Site de Véronique Belen
Header

Prières

P1080022

Prière pour l’Avent

Lumière de notre foi, image du Père invisible, Jésus Christ notre Dieu messager des grands desseins du Père, prince de la paix, père du monde à venir !

Pour nous il s’est fait semblable à un esclave, prenant chair d’une mère vierge, Marie très sainte, sans intervention de l’homme.

Par amour pour nous il a été enveloppé de langes et déposé dans une mangeoire, honoré par les bergers et les puissances angéliques qui chantaient : Gloire à Dieu dans les cieux et sur la terre bonheur aux hommes…

Hymne au Christ – Liturgie syriaque

© Communauté du Chemin Neuf

edith-stein-1938-koln1

Laisse-moi Seigneur,
Suivre aveuglément tes sentiers.
Je ne veux pas chercher à comprendre tes chemins.
Je suis ta fille,
Tu es le Père de la sagesse
Et tu es aussi mon Père,
Et tu me guides dans la nuit.
Elève-moi jusqu’à Toi.
Seigneur, que je fasse ta volonté :
Je suis prête !
Même si dans ce monde
Tu n’accomplis aucun de mes désirs,
Tu es le Seigneur du temps,
Le moment t’appartient,
Ton éternel présent je veux le faire mien.
Réalise en moi
Ce que dans ta Sagesse tu prévois :
Si tu m’appelles à m’offrir dans le silence,
Aide-moi à répondre,
Fais que je ferme les yeux
À tout ce que je suis,
Pour que morte à moi-même,
Je ne vive que pour toi.

Edith Stein – Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

jpg_Benozzo-Gozzoli.-Saint Augustin

Tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si neuve,
tard je t’ai aimée !

Et voici que tu étais au-dedans,
et moi au-dehors !
Et c’est là que je te cherchais !
Et moi, hideux,
je me ruais sur l’harmonie de ces choses
que tu as faites.
Tu étais avec moi
et je n’étais pas avec toi :
elles me retenaient loin de toi,
ces choses qui pourtant n’existeraient pas
si elles n’étaient pas en toi !

Tu as appelé, tu as crié, tu as ouvert mes oreilles,
tu as brillé, tu as resplendi, tu as ouvert mes yeux,
tu as embaumé, j’ai respiré et j’aspire à toi,
j’ai goûté et j’ai eu faim, j’ai eu soif.
Tu m’as touché et je me suis enflammé
pour ta paix.

D’après Confessions X, 27, 38

© Editions du Signe 2002

Image : Saint Augustin lisant l’épître de saint Paul, détail, Benozzo Gozzoli (XVe), fresques de l’abside de la Chapelle de Saint Agustin, San Gimignano, Italie

elisabeth_de_la_trinite

O mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement
pour m’établir en vous, immobile et paisible
comme si déjà mon âme était dans l’éternité!
Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous,
ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte
plus loin dans la profondeur de votre Mystère.
Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel,
votre demeure aimée et le lieu de votre repos;
que je ne vous y laisse jamais seul,
mais que je sois là tout entière,
tout éveillée en ma foi, tout adorante,
toute livrée à votre action créatrice.

O mon Christ aimé crucifié par amour,
je voudrais être une épouse pour votre coeur;
je voudrais vous couvrir de gloire,
je voudrais vous aimer…jusqu’à en mourir!
Mais je sens mon impuissance et
je Vous demande de me revêtir de Vous-même,
d’identifier mon âme à tous les mouvements de votre Âme;
de me submerger, de m’envahir, de Vous substituer à moi,
afin que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre Vie.
Venez en moi comme Adorateur,
comme Réparateur et comme Sauveur. (suite…)

210708_st_therese_avila

Nada te turbe

Nada te turbe,
Nada te espante,
Todo se pasa,
Dios no se muda,
La paciencia
Todo lo alcanza
Quien a Dios tiene
Nada le falta :
Sólo Dios basta

Que rien ne te trouble
Que rien ne t’effraie
Tout passe,
Dieu ne change pas,
La patience
Obtient tout ;
Celui qui a Dieu
ne manque de rien
Dieu seul suffit

Thérèse de Jésus

Nada te turbe chanté à Taizé : une pure merveille…

http://www.youtube.com/watch?v=go1-BoDD7CI