Site de Véronique Belen
Header

Prières

index

A toi qui fuis sous la menace et la terreur
A toi qui as tout perdu
A toi à qui l’on demande d’abjurer sa foi
A toi la femme qui vas subir les pires violences pour te convertir
A toi l’enfant à qui on vole son innocence et sa confiance
A toi le vieillard que l’on sacrifie sans pitié
A toi qui ne sais plus si une âme pense à toi
A toi qui as faim, soif, et meurs d’épuisement
A toi contre qui se déferle une haine sans objet
A toi que l’on cherche à exterminer pour oublier jusqu’à ton nom
Je dédie ma pauvre prière
J’offre un humble Notre Père

Délivre-les du mal !

Véronique Belen    Août 2014

Bienheureuse Marie de Jésus Crucifié

Prière à l’Esprit Saint

Esprit Saint, venez, éclairez-moi
pour trouver la source où je dois me désaltérer.
Venez, ma consolation ; venez, ma joie ;
venez, ma paix, ma force, ma lumière.
Esprit-Saint, inspirez-moi ;
Amour de Dieu, consumez-moi ;
au vrai chemin conduisez-moi ;
Source de paix, lumière, venez m’éclairer.
J’ai faim, venez me nourrir ;
j’ai soif, venez me désaltérer ;
je suis aveugle, venez m’enrichir ;
je suis ignorante, venez m’instruire.
Esprit-Saint, je m’abandonne à vous…

Bienheureuse Marie de Jésus Crucifié

Mariam Baouardy (1846 – 1878)

Source image : http://www.carmeldesaintsaulve.fr/page-1127.html

Luis_Borrassá_001

Je te donne ma prière pauvre
Je te donne ma prière vide
Je te donne ma prière immolée dans le trop-plein des soucis.
Je te la donne comme une bouteille à la mer
Comme une balise de détresse
Comme une main qui émerge des flots en furie.
Je te la donne comme on se cherche une respiration
Comme on espère une accalmie
Comme on sait que le jour succède à la nuit.
Je te la donne quand même.
Je jette le lest pour qu’elle s’élève vers Toi.
La malice du monde n’aura pas raison de ma foi.

Véronique Belen        Juin 2014

Image : Saint Pierre marche sur les eaux      Lluis Borrassa  XVe

Athenagoras

La guerre la plus dure, c’est la guerre contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer.
J’ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible. Mais je suis désarmé.
Je n’ai plus peur de rien, car l’amour chasse la peur.
Je suis désarmé de la volonté d’avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses.
J’accueille et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets.
Si l’on m’en présente de meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs, mais bons, j’accepte sans regrets. J’ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur.
C’est pourquoi je n’ai plus peur. Quand on n’a plus rien, on n’a plus peur.
Si l’on se désarme, si l’on se dépossède, si l’on s’ouvre au Dieu-Homme qui fait toutes choses nouvelles, alors, Lui, efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible.

Du patriarche de Constantinople de 1948 à 1972

Source : http://dominicains_en_franchecomte.pagesperso-orange.fr/viespiri/prieres/ora6.htm

Un autre chemin

Un autre chemin

Un autre chemin, c’est un chemin nouveau, un chemin neuf, un chemin original,
un chemin encore inconnu, encore à découvrir, encore à faire, toujours à faire.
Il y a moins le chemin de Jésus que Jésus comme chemin, Jésus comme route.
Dieu est déroutant…
Et justement le verbe «dérouter» veut aussi bien dire changer de chemin, prendre un autre chemin, que déconcerter, déranger, surprendre.
Dieu est déconcertant.

Jean Debruynne (1925-2006)