Site de Véronique Belen
Header

« Les âmes des justes sont dans la main de Dieu » Sagesse 3, 1

2 novembre 2018 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il a fait de lui une image de sa propre identité.
Les âmes des justes sont dans la main de Dieu ; aucun tourment n’a de prise sur eux.
Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir ; leur départ est compris comme un malheur,
et leur éloignement, comme une fin : mais ils sont dans la paix.
Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment, mais l’espérance de l’immortalité les comblait.
Après de faibles peines, de grands bienfaits les attendent, car Dieu les a mis à l’épreuve et trouvés dignes de lui.
Comme l’or au creuset, il les a éprouvés ; comme une offrande parfaite, il les accueille.
Qui met en lui sa foi comprendra la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront, dans l’amour, près de lui. Pour ses amis, grâce et miséricorde : il visitera ses élus.

Sagesse 2,23.3,1-6.9
Textes liturgiques©AELF

Voilà un beau passage du Livre de la Sagesse donné à notre méditation en ce jour où l’on fait mémoire de nos défunts. Nous pouvons vivre de cette espérance : Dieu, à la fois justice et miséricorde, a pitié de l’insensé qui se repent. Nous sommes en droit d’espérer le repentir, de leur vivant, à l’instant du passage qu’est la mort ou à celui de la confrontation avec la vérité de Dieu, de ceux que nous avons aimés et qui nous ont quittés sans avoir suivi un chemin de sanctification. Garder ferme l’espérance de leur conversion au moment crucial, et même, intercéder pour ceux qui ont montré une vie peu conforme aux commandements de l’Evangile et qui ont peut-être été fauchés par la mort sans avoir fait beaucoup de bien autour d’eux. Pour ceux-là, implorer ardemment la miséricorde du Seigneur.

Je suis chrétienne, et j’ai bien compris que la voie vers le Royaume des bienheureux est étroite. J’ai bien compris qu’il y a, quoiqu’on veuille parfois, même en Eglise, nous inculquer l’idée inverse  pour nous rassurer, des justes qui contrastent avec les insensés dans le cœur de Dieu. Insensé est celui qui est sage aux yeux du monde, qui amasse du bien matériel en vue de ses vieux jours ou pour la joie de posséder – quand ce n’est pas l’orgueil de le montrer – insensé est celui qui ne compte que sur ses propres forces et talents et méprise les dons et le Nom de Dieu. Insensé est celui qui s’imagine que ses actes terrestres sont sans répercussions sur sa vie éternelle. Insensé est celui qui pense trouver la paix ultime dans un tombeau ou un tas de cendres sans avoir jamais besoin de prendre conscience de la vérité des paroles du Christ.

Quant au juste qui demeure dans la main de Dieu, oui, il passe pour fou aux yeux du monde, lui qui n’a souci que de vivre la Parole de Dieu, qui prend à cœur sa mission de l’annoncer, qui trouve sa joie dans les commandements du Seigneur et qui médite sa Parole jour et nuit. Il passe pour fou aux yeux du monde, celui qui pratique la charité dès qu’il a pour lui quelque bien, qui tend encore une joue quand on l’a déjà frappé sur l’autre, et qui se donne sans compter pour l’annonce du Royaume. Fou aux yeux du monde, juste et béni aux yeux du Père.

Oui, souvent, très souvent, le juste est éprouvé jusqu’à l’extrême de ses capacités de résistance et de résilience, que ce soit par la malice du monde et de son funeste prince, ou par tourment spirituel intime que Dieu permet un temps qu’il endure. C’est que son Seigneur veut le purifier de toute la souillure de l’envie, de la vanité et de la concupiscence. C’est que Dieu veut vérifier jusqu’à quel point il acceptera de partager un peu du poids de la croix de son Fils.

Qui peut comprendre cette très haute vérité ? Seuls ceux qui restent fidèles à leur Dieu jusqu’à l’extrême de leur souffrance, sans riposte violente. Ceux qui se tiennent aux côtés du Corps crucifié de Jésus. Ceux qui attendent la résurrection dans une indéfectible espérance.

De toutes les fibres de mon être, je veux témoigner que le Seigneur, oui, visite ses élus, et dès cette vie. Que dire alors de ce que sera l’Eternité bienheureuse à ses côtés !

 

Image : Dieu créant Adam

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *