Site de Véronique Belen
Header

Histoire d’une foi

Trouver la foi, une préoccupation contemporaine !

Ce site existe depuis huit ans. Vous pourrez y télécharger gratuitement deux récits de Véronique Belen : « Histoire d’une foi » rédigé en 2011, dans lequel tout est authentique ; retrouver la foi fut pour l’auteure une quête de longue haleine.

« Adam et Eve, une allégorie prophétique » est un très court essai basé sur les Ecritures et de nature à bousculer des schémas bien établis, en particulier sur la doctrine du péché originel.

A vous qui cherchez Dieu sans forcément trouver la foi, à vous qui avez des réticences à fréquenter encore de nos jours un lieu de culte, ces écrits francs et sincères sont dédiés.

Au fil des années, Véronique Belen a également étoffé le site de billets de blog nourris de sa réflexion et de son quotidien de femme, de maman, d’enseignante, de pratiquante catholique fidèle mais cependant profondément libre au cœur même de l’Eglise.

Les fruits de sa méditation quotidienne des Ecritures sont ses Méditations bibliques, toujours liées à la liturgie du jour. Dans cette section ont été remises en ligne aussi des homélies ou prédications qui l’ont  touchée. Voir l’onglet Plan de site.

Les sections Prières et Poèmes sont plus intimes et évoquent sa relation amoureuse brûlante avec le Seigneur Jésus-Christ et son approche du Père, dans le souffle ardent de l’Esprit.

Ses Photos sont autant d’invitations à la méditation et au silence du cœur et des yeux.

A vous qui désirez interroger votre foi et méditer les Ecritures, ce site est offert, et prêt à accueillir tout commentaire suite aux différents articles ou en envoi privé.

Février 2020

»  Télécharger « Histoire d’une foi » au format PDF

Pour enregistrer le PDF sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le lien ci-dessus et cliquez sur « Enregistrer la cible sous ».

78 commentaires

  • Bonjour, bravo pour votre site que je fréquente régulièrement depuis que je l’ai découvert.
    Fraternellement.
    Patrick

  • Debbie says:

    S’il y a quelque chose qui me choque dans quelques commentaires dessus, c’est l’idée de se mesurer contre un équerre de l’humilité, pour voir celui qui serait le plus humble.
    Que Véronique ait envie de témoigner de son histoire pour d’autres, cela la regarde, et je ne vois pas pourquoi on la jugerait, ou la jaugerait sur ce point.
    Pour ce qui concerne la maladie psychique, je trouve malheureux qu’à notre époque, on voit la maladie.. partout.
    De plus en plus de malades, de plus en plus de maladies, à des endroits où nos ancêtres voyaient les aléas de la vie.
    Cela me conforte dans mon idée qu’un diagnostic de maladie psychique a pour effet principal… de disqualifier la parole de la personne aux yeux de la société. De fabriquer un exclu, avant tout.
    Terriblement triste.

  • Lana says:

    Véronique a voulu se faire éditer avant d’avoir l’idée de faire ce site, pour partager son histoire. En quoi est-ce mal? Des dizaines de témoignages sont édités chaque mois, faut-il accuser tous ces gens de vouloir se mettre en valeur? J’y vois plutôt une volonté de faire quelque chose avec sa souffrance, de la partager pour donner une image contraire aux préjugés, et pourquoi pas aider les gens qui sont dans la même situation.
    Je ne vois pas ce qu’il y a d’invraisemblable dans son témoignage. Je connais très bien Véronique et je sais que tout est vrai, et surtout que c’est quelqu’un qui est à mille lieues de vouloir se mettre en valeur sans arrêt.

  • cécilia says:

    Bonjour Colette, je crois que vous faites erreur. Si le texte de Belen est si beau c’est justement par son authenticité, l’absence totale de calcul et de factice. Pour la connaître dans la vraie vie, je sais qu’elle dit vrai et d’ailleurs ce qu’elle dit n’est pas toujours facile à dire. J’ai plutôt été habituée des témoignages de gens qui embellissent leur foi, la rendent évidente, facile comme si le point d’arrivée et le point de départ étaient identiques. Belen ne cherche en rien à paraître ce qu’elle n’est pas. Elle témoigne c’est tout. Il serait normal, naturel qu’elle se fasse éditer je pense mais je pense aussi qu’elle ne le recherche pas à tout prix. Quant à en faire un film !!!! là ça me fait rire.

