Site de Véronique Belen
Header

Comprendre la Parole du Christ dans l’aujourd’hui de Dieu

17 octobre 2018 | Publié par Véronique Belen dans Blog

Nous méditons en Eglise ces jours-ci des extraits du chapitre 11 de l’Evangile de Luc, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Jésus n’y est pas tendre pour les gardiens de la religion dans laquelle il a été élevé et qu’il a fidèlement pratiquée. Nous pouvons y lire toute une série d’invectives contre les pharisiens et les docteurs de la Loi.

J’ai toujours entendu prêcher sur ces extraits de doctes paroles sur le judaïsme de l’époque, sur la situation intenable de Jésus qui était messie d’Israël, Fils de Dieu et que ces notables du judaïsme étaient aveugles à reconnaître comme tel. Sans doute l’antisémitisme qui a eu cours dans les milieux chrétiens pendant des siècles a-t-il pris là sa source. Moi-même, quand j’étais petite fille dans les années soixante – soixante-dix et que je demandais à mes parents catholiques très peu cultivés ce que signifiait « être juif », je recevais pour réponse : « Ce sont les Juifs qui ont tué Jésus. » Ils ne l’avaient pas inventé, ni ne le disaient par haine personnelle. C’est ce qu’ils avaient toujours entendu en chaire, depuis leur enfance très simple et fidèle à l’Eglise.

Je crois que nous sommes obligés de nos jours d’élargir notre regard et de transposer l’intemporelle parole du Christ à notre propre époque. Et il est vain désormais de détailler encore et encore le contexte juif de la vie de Notre Seigneur, comme si c’était du judaïsme qu’étaient provenus tous ses tourments, et que nous, chrétiens éclairés, nous bénéficierions d’une grâce spéciale qui nous garderait de ne plus reconnaître les prophètes que Dieu continue à envoyer. Nous nous croyons sauvés – quand ce n’est pas supérieurs – parce que nous « aimons Jésus » et que nous sommes baptisés, parce que nous avons retenu l’essentiel du catéchisme et que nous approuvons la canonisation de tel ou tel pape.

Pas plus tard qu’hier, un jeune prêtre m’a adressé des reproches sur les réseaux sociaux, je le cite: « Et je souris de ce que vos centres d’intérêt ou vos préoccupations réinterprètent toute la Parole de Dieu à la lumière de ce que vous voulez lui faire dire. Parfois, je trouve que ça apporte une interprétation intéressante et originale, parfois, je trouve que c’est juste une récupération artificielle et ça me fait sourire… »

Eh bien…

Je vais persévérer dans la « récupération artificielle » puisque c’est ainsi que ce prêtre nomme le fait que je sois soucieuse de comprendre et de faire comprendre la Parole du Christ Jésus dans le contexte d’aujourd’hui.

Qui n’a pas vu des photos du « Synode des évêques sur les jeunes », cette assemblée de vieux prélats qui dissimulent leurs cheveux gris sous des calottes rouges ou violettes et qui prennent toute la place sur la photo ; on devine quelques jeunes au fond de la salle, mais de femmes, point, ou à peine, bien évidemment au Vatican. On sait aussi que ces mêmes prélats, ou leurs prédécesseurs, prennent exclusivement entre eux des décisions qui concernent les couples ou, encore davantage, le corps des femmes, puis les font inscrire dans le sacro-saint catéchisme. Catéchisme qui est ensuite présenté comme émanation de l’Esprit Saint et coercition pour les âmes et les corps.

Mais si je fais là un rapprochement avec le chapitre 11 de l’Evangile de Luc, je pourrai être accusée de vouloir faire dire aux Ecritures ce que ma seule petite personne veut leur faire dire. C’est méconnaître que je lis et écoute énormément mes sœurs en humanité, depuis toujours, et que je connais quelques-unes des raisons qui les ont fait fuir, et parfois définitivement, l’Eglise. Je reprécise que je demeure pratiquante, et que je porte intensément dans ma prière toutes ces femmes profondément blessées.

Lors du Jugement, la reine du Midi se dressera
en même temps que les hommes de cette génération,
et elle les condamnera.
En effet, elle est venue des extrémités de la terre
pour écouter la sagesse de Salomon,
et il y a ici bien plus que Salomon.

Luc 11, 31

Source image : Vatican News  https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2018-10/synode-jeunes-2018-pape-discours-ouverture.html?fbclid=IwAR1ZI0dg2JLirUGFkpIA44q2gLbjiEvfqJwbsxkVE_zJuwpIBA2Ayvlirss

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Vous pouvez répondre, ou faire un trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *