says:

        Vous êtes donc plus inusable qu’eux! Comme vous dites, ce n’est pas très rassurant toutes ces informations. Mais c’est à leurs chefs et à cette mécanique oppressive qu’il faut, je crois, s’en prendre, pas aux individus, qui veulent souvent bien faire. Seulement ils sont tenus par la peur pour beaucoup, puisqu’on leur assène des images de destruction imminente régulièrement et qu’on leur présente un monde très hostile qui est censé les persécuter bientôt. Et puis surtout, ils sont tenus par le risque d’ostracisme qui les guette. S’ils ne font pas suffisamment d’heures ou qu’ils ne placent jamais leurs publications, ils sont mis à l’écart de la communauté, et c’est toute leur vie sociale qui s’en trouve affectée. Cela va parfois jusqu’à l’excommunication, notamment s’ils émettent la moindre distance critique vis-à-vis de leur religion. Et l’excommunication, c’est la perte immédiate de tous ceux qu’ils aiment, et puisqu’ils n’ont pas vraiment le droit de se faire d’amis « dans le monde », cela signifie qu’ils se retrouvent tout seul du jour au lendemain, sans aucune attache affective et sociale. C’est une arme de destruction des individus qui en terrorise plus d’un.
        Il est par exemple impossible pour un témoin de Jéhovah de tenir un blog comme vous le faites, à visage découvert. Il se retrouverait immédiatement ostracisé et exclu.
        Certains se trouvent bien dans ce système, mais il y en a beaucoup qui sont en souffrance et en grande difficulté, sans toujours comprendre leur mal. C’est toujours bon à savoir quand on ouvre la porte à un témoin de Jéhovah, me semble-t-il, tant pour soi-même que pour eux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *