Site de Véronique Belen
Header

Histoire d’une foi

Ce site existe depuis six ans. Sa vocation première était de mettre en ligne le témoignage de vie et de foi de Véronique Belen « Histoire d’une foi » rédigé en 2011, dans lequel tout est authentique et qui a été préfacé par Daniel Hubert, moine bénédictin et psychanalyste.

A vous qui cherchez Dieu sans forcément trouver la foi , à vous qui avez des réticences à revenir vers un lieu de culte, ce témoignage sincère et qui se lit rapidement est dédié. Il peut être aussi un aiguillon pour des personnes plus affirmées dans leur quête spirituelle, voire consacrées au Seigneur.

Au fil des années, j’ai étoffé le site de billets de blog nourris de ma réflexion et de mon quotidien de femme, de maman, d’enseignante, de pratiquante catholique fidèle mais profondément libre au cœur même de cette Eglise que je voudrais souvent bousculer un peu.

Je n’ai pas – par libre choix – de diplôme de théologie mais je médite beaucoup les Ecritures, et les fruits en sont mes Méditations bibliques, toujours liées à la liturgie du jour. Dans cette section, j’ai remis en ligne également de nombreuses homélies ou prédications qui me touchent. On les retrouvera facilement dans la section Plan de site.

Les sections Prières et Poèmes sont plus intimes et évoquent ma relation amoureuse brûlante avec le Seigneur Jésus-Christ et le Père, dans le souffle ardent de l’Esprit.

Mes Photos, toujours en lien elles aussi avec les textes liturgiques du jour, sont autant d’invitations à la méditation et au silence du cœur et des yeux.

A vous qui désirez trouver la foi et en vivre, ce site est offert pour lire, méditer et y contribuer par vos commentaires toujours bienvenus à la suite des billets ou en envoi privé.

Janvier 2018

Véronique Belen

»  Télécharger « Histoire d’une foi » au format PDF

Pour enregistrer le PDF sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le lien ci-dessus et cliquez sur « Enregistrer la cible sous ».

70 commentaires

  • Claire says:

    Bonjour Zoubida, nos ancêtres dans la foi biblique ont fait la découverte de Dieu peu à peu, dans une longue histoire spirituelle. L’ancien Testament évolue, au fil des livres, avec un Dieu qui se dévoile aux hommes Père (ou Mère dans Osée, voire amoureux dans le Quantique des Quantiques). Il nous est difficile de nous débarrasser de l’image d’une divinité écrasante et vengeresse. Pour l’ancien Testament, Marie-Noëlle Thabult dans ces commentaires que l’on trouve facilement sur Internet peut être un bon guide. Mais même pour les exégètes, l’ancien testament a des passages obscurs, difficiles à comprendre. Pourquoi ne pas lire un Évangile, à son rythme, en essayant d’avoir le cœur à l’écoute, en demandant à Dieu de vous parler, si Il existe? Pardon si ce conseil ne vous semblait pas adapté, bon chemin, avec toute ma sympathie, Claire

  • Zoubida says:

    Franchement devant ce monde de fou j’aimerais bien faire partie de votre bande de joyeux illuminés, mais rien qu’à lire l’ancien testament je bloque…quel est ce dieu qui distribue plaies, châtiments et autres petites délicatesses sur ceux qui sont pas sympa avec son petit peuple. Effectivement il est bien a l’image des terriens qu’ils l’ont inventé. Où sont les valeurs de partage d’amour, pardon miséricorde….non décidément plus je lis et plus je réfléchis et moins je vois la possibilité de divin dans cet univers..mais j’envie votre capacité à vous inventer un petit monde merveilleux et invisible 😉

    • Véronique says:

      Bonjour Zoubida,

      Si j’avais cru trouver Dieu dans un petit monde merveilleux et invisible, je pense que je ne croirais plus en lui depuis longtemps… C’est justement parce que je me suis laissé rejoindre par lui dans les recoins les plus violents et les plus douloureux de mon existence que ma foi a pu résister à toutes les épreuves, et qu’aujourd’hui elle me comble de joie retrouvée. Le Seigneur sait nous accueillir quels que soient les méandres de notre cheminement. Sentir son amour vivant, c’est merveilleux et joyeux, oui, c’est peut-être invisible, mais en tout cas cela peut se partager en Eglise, et l’on ne manque pas de trouver, quand on se met dans les pas de Dieu, l’amour, le pardon, la miséricorde auxquels vous aspirez avec raison… Je peux comprendre que vous bloquiez sur certains passages de l’Ancien Testament, auquel il est difficile de se confronter seul. Et si vous lisiez l’Evangile de Luc, par exemple ? Ce n’est pas facile non plus de dépasser les préjugés et de guérir des contre-témoignages qui peuvent blesser, il faut le temps et l’envie de chercher la beauté de la foi au-delà des barricades que l’on a dressées autour de son propre coeur. Il suffit parfois de faire un petit pas vers Dieu pour qu’il en fasse un immense vers nous !

  • Une mamie says:

    Chère Dame Véronique,

    Votre chemin est celui d’une excursion : faire le pas, pour aller… là où on change de route…
    Il est souvent conseillé pour se rendre compte de La Vie et de ce qu’elle sait faire avec patience et pédagogie, de revoir ainsi les enchaînements de ce qui nous a mené peu à peu, pas à pas, clin d’oeil après petite clochette de joie dans le quotidien. Là, ne dé-couvrons-nous pas, ne retirons-nous pas le voile de ce qui n’est pas clair au jour le jour quand on a « le nez dedans » ?

    Que Dieu continue à veiller sur vous, et qu’Il habite le coeur de vos enfants.
    Je prierai pour vous St Joseph, c’est le mois où il est mieux branché que d’habitude sur les demandes des familles. Lui qui a protégé, de son silence, et sous les motions de DIeu, le petit qui est notre Sauveur si proche.

    Savez-vous que Anne-Catherine Emmerich raconte ce qu’elle a vu, dans les gestes simples et les détails de la vie de Jésus ? Elle y nomme cette Marie, soeur de Marthe et de l’autre Marie, assise aux pieds de Jésus. Elle dit qu’il y avait 3 soeurs, deux prénommées Marie, comme souvent dans les familles sémites. Les visions de cette grande dame sont bien utiles aussi pour raconter aux enfants. Combien l’ai-je fait à Noël !

    Que votre route continue !
    A l’instar de nombres d’autres que le monde ne voit pas comment comprendre, et qu’il range mal.
    Je vous souhaite de mieux connaître l’Eglise de toujours, ses grands saints, leurs mots ; et de retrouver aussi les germes qui s’élèvent un peu partout, après les fonds de la vague des années de votre naissance.
    J’en ai vu les dégâts dans trop de familles, les débâcles d’enfants « livrés » à la vie profane sans avoir reçu de connaissances de Dieu.

    Une mamie, plus âgée que vous.
    Aussi fan d’Hildegarde !

    qui a débarqué das votre site via « Au bord du chemin »

  • mustapha says:

    Bonjour tout le monde
    je voudrais que tout le monde prie pour mes amis Pierre et Samira afin que Dieu leur offre plus de courage, plus de forces pour pouvoir supporter l’absence tragique de leur fils aîné, Jamil que Dieu aie son âme dans Toute Sa Miséricorde..Que Dieu vous bénisse tous, Amen.

  • Jean gauci says:

    J’arrive… Je pose mes valises et je prends le temps de faire connaissance. Des noms me sont connus.. d’anciens croire’amis que je retrouve avec beaucoup d’amitié et de plaisir…

    A bientôt.

    Cordialement.

    jean gauci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *