Site de Véronique Belen
Header

Histoire d’une foi

Ce site existe depuis six ans. Sa vocation première était de mettre en ligne le témoignage de vie et de foi de Véronique Belen « Histoire d’une foi » rédigé en 2011, dans lequel tout est authentique et qui a été préfacé par Daniel Hubert, moine bénédictin et psychanalyste.

A vous qui cherchez Dieu sans forcément trouver la foi , à vous qui avez des réticences à revenir vers un lieu de culte, ce témoignage sincère et qui se lit rapidement est dédié. Il peut être aussi un aiguillon pour des personnes plus affirmées dans leur quête spirituelle, voire consacrées au Seigneur.

Au fil des années, j’ai étoffé le site de billets de blog nourris de ma réflexion et de mon quotidien de femme, de maman, d’enseignante, de pratiquante catholique fidèle mais profondément libre au cœur même de cette Eglise que je voudrais souvent bousculer un peu.

Je n’ai pas – par libre choix – de diplôme de théologie mais je médite beaucoup les Ecritures, et les fruits en sont mes Méditations bibliques, toujours liées à la liturgie du jour. Dans cette section, j’ai remis en ligne également de nombreuses homélies ou prédications qui me touchent. On les retrouvera facilement dans la section Plan de site.

Les sections Prières et Poèmes sont plus intimes et évoquent ma relation amoureuse brûlante avec le Seigneur Jésus-Christ et le Père, dans le souffle ardent de l’Esprit.

Mes Photos, toujours en lien elles aussi avec les textes liturgiques du jour, sont autant d’invitations à la méditation et au silence du cœur et des yeux.

A vous qui désirez trouver la foi et en vivre, ce site est offert pour lire, méditer et y contribuer par vos commentaires toujours bienvenus à la suite des billets ou en envoi privé.

Janvier 2018

Véronique Belen

»  Télécharger « Histoire d’une foi » au format PDF

Pour enregistrer le PDF sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le lien ci-dessus et cliquez sur « Enregistrer la cible sous ».

71 commentaires

  • Tilmant says:

    Moi qui étais autrefois, une grande pécheresse devant Dieu, remplie de haine et de meurtre, une femme violente ; j’ai obtenu le pardon, du Dieu miséricordieux, car j’étais dans l’ignorance, dans l’incrédulité. OUI S

  • Tilmant says:

    « La foi vient de ce qu’on entend, et ce que l’on entend vient de la Parole de Dieu ». Romains 10 / 17.
    C’est en 1992, alors que tout allait mal pour moi, que j’entends cette Parole prophétique qui me touche :  » Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre, mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous cachent Sa face et l’empêchent de vous écouter » ESAÎE 59. Née dans une famille catholique pratiquante, après la pratique des coutumes ancestrales pendant une dizaine d’années, j’en sors révoltée, abusée et pars dans une débauche sans frein. Mes parents décèdent dans mon jeune âge et la famille qui me reste ne m’est d’aucun soutien. J’ai vécu un mariage et des concubinages desquels sont issus six enfants. C’est à l’âge de trente huit ans que la Parole a effet sur ma vie et m’attire vers la Vérité qui m’a sauvée. Là, je rencontre l’église et avec l’aide d’un pasteur, je commence à mettre ma vie en lumière. Je reçois des soulagements de ma conscience après les prières et commence a mettre ma confiance en Dieu, qui devient Mon Père Céleste. Depuis, j’ai persévéré et bien des révélations des péchés des pères ont été des apports pour ma foi et maintenant je vis pour Christ qui a donné Sa Vie pour moi et le sers dans l’église en attendant son retour. Amen

  • Tilmant says:

    Il est 4h 15 du matin et je vis les veilles de la nuit. En parcourant le web, je suis tombée sur votre site et la gerbe de témoignages qui tombent à point. En effet, je traverse une tribulation et j’ai fais une grosse crise de tétanie dernièrement, ce qui fait que je suis actuellement sous un traitement assez fort. Lorsque je lisais les effets secondaires de ce traitement, je n’avais aucune soif de le prendre. Pourtant, mon état m’y disposait. Que faire ? Tout juste prier, pour demander la bénédiction pour ne pas perdre la foi. C’est ce qui se passe et j’en suis reconnaissante, car je peux vivre tranquillement tout en me soignant. Je vis également l’amour fraternel dans mon église qui me soutient de près et m’apporte énormément. L’amour de Dieu, manifesté est énorme, sachant que nous n’en voyons qu’une partie. Mais le Seigneur a permis cette épreuve, que tout soit pour la gloire de Son Bien aimé qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. L’Eternel se glorifie dans notre faiblesse, gloire lui soit rendue §

  • Celine says:

    Tu as été traitée de co??? bigote à la foi aveugle et tant de bêtise est idiote, mais c’est facile de s’attaquer à la foi. Moi je suis le contraire, toute ma vie j’ai dis ‘je préfère ne pas croire’ tout en sachant très bien qu’il y a toujours eu quelque chose/quelqu’un, je ne saurai l’exprimer, qui m’a toujours protégé. Aimé aussi je crois.

    Et il y a deux semaines, j’ai fais une tentative de suicide. J’ai été enfermée à Sainte Anne quelques jours, contre mon consentement, pour cela. Lorsque j’ai appris que j’allais être enfermée, j’ai tout simplement pleuré dans les bras de l’infirmière venue m’accompagner vers mon ambulance. Elle m’a dit « mets ta vie entre les mains de Dieu, il sera là ». Je l’ai depuis enfin accepté. Je ne sais pas vraiment ce qu’il est… je veux dire, je ne le comprends pas vraiment, mais il n’y a peut être rien à comprendre, je sais juste qu’il est là. Directement ou par l’énergie de personnes aimées et parties. Il est mon berger. Notre berger. Dans mon désespoir, je l’ai (re)trouvé.

    Enfin tout ce que je veux dire c’est croyant ou pas, personne n’a le droit d’insulter la foi. Je la trouvais hypocrite il y a peu car certains s’y rassure trop. Mais je le gardais pour moi, car elle peut être remise en cause par les sceptiques, c’est simplement humain, mais jamais critiquée. Que Dieu soit là ou pas, quand je me disais encore « agnostique » j’ai eu la chance de rencontrer des gens qui déplacent des montagnes par leur foi, des gens qui font tellement de bien aux autres. Alors croire ou pas, je que je vois c’est que certaines personnes de par leur amour pour Dieu déploient tout leur amour pour les autres. Et dans le fond, je pense que c’est ceci qui compte à ses yeux : aimer, aimer l’autre.

  • carole says:

    Bonsoir,
    aujourd’hui j’ai réalisé à Dives-Sur-Mer dans le Calvados le reportage photographique d’un mariage.
    Lors de mon arrivée dans l’église et dans l’attente que tout le monde ai pris place, j’ai parcouru le livre ou été inscrits divers témoignages.
    À la dernière page, écrit en assez grand, une personne y écrivait avoir perdu la foi à cause d’un cancer et qu’elle attendait la mort , seule….
    Cela m’a bouleversé, alors j’ai écris moi même une petite phrase sous la sienne, en lui précisant qu’elle avait écris cela dans cette église…… (Pour lui faire comprendre que sa foi ne pouvait l’avoir totalement abandonné si elle s’était trouvé dans cette église pour écrire cela) Je lui ai conseillé de prier et j’ai ajouté que moi même j’avais dis une petite prière pour elle dans cette Eglise, ce jour là (31/08/2013).
    J’espère que cette personne retournera dans cette jolie église consulter le livre et qu’elle verra mon message.
    Carole



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *