Site de Véronique Belen
Header

Prières

Transfigure-moi

12 mars 2017 | Publié par Véronique Belen dans Prières - Aucun commentaire

Transfigure-moi Seigneur
Quand je n’ai pas le visage de la foi
Quand je perds le ton de mon amour pour toi
Quand mon écoute se cantonne à la prière

Transfigure-moi Seigneur
Quand le prochain me fait perdre patience
Quand je n’ai plus qu’en toi ma confiance
Quand l’aigreur l’emporte sur la joie

Transfigure-moi Seigneur
Quand je ploie sous l’injustice des jours
Quand je ferme les yeux au malheur tout autour
Quand me guette le repli dans l’indifférence

Transfigure-moi Seigneur
Quand mes mots paraissent accusation
Quand je blesse par excès de conviction
Quand se terre au fond de moi ton amour

Transfigure-moi Seigneur
Quand je n’irradie plus le feu de l’Esprit
Quand je vais plus loin que ce que tu dis
Quand je ne suis que pâle témoin de ta Résurrection

Transfigure-moi

 

Véronique Belen       Mars 2017

Petite bergère
Humble et cachée
Pauvre et humiliée
Et pourtant gratifiée de la plus douce apparition
De Notre-Dame en vérité
Je te prie pour ces temps troublés
Je te prie pour l’Eglise divisée
Sur la plus épineuse question
De ces décennies de tension

Je te prie, Bernadette de l’authenticité,
Pour ceux qui tombent dans l’illusion
D’une fausse Madone aux fausses locutions
Je te prie, Bernadette de la pauvreté,
Pour les aveugles au lucre et à l’ostentation
Pour ces champions de la piété
Qui piétineraient la vérité
Pour que triomphe leur Gospa de fiction

Bernadette de la vie cachée
Je prie pour ton intercession
Dans cette affaire qui n’a que trop duré
Mène les esprits à la raison !

Véronique Belen         18 février 2017

P1010433

« Jésus, souviens-toi de moi
quand tu viendras dans ton Royaume. »

Oh, je ne suis pas un grand malfaiteur
Seigneur, si j’ai fait du tort à quelqu’un
Montre-moi mes erreurs

« Jésus, souviens-toi de moi
quand tu viendras dans ton Royaume. »

Je te vois agoniser sur cette croix
Toi qui n’as rien fait de mal
Et je me sens clouée à la mienne
Un peu injustement aussi, près de ton cœur, près de ta foi

« Jésus, souviens-toi de moi
quand tu viendras dans ton Royaume. »

Vois-tu, du simple fait de naître femme
La croix s’insinue déjà près de notre corps
Et dans les replis de notre âme
Dans le combat quotidien
Dans la lutte pour rester digne dans l’adversité

« Jésus, souviens-toi de moi
quand tu viendras dans ton Royaume. »

Je t’attends depuis si longtemps
Comme mon Sauveur et Rédempteur
Comme le soleil de justice
Qui mettra en pleine lumière
Le tort causé depuis la nuit des temps
A toutes mes sœurs en humanité

« Jésus, souviens-toi de moi
quand tu viendras dans ton Royaume. »

Pour qu’enfin les yeux ne soient plus rivés
Sur tous ceux qui font souffrir
Et que généreusement on pardonne
Qu’il reste justice et compassion
Pour toutes celles qui ne t’ont jamais crucifié
Qui dans le secret du cœur t’ont aimé
De ton martyre à ton Eternité
Et qu’en ces jours-là, enfin,
En ton Amour, elles soient justifiées

Véronique Belen          Fête du Christ Roi, novembre 2016

P1040115

Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour Toi
Toi mon Seigneur qui as tant fait pour moi
C’est ma prière de confiance
C’est mon acte de reconnaissance

Retourner en moi-même pour mieux t’y retrouver
Taire mes demandes
Et m’ouvrir à ton cœur qui quémande
L’écoute et l’attention
La confiance et notre considération

Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour Toi
Présent en chacun de ces enfants qui me sont confiés
T’apprendre à lire, à écrire, à compter
T’apprendre à être et à partager

Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour Toi
Présent dans ces humbles et ces humiliés
Te tendre la main et prêter mon oreille
Ecouter, conseiller et témoigner de tes merveilles

Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour Toi
Absent du cœur de ceux qui t’ont renié
Etre à Toi, vivre de Toi
Témoigner que ta Parole est Vérité

Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour Toi
Qui souffres adultère et infidélité
Te rejoindre dans cette misère
Et ne jamais reprendre le serment que je T’ai fait

Véronique Belen         Juin 2016

Image : VIème station du Chemin de Croix du Mont Sainte Odile      Léon Elchinger

486px-Andrej_Rublëv_001

Dieu Trinité
Trois tu te voulais
Commencement infini
Tu désirais la vie
Seul dans le vide immense
Tu as voulu des astres dans l’infiniment grand
Et des âmes assoiffées quêtant ta transcendance

Tu t’es engendré des enfants
Pour leur être amour et compassion
Les regarder jouer à tes côtés
Te faire avec eux relation

Pour entrer en paternité
Tu t’es donné des entrailles maternelles
Le Verbe et la Sagesse conçus par Volonté
Ont égayé ton Sein éternel

Père juste, tu les as écoutés
Pour créer toutes choses sur terre et dans le ciel
Puissance de vérité du Verbe
Souffle vivifiant de l’Esprit

Tu leur as donné d’engendrer la vie
Tu as tissé des liens, toi l’Ineffable
Avec l’homme de glaise et la femme capable
De s’accueillir de lui mère de tous les vivants

Dieu Trinité, famille du firmament
Tu as versé des larmes de les voir si rebelles
Tu as cherché comment les sauver du Mauvais
Qui s’acharnait déjà à souiller l’œuvre belle

Tu as offert le Fils, Agneau immaculé
Pour souffrir de leur mort jusqu’au bout de ses plaies
Il a gardé la foi dans la déréliction
Certain de la promesse de sa résurrection

Comme un matin nouveau a fleuri son pardon
Et le feu de l’Esprit a jailli sur leurs fronts
Pour porter sa Parole aux confins de la terre
Et offrir à tout homme l’espérance et un Père

Dieu Trinité
Ardent foyer de charité
Tu gardes encore cachés des rais de Vérité
Pour l’heure ultime où toute chair te verra
Aux aurores de justice où tu décideras
De révéler enfin la Gloire de ton Etre
Et le Royaume promis qui ne passera pas

 

Véronique Belen         Mai 2016

Image : Andrej Roublev     Icône de la Sainte Trinité