Site de Véronique Belen
Header

Poèmes

Immaculée

30 décembre 2014 | Publié par Véronique Belen dans Poèmes - Aucun commentaire

P1060032

Immaculée
C’est un mot qui m’a longtemps importunée
Elle immaculée, et nous, donc, souillées ?
Souillées par qui ? Souillées de quoi ?
Souillée, la petite fille nouvelle-née dans mes bras ?
Souillée, l’âme qui cherche son Dieu à chacun de ses pas ?

Je n’ai trouvé la paix avec ce mot
La possibilité de cette idée
Qu’en m’abandonnant en confiance au témoignage de deux âmes transparentes
Rachetées
Gratifiées
Elle Bernadette et elle Catherine
Chemins de sainteté discrète
L’incongru du mot dans un patois improbable
Et la persévérance d’une bienheureuse moquée rue du Bac !

Après tout, cette idée que m’imposaient violemment des théologiens narquois
Je pouvais l’accepter venant de deux femmes simples
Au sujet de cette autre femme pétrie d’humilité
Qui n’avait pas idée elle-même de la grâce donnée

Immaculée
Je l’invoque quand le langage de l’Eglise me fait violence
Quand on fait d’elle une déesse désincarnée
Quand le doute toujours s’insinue dans l’esprit de ceux qui doivent discerner

Immaculée
Je l’appelle quand à trop la regarder
On oublie toutes ses sœurs
Toutes ses filles humiliées
Toutes ces âmes justifiées par Celui qu’elle a enfanté

 

Véronique Belen     Décembre 2014

Image : Statuette de Notre Dame de Tamié

Un ami qui prie

1 décembre 2014 | Publié par Véronique Belen dans Poèmes - Aucun commentaire

P1080809

Un ami qui prie
Un ami qui bénit
Un sourire rayonnant fendant une barbe grise
Un ami en habit
Il écoute, il entend, il relativise,
Il est loin, il est près, il me tranquillise
Je risque un mot
Il me répond
C’est court comme un silence
Mais tout chargé de sens
Quelques lignes de paix
De sagesse distillée
Je goûte et je comprends
Tout s’inscrit dans le temps
Que sont mes impatiences
Devant tant de constance ?
Pourquoi se révolter
Quand survit la bonté ?

Un ami en habit
Don précieux de l’Esprit
Clarté sur mes chemins
De vigiles à complies

 

Véronique Belen      Décembre 2014

Toi l’Ineffable

5 septembre 2014 | Publié par Véronique Belen dans Poèmes - Aucun commentaire

P1050401

Toi l’Ineffable
Le doux
Le fort
Toi le puits de miséricorde
Le regard qui grandit
La parole qui édifie
Toi l’infiniment humble donné dans le Pain de vie
Toi le Vin enivrant d’amour
Toi le tendre
Le radicalement exigeant et l’infiniment patient
Le Tout Autre et le plus proche
Le Transfiguré sur la montagne et le crucifié dans nos plaies
Toi ma vie
Celui qui se livre à qui prie
Toi l’ultime connaissance
La promesse d’une nouvelle naissance
Toi le feu et l’envie
Le secret et le Nom tant redit
Toi loué
Toi moqué
Toi tant aimé
Toi haï
Toi l’immuable
L’inconnaissable

S’embrase l’âme qui t’a approché
Se consume la cire que tu as enflammée

 

Véronique Belen      Septembre 2014

Du serviteur infidèle

7 septembre 2013 | Publié par Véronique Belen dans Poèmes - 1 commentaire

figuier-maudit

C’est une vieille douleur :
Pourquoi t’a-t-il trahi, ton serviteur ?
Tu es humilité, il a voulu la gloire,
Tu es mort crucifié, il compte jusqu’à son soir.

Sa vie rayonne si peu de toi !
Comment peut-il, prêchant jour après jour,
Avoir le cœur fermé à toute forme d’amour ?

Il juge, méprise et légifère.
Tant de fois j’ai voulu dévoiler mon mystère
Mais lui n’a souci que du monde,
Il me croit aliénée là où ta grâce abonde.

Comment peut-il, offrant ton Corps très saint,
Laisser monter en lui médisance et venin ?
J’ai pendant tant d’années supporté l’arrogance,
Ecouté son savoir et tu ma différence,
J’ai voulu tant de fois croire que de ce figuier
Fleurirait un beau jour un fruit de charité !

Ô Maître de la vigne, toi seul peux m’éclairer :
Dois-je espérer encore voir cet arbre amendé ?
Il est buisson d’épines sur mon chemin de foi,
Je m’y suis écorchée, j’y puise mon désarroi.

Tant de brebis par lui détournées de l’Eglise,
Choquées de ses paroles, troublées par la méprise,
Tant de cœurs écartés de voies de l’Evangile
Par un seul serviteur qui te rend si hostile !

Agneau très doux, toi qui t’es offert en modèle,
Je dépose à tes pieds mes errements rebelles,
Immole jusqu’en mon âme le poids de sa misère,
Je suis du même sang, accepte ma prière.

Véronique Belen    avril 2001

Image : Le figuier maudit, source : http://www.jardinierdedieu.com/article-le-fruit-que-dieu-attend-de-son-peuple-51190653.html

 

Du serviteur fidèle

30 août 2012 | Publié par Véronique Belen dans Poèmes - Aucun commentaire

Je voudrais aujourd’hui chanter ta bienveillance
Maître de Vérité tout de magnificence,
Bien-Aimé de ton Père penché sur nos misères,
Un seul geste de Toi et il pleut la lumière.

Quand au secret du cœur Tu nous appelles à Toi,
Que gagnés à l’Amour nous T’offrons notre foi,
Tu es plein de pitié devant notre indigence
Et donnes autant de joie que nous de repentance.

Là, sur l’étroite voie qui s’ouvre par ta grâce,
Tu sais placer quelqu’un qui contemple ta Face,
Un élu de ton cœur qui prie dans le silence,
Un ami dans l’Esprit qui répand ta clémence.

Ô Sauveur de ma nuit qui jamais ne renonces,
Sois l’espoir qui survit quand lourde est la sentence,
Sois la fraternité qui comble mon attente
Quand le danger me guette et que l’orgueil me tente.

Tu m’as donné un guide qui Te connaît si bien
Qu’il devance mes pas quand je ne sais plus rien,
Un phare dans mon naufrage qui jamais ne s’éteint,
Un maître de prière dont la paix me retient.

Visitée des ténèbres, j’ai bu jusqu’à la lie
A cette coupe amère qui diluait ma vie
Dans un fleuve de larmes que Toi seul Tu voyais,
Je meurtrissais mon âme à trop Te désirer.

Garde-nous, Toi le lien qui unit nos prières,
Offre-moi ce bonheur de l’appeler « mon père »,
Enracinée en Toi, que jamais je n’offense
Ton heureux serviteur si plein de ta Présence.

 

Véronique Belen , mars 2001

A frère Rouin, moine bénédictin dont la prière m’a sauvée du pire…

Il brille désormais au firmament des serviteurs fidèles.

 

Image : Chapelle  saint Rouin,  Beaulieu en Argonne,  source image    http://meuse.xooit.com/t2342-L-ermitage-Saint-Rouin-Beaulieu-en-Argonne.htm

Légende de saint Rouin : http://legende-et-realite.blogspot.fr/2009/01/la-lgende-saint-rouin.html