Site de Véronique Belen
Header

Prières

Envoie-nous ton Fils

4 octobre 2017 | Publié par Véronique Belen dans Prières - Aucun commentaire

Quand tu jugeras le temps venu, Seigneur
De mettre un terme à toutes les souffrances qui s’endurent ici-bas
D’essuyer toutes larmes de nos yeux
De faire se lever ton soleil de justice
Envoie-nous ton Fils

Quand tu jugeras le temps venu, Seigneur
De réduire les puissants à leur insignifiance
De désarmer les violents et de faire taire leur arrogance
De consoler les blessés qui souffrent injustice
Envoie-nous ton Fils

Quand tu jugeras le temps venu, Seigneur
De révéler la vérité de l’Evangile et la sagesse de l’Esprit
De renverser les logiques du monde
Pour faire briller aux yeux de tous les saintetés cachées
Envoie-nous ton Fils

Quand tu jugeras le temps venu, Seigneur
De rendre à chacun selon ce qu’il a fait au plus petit d’entre les tiens
Dans l’au-delà de ta miséricorde qui couvre tout repenti
Quand sera venue l’heure d’ouvrir le Livre de nos vies
Envoie-nous ton Fils

Envoie-nous ton Fils, Seigneur
Vivant et glorieux
Terme du chemin périlleux
Envoie-nous ton Fils couronné de sa royauté
Pour qu’avec Lui nous fêtions sa victoire
Sur la terre espérée aux cieux renouvelés
Où jamais plus le mal ne ternira ta Gloire

Envoie-nous ton Fils

 

Véronique Belen       Octobre 2017

Image :  La Résurrection  Matthias Grünewald   Retable d’Issenheim

Seigneur, fais-moi aimer ma place
Celle que je vis, celle où je suis
Fais-moi aimer ma place
Les jours de labeur et les jours de repos
Fais-moi aimer ma place
Dans ma famille, dans le cœur de mes amis
Fais-moi aimer ma place
Dans cette vallée, dans cette paroisse

Seigneur, fais-moi aimer ma place
Aux côtés de celles et ceux à qui tu as confié mon âme
Fais-moi aimer ma place de fille et ma place de femme
Fais-moi aimer ma place
A tes pieds ou contre ton cœur
Tu as choisi pour moi la meilleure part
Et je sais bien que jamais, elle ne me sera enlevée
Pour cette place-là, Seigneur, sois béni et remercié

Véronique Belen         Août 2017

Seigneur, merci pour ces jours de repos
Et cependant bien remplis
Merci pour l’énergie que tu me donnes
De réaménager mon nid

Tu m’as prodigué un toit
Sous lequel je suis en sécurité
Heureuse seule ou en compagnie de ceux que j’aime
Et un jardin pour le plaisir des yeux
Et le ressourcement de l’être

Seigneur, merci pour le bonheur tout simple
Etre en vie, en santé, aimer et être aimée
Pouvoir marquer une pause dans la course effrénée des jours
Repenser mon décor pour calmer mes pensées

Seigneur, je vois cependant non loin de moi
L’inquiétude, la maladie, la vieillesse
Qui ont raison de la sérénité d’autres que j’aime aussi
Comme je les prends dans ma prière, prends-les dans tes bras bienveillants

Je goûte chaque jour au bonheur de vivre
Seigneur, n’en prive pas ceux-là
Accorde guérison et paix du cœur
Accorde de vieillir sans trop de douleur

Et si les temps étaient comptés pour eux, Seigneur
Accorde-leur d’attendre réconciliés en eux et autour d’eux
L’heure de l’ultime rencontre avec ton regard
Comme on attend l’aurore après le soir

Seigneur, je t’offre encore mon merci
Et je te les confie

Véronique Belen         Août 2017

Transfigure-moi

12 mars 2017 | Publié par Véronique Belen dans Prières - Aucun commentaire

Transfigure-moi Seigneur
Quand je n’ai pas le visage de la foi
Quand je perds le ton de mon amour pour toi
Quand mon écoute se cantonne à la prière

Transfigure-moi Seigneur
Quand le prochain me fait perdre patience
Quand je n’ai plus qu’en toi ma confiance
Quand l’aigreur l’emporte sur la joie

Transfigure-moi Seigneur
Quand je ploie sous l’injustice des jours
Quand je ferme les yeux au malheur tout autour
Quand me guette le repli dans l’indifférence

Transfigure-moi Seigneur
Quand mes mots paraissent accusation
Quand je blesse par excès de conviction
Quand se terre au fond de moi ton amour

Transfigure-moi Seigneur
Quand je n’irradie plus le feu de l’Esprit
Quand je vais plus loin que ce que tu dis
Quand je ne suis que pâle témoin de ta Résurrection

Transfigure-moi

 

Véronique Belen       Mars 2017

Petite bergère
Humble et cachée
Pauvre et humiliée
Et pourtant gratifiée de la plus douce apparition
De Notre-Dame en vérité
Je te prie pour ces temps troublés
Je te prie pour l’Eglise divisée
Sur la plus épineuse question
De ces décennies de tension

Je te prie, Bernadette de l’authenticité,
Pour ceux qui tombent dans l’illusion
D’une fausse Madone aux fausses locutions
Je te prie, Bernadette de la pauvreté,
Pour les aveugles au lucre et à l’ostentation
Pour ces champions de la piété
Qui piétineraient la vérité
Pour que triomphe leur Gospa de fiction

Bernadette de la vie cachée
Je prie pour ton intercession
Dans cette affaire qui n’a que trop duré
Mène les esprits à la raison !

Véronique Belen         18 février 2017