  • Colette says:

    Belen,

    J’ai lu votre « témoignage » hier que je ne peux pas prendre au sérieux… Si c’était du vécu, vous auriez un autre ton, je n’y ai ressenti qu’un texte surfait dans le but de vous mettre en valeur…Et votre désir de le faire éditer me conforte dans cette impression… et me choque.
    Aujourd’hui, je vous retrouve sur le blog de Thierry Bizot auquel vous essayez d’expliquer qu’il nourrit ce blog pour se faire mousser, alors que vous l’invitez à venir vous lire et pourquoi en faire un film aussi…
    Excusez-moi, mais je le trouve plus discret que vous et la variété de ses sujets plus convaincante que votre histoire .

    • Véronique says:

      Je vous réponds point par point : tous ceux qui me connaissent savent très bien que toute mon histoire est authentique. Libre à vous de me prendre pour une mythomane.
      Je ne me suis pas fait éditer, justement : cela vous choque-t-il donc que j’offre mon témoignage gratuitement ?

      Je n’ai pas mis en cause Thierry Bizot, mais les personnes qui le louent à longueur de commentaires… ce qu’il ne veut pas lui-même, j’en suis persuadée, car il est dans une vraie recherche d’humilité.
      Où avez-vu trouvé cette idée saugrenue que je voudrais qu’il fasse un film de mon histoire ? Jamais de la vie ! D’ailleurs fouillez tout mon site et vous n’y trouverez même pas ma photo.

      Mais peut-être pensez-vous que toute personne ayant souffert un jour de troubles psychiques est incapable d’avoir un regard lucide sur sa vie. Désolée de vous décevoir, c’est mon cas et le cas de beaucoup de mes amis rencontrés dans le partage de nos souffrances. C’est d’ailleurs un de nos combats pour rendre leur dignité aux malades mentaux : ils ne sont pas pour autant dépourvus de lucidité et de discernement dans toutes les circonstances de leur vie, et loin de là.

    • Je cheminai en douceur sur le blog de Belen, lorsque soudain je vis le message de Colette.

      Aucune critique négative à votre égard, Colette !
      Il est fréquent que des personnes en bonne santé refusent d’admettre les épreuves des autres, surtout quand la dite épreuve touche le système nerveux.

      Belen est maintenant sortie d’une période de vie affreusement douloureuse.
      Par contre moi, qui n’ai jamais été touchée par une grâce perceptible par mes sens corporels, je continue de souffrir physiquement (fibromyalgie).

      Le scepticisme des autres (médecins compris) face à un trouble comportemental ou cognitif, ou simplement d’une pathologie « bouteille à encre », est une grave blessure complémentaire à la souffrance endurée.

      D’où ma question : pourquoi avoir douté du témoignage de Belen ?
      Vous pouviez garder votre interrogation pour vous …
      Votre message intrusif n’est pas gênant pour les lecteurs. Il nous interroge plutôt sur votre désir de vous faire remarquer à votre détriment.

      Pas grave ! Si vous avez la foi et la pratique de l’Evangile, vous avez eu le temps (depuis mai dernier) de méditer sur votre impétuosité insolite !

      La paix règne sur ce site et son forum, et tous ceux et celles qui les fréquentent !

      • Bonjour Miss Dominique
        J’ai pensé à vous et bizarre, je me suis souvenu avoir lu dans ce site de Véronique Belen quelque chose d’anormale ( votre maladie de « fibromyalgie » que je ne connaissais pas. Cela fait longtemps que j’ai lu votre commentaire.
        Moi aussi je suis victime d’une maladie rare que des médecins même ne connaissent même pas et dont les causes bien que connues, elles ne font pas l’unanimité quant au diagnostic et moins encore le traitement. Cette maladie dont je souffre depuis déjà deux mois une semaine s’appelle ( l’algie vasculaire de la face gauche), source de douleurs atroces, insupportables, des douleurs extrêmement intenses qui durent entre 12 heures et 14 heures en 24 heures. La maladie n’a pas de médicament qui lui est spécifique, le neurologue vous donne un  » Fibrocard  » qui est prescrit pour d’autres affections. La maladie est toujours en recherche. Je souffre et je ne sais plus quoi faire…

        • Véronique Belen says:

          Courage Mustapha, je ne puis rien vous offrir d ‘autre face à votre souffrance que l’assurance de ma prière. J’espère qu’il se trouvera un traitement pour vraiment vous soulager. Soyez sûr de mon amitié,

          Véronique



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *