Site de Véronique Belen
Header

Prières

frere_louis_joseph_lebret_large

Dieu envoie-nous des fous
qui s’engagent à fond, qui aiment autrement qu’en parole,
qui se donnent pour de vrai et jusqu’au bout.
Il nous faut des fous, des déraisonnables, des passionnés,
capables de sauter dans l’insécurité :
l’inconnu toujours plus béant que la pauvreté.
Il nous faut des fous du présent,
épris de vie simple, aimant la paix,
purs de compromission, décidés à ne jamais trahir,
méprisant leur propre vie,
capables d’accepter n’importe quelle tâche,
de partir n’importe où, à la fois libres et obéissants,
spontanés et tenaces, doux et forts.
Ô Dieu, envoie-nous des fous.

Frère Louis-Joseph Lebret (1897 – 1966)

Source image : http://www.dominicains.fr/menu/nav_institut/Qui-sommes-nous/Memoire-des-freres/Frere-Louis-Joseph-Lebret

irhtbernard2

De Guerric d’Igny ( XIe-XIIe siècle) :

Seigneur Jésus,
vrai Jardinier,
fais en nous ce que Tu exiges,
car sans Toi nous ne pouvons rien faire.
Tu es le vrai jardinier,
le cultivateur,
le créateur,
le gardien de ton jardin.
Tu plantes par ta Parole,
Tu arroses par ton Esprit
et ta force donne l’accroissement…
Bienheureux ceux qui habitent
dans tes jardins,
Seigneur,
ils Te loueront dans les siècles des siècles.

De Isaac de l’Etoile (XIIe siècle) :

Mon Seigneur
Quand on T’écoute, Tu écoutes.
Quand on T’exauce, Tu exauces.
Parle donc :
Seigneur, ton serviteur écoute,
et réponds à sa parole :
que naviguant l’un et l’autre,
ni l’un ni l’autre ne s’endorme !

Dans « Cent prières de cisterciens », textes réunis et présentés par Jean-François Fyot
©Albin Michel

Source image : http://www.arccis.org/associationarccis/index.html

Saint Ignazio di Loyola

Devant toi, Seigneur, me voici.
Je dépose à tes pieds mon pesant bagage
dans le silence, sur ta montagne sainte.

Je ne veux pas me laisser distraire.
Occupe mon intelligence et mon coeur.
Ouvre-moi le chemin de ta vérité.

Fais chanter en moi tes paroles de vie.
Révèle-moi les secrets
du vrai bonheur promis.
Ouvre mon oreille à ta parole !

Je ne te quitterai pas que tu ne m’aies apaisé.
Que tu ne m’aies rendu l’espérance et la foi.
Que tu ne m’aies comblé des largesses
de l’amour accueilli
et de l’amour répandu.

Devant toi, Seigneur, ton serviteur écoute.

 

Père François Bécheau, jésuite, dans « Prier 15 jours avec Ignace de Loyola », Nouvelle Cité

Image : Les miracles de saint Ignace de Loyola, Rubens

Va, Pèlerin

Va, pèlerin, poursuis ta quête va ton chemin, que rien ne t’arrête.
Prends ta part de soleil et ta part de poussière ; le cœur en éveil, oublie l’éphémère.
Tout est néant : rien n’est vrai que l’amour. N’attache pas ton cœur à ce qui passe.
Ne dis pas : j’ai réussi, je suis payé de ma peine.
Ne te repose pas dans tes œuvres elles vont te juger.
Garde en ton cœur la parole : voilà ton trésor.

Liturgie des heures
Fête de Saint Antoine
Tropaire de l’office des lectures

Source :  http://dongoc.free.fr/lepelerin/stfprich.html

Image : Saint Jacques le Majeur,  légende dorée de Jacques de Voragine

Prière de Jean XXIII, initiateur de Vatican II

Esprit Saint, notre conseiller,
achève en nous l’œuvre commencée par Jésus.
Rends intense et continuelle la prière que nous faisons
au nom du monde entier.

Accélère en chacun de nous l’avènement
d’une profonde vie intérieure.
Donne l’élan à notre effort pour atteindre tous les hommes
et tous les peuples, tous rachetés par le sang du Christ,
tous associés à son héritage.

Étouffe en nous la suffisance naturelle et élève-nous
jusqu’au niveau de l’humilité,
de la vraie crainte de Dieu, du courage généreux.

Que nulle attache terrestre ne nous empêche de faire
honneur à notre vocation,
Que nul intérêt ne puisse, par lâcheté de notre part,
étouffer les exigences de la justice.
Que les calculs ne réduisent pas aux étroitesses
de nos égoïsmes les espaces immenses de la charité.
Que tout soit grand en nous :
La recherche et le culte de la vérité, la promptitude
au sacrifice, jusqu’à la croix et jusqu’à la mort.

Que ton Esprit d’amour se répande sur l’Église, sur les
institutions, sur chacun de nous et sur tous les peuples